«La détermination des populations, seule voie pour en finir avec un système»    Retour des djihadistes maghrebins constitue une réelle menace pour le vieux continent    Real Madrid : Un énorme coup dur pour Zidane dans le dossier Hazard ?    Programme de classification et de restauration    Le ministère opte pour un dispositif spécial    Libération de deux journalistes libyens enlevés par les pro-Haftar    Confusion autour de l'expiration du délai    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Le quota global plafonné à 2 milliards de dollars    Gaïd Salah élude la question du scrutin présidentiel    L'intimidation n'a pas payé    Oman tente de "calmer les tensions"    Le Brexit fait tomber Theresa May    Démission surprise de l'émissaire de l'ONU    Vers le forfait de Belaïd et de Sahli    Une compétition internationale par club    Kebir : "Il faut sortir le grand jeu face au CSC"    Les Algérois signent l'acte 14 de la contestation    Sept nouveaux hôtels touristiques bientôt en service    Pas moins de 690 familles exclues de la liste du logement social    Oran : 9 familles se réfugient à la mosquée Pacha    Une mineure de 13 ans libérée par la police    Le souci des sans-bourses…    «Le régime est aux abois et la victoire est toute proche !»    Après l'automobile, l'Exécutif tranche dans l'alimentaire    Man City évoque la rumeur qui envoie Guardiola à la Juventus    Kwiret esselk, du goût et des forces    JSK - Mellal: «J'espère que le CSC respectera l'éthique sportive»    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    L'école des gourous    Création d'un comité de surveillance    L'Ukraine en l'espace d'un iftar à Alger    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Facebook supprime trois milliards de comptes    La candidature de Berraf acceptée    Huawei prépare son propre système d'exploitation    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    Projections de films documentaires au Ciné-planète    Divertissement garanti!    La voie constitutionnelle à mi-parcours    Un Iftar en l'honneur des médias    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Maroc Hervé Renard fait son mea culpa pour Ziyech
Publié dans Le Buteur le 23 - 04 - 2019

Ziyech avait d'ailleurs déclaré ne plus vouloir jouer en sélection tant que Hervé Renard est sur le banc. Avec le recul, l'ancien entraîneur de Lille a assumé ses torts dans l'émission Le Vestiaire, diffusée ce lundi soir sur RMC Sport.
"Je suis nommé sélectionneur, je commence l'entraînement le lundi. On joue le samedi au Cap Vert, sur un terrain synthétique avec beaucoup de vent, un match typiquement africain dans les caractéristiques que je connais, se souvient-il. Je mets Hakim dans les tribunes. On commence sur des bases difficiles. On joue le retour au Maroc trois jours après, il rentre 25 minutes. Mais il n'était certainement pas satisfait du stage dans son intégralité. Je commets là une erreur: je ne lui parle pas. Chacun part de son côté. La situation se crispe. Il revient, la troisième fois, il est un peu blessé... jusqu'à ce que je ne le sélectionne plus."
Ce n'est que le 30 juin 2017 qu'une réconciliation a lieu entre les deux hommes, à l'initiative du président de la Fédération marocaine. "Il n'y est pour rien, insiste Hervé Renard. Il n'a jamais fait preuve de mauvais caractère, il n'a jamais mal réagi. Au contraire, il est resté impeccable, même s'il n'était bien sûr pas satisfait. Passé un an, mon président m'a dit 'il faudrait qu'on aille le voir, vous voyez la saison qu'il fait'. J'ai dit 'oui, sur ses qualités, il n'y a rien à dire, c'est ce qu'il nous faut'. On est partis à Amsterdam et au bout de trois minutes de conversation, tout était réglé. Lui avait envie de revenir, il est très attaché à son équipe nationale. Moi j'avais besoin de lui et j'ai reconnu mes erreurs."
Depuis, Hakim Ziyech, étincelant cette année avec l'Ajax en Ligue des champions, a retrouvé sa place avec la sélection. Et Hervé Renard l'assure, cette affaire entre les deux hommes est désormais derrière eux: "Cette erreur, j'en suis responsable à 99%. Aujourd'hui, problème plus que réglé." Des propos relayés par Bfmtv.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.