Le dilemme de Bedoui et Lamamra    «Il faut faire confiance aux jeunes»    Les Algériens à la recherche d'une double rupture    «Je ne vais pas passer mon temps à justifier tous mes choix…»    Fin de parcours pour la JS Saoura    Le GS Pétroliers réussit ses débuts    Marches et rassemblements des blouses blanches mardi    Détournements de deniers publics à l'antenne ADE de Bouhadjar, 3 fonctionnaires impliqués    Vers la classification de 7 sites et monuments à Mila    ACTUCULT    Dire la vérité contre le mensonge    Ligue 2: L'ASO Chlef nouveau dauphin du NCM    16 soldats maliens tués dans un assaut contre une base militaire    Banque d'Algérie: Le taux des réserves obligatoires des banques passe de 8 à 12%    Trafic de fausse monnaie: Un troisième réseau démantelé à Oran    Oran: Vingt ans de prison pour des convoyeurs de cocaïne    Le réveil d'un peuple : un nouvel horizon politique ? (1ère partie)    Augmentation des salaires des policiers: La DGSN dément et menace    Ligue 1: Le MCO épinglé à Sétif, la JSK rate le coche    El-Bayadh: Les trois derniers martyrs du 19 mars 1962    Initiatrice du projet «Past Forward Architecture»    Cinq conventions signées entre la BASTP et des PME    Le FNA, le PT et le Mouvement El Islah se prononcent    Les travailleurs de GTP et Sarpi en grève    Le bleu de la mer à Cap-Djinet    Suivi permanent des projets publics    La cité des 58 logements, un quartier aux multiples problèmes    Les fidèles tués dans les mosquées de Christchurch étaient âgés de trois à 77 ans    Le MC Oued Tlelat à trois points du rêve    Le football national doit faire dans l'optimisme    Mohamed Aïssaoui, un exemple de l'intégration sociale des handicapés par le sport    Un prix pour les auteurs édités en Afrique    Importance des études historiques sur les sciences et autres spécialités    Les journalistes et correspondants de Tizi Ouzou observent un sit-in    Tarik Chenafa, un miraculé algérien    Exhumation d'un charnier de Yézidis victimes de l'EI    Cela doit se concrétiser pour le bien de la Patrie    Casino : Le groupe livre des prévisions à trois ans fraîchement accueillies    Bourses L'Europe salue les nouvelles sur le front du commerce et du Brexit    CNAS: Près de 295 000 assurés sociaux aux besoins spécifiques pris en charge en 2018    Chine : Pékin ne laissera pas son économie dérailler, dit Li    Vent de fronde au FLN    Les journalistes de l'ENTV écrivent à leur DG    Gaïd-Salah en visite de travail    Sahara occidental: Les accords UE-Maroc violent la jurisprudence de la CJUE    Acte 18 des "gilets jaunes": Violences et scènes d'émeutes, pillages et saccages à Paris    La France a-t-elle "perdu" l'Afrique de l'Est au profit de la Chine?    "La douleur de voir souffrir le peuple syrien se ressent dans ma musique"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Commerce : L'excédent chinois se rit des menaces de Trump
Publié dans Le Maghreb le 16 - 10 - 2018

Comme s'il n'avait que faire des menaces de Donald Trump, l'excédent commercial chinois a atteint un nouveau record le mois dernier avec les Etats-Unis, alors même que le président américain imposait des droits de douane punitifs aux exportations de Pékin.

Avec 31,05 milliards de dollars pour le mois d'août, l'excédent de la Chine vis-à-vis des États-Unis constituait déjà un record. Selon les statistiques publiées vendredi par les Douanes chinoises, le pays a fait encore mieux en septembre, avec 34,13 milliards.
De quoi exacerber la fureur de Donald Trump, qui déclarait mercredi que les Chinois "pensent que les Américains sont bêtes", et qui a renouvelé sa menace d'accroître encore les sanctions envers la deuxième économie mondiale.
Afin de faire pression sur Pékin et l'enjoindre à réduire son excédent, Washington a imposé ces trois derniers mois des droits de douane punitifs visant des marchandises chinoises d'une valeur de 250 milliards de dollars par an. Des sanctions portant sur 200 milliards de dollars sont entrées en vigueur le mois dernier.
Pékin, qui importe beaucoup moins qu'il n'exporte aux États-Unis, a répliqué en frappant pour 110 milliards de dollars de biens américains ces derniers mois.
"Les frictions commerciales sino-américaines ont causé des problèmes et heurté le développement de notre commerce international", a reconnu Li Kuiwen, porte-parole des Douanes. Il a estimé que les dégâts devraient être contenus cependant.
Donald Trump a une nouvelle fois menacé jeudi d'imposer des sanctions supplémentaires, estimant que les mesures prises par Washington avaient "déjà eu un grand impact" sur les Chinois. "Leur économie a ralenti très fortement", a-t-il lancé.

'Maintenant c'est fini'
Le Fonds monétaire international vient d'abaisser légèrement sa prévision de croissance chinoise pour l'an prochain, de 6,4% à 6,2%, ce qui serait son plus mauvais résultat depuis 1990.
"Je peux faire beaucoup plus si je veux", a menacé le président américain, laissant à nouveau planer le spectre de nouveaux droits de douane. "Je ne veux pas le faire, mais il faut qu'ils [les Chinois] viennent à la table des négociations", a-t-il ajouté.
Alors que les discussions entre les deux pays sont au point mort, Donald Trump a affirmé que Pékin "veut désespérément négocier".
Dans une longue interview avec la chaîne Fox News, l'hôte de la Maison Blanche a repris ses reproches habituels selon lesquels la Chine doit son expansion économique à l'argent américain et à ses excédents commerciaux à l'égard des États-Unis. "Nous avons aidé à reconstruire la Chine plus que tout autre", "la Chine nous prenait 500 milliards de dollars par an", mais "maintenant c'est fini", a-t-il martelé.
Avec le reste du monde, les exportations de la Chine ont progressé de 14,5% sur un an contre 9,8% en août. Le chiffre a nettement dépassé les attentes des analystes, qui tablaient sur un nouveau ralentissement à +8,2%, selon la moyenne calculée par l'agence Bloomberg.
Les importations ont de leur côté ralenti leur croissance, à 14,3% sur un an, après une progression de 20% le mois précédent. L'excédent commercial total s'est donc accru, à 31,6 milliards de dollars contre 27,9 milliards en août.
"Les exportations de la Chine ont jusqu'à présent bien tenu le coup face à l'escalade des tensions commerciales et au ralentissement de la croissance mondiale", a commenté Julian Evans-Pritchard, du cabinet Capital Economics.
Selon lui, la bonne tenue des exportations est liée "au gain de compétitivité apporté par l'affaiblissement du yuan", qui a perdu 9% depuis le début de l'année face au dollar. Mais la poursuite du ralentissement mondial et la guerre commerciale devraient peser au cours des prochains trimestres, prévoit-il.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.