DOUANES ET BANQUE D'ALGERIE : Le Chef de l'Etat nomme de nouveaux responsables    AEROPORT D'ALGER : Le nouveau terminal mis en service lundi prochain    Lutte contre la criminalité : Près de 2900 suspects interpellés en mars dernier    Nouvelles d'Oran    Hausse de plus de 17 % des recettes douanières en janvier et février 2019    Rabah Bouarifi élu président jusqu'à la fin du mandat olympique en cours    Le comportement «inélégant et pitoyable» de Mohamed Raouraoua    La préparation du match de Tizi Ouzou perturbée    L'avis de trois personnalités    L'ex-Premier ministre Ouyahia et le ministre des Finances Loukal devant la justice ?    Grippe saisonnière: net recul des décès par rapport à l'année précédente    Prochainement sur Google traduction    25 affaires traitées par la Gendarmerie nationale lors du 1er trimestre 2019    Explosions au Sri Lanka : le bilan s'aloudrit à 207 morts et plus de 450 blessés    Afghanistan: l'EI revendique l'attaque meurtrière contre un ministère    Un rassemblement en prévision de l'arrivée d'Ouyahia    Début du référendum constitutionnel en Egypte    Les ministres autorisés à déléguer leur signature    à quoi obéit l'activisme renaissant d'Ould Abbes ?    18,7 milliards de centimes octroyés    Trucs et astuces    Des remèdes complémentaires pour soulager une entorse de la cheville    UGTA : Sidi-Saïd jetterait-il l'éponge ?    L'US Akbou-NRB Hammamet en finale…    La progression féconde    «Le prix payé pour tamazight a été exorbitant»    Aziz Chouaki, Ulysse en mode harrachi    Foyers de rougeole à Jijel : Rush sur les centres de vaccination    Un jeu international qui disqualifie l'ONU    L'Algérie fortement représentée    700 tonnes de produits transportés vers la Mauritanie et le Sénégal    "Trop tard, M.Bensalah..."    En hommage aux 126 martyrs    Deux médecins et un pharmacien dans le collimateur    Algérie - Mali, le 16 juin à Abu Dhabi    Ronaldo, la mise au point d'Allegri    Rihane éliminé au deuxième tour    Chiheb torpille Ouyahia    50 soldats syriens tués par Daesh à Deir Ezzor    Expo "L'Afrique à la mode"    L'IF cherche des réalisateurs de documentaires    Ligue 2: Le RCR hors course, l'ESM et l'ASMO en panique    49 imams algériens accueillis par la Grande Mosquée de Paris    Le quart de rôle de Bensalah    Contestation populaire : Renforcer la cohésion politique    Japon : L'inflation restera sous 2% pendant encore 3 ans, selon la BoJ    EDF: Des experts recommandent de réparer les soudures de l'EPR    "Le rôle de leader des Etats-Unis à l'Otan" n'est dû qu'"à la contrainte et au chantage"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





RETRO 2018 : Les moments marquants du sport africain
Publié dans Le Maghreb le 27 - 12 - 2018

L'année 2018 a vu plusieurs représentants du continent africain briller dans différents sports. Eliud Kipchoge a repoussé les limites de l'imaginable tandis que Francis " Predator " Ngannou a vu son ascension stoppée. Le Maroc a obtenu les prochains Jeux Africains à défaut de la Coupe du monde de football 2026. L'Afrique du Sud a salué Kevin Anderson et Bryan Habana pendant que le Rwanda a vu éclore un champion en devenir en la personne de Joseph Areruya. On a aussi vibré en handball et en basket sur le continent. Retour sur douze mois intenses.

MMA: Francis Ngannou, se relever après la chute
Invaincu depuis presque quatre ans, Francis Ngannou a commencé l'année par un combat pour le titre UFC des poids lourd à Boston contre le champion en titre Stipe Miocic.
Ce choc a néanmoins tourné en faveur de l'Américain, dominateur et donné vainqueur par décision des arbitres à l'issue des cinq rounds (Ngannou n'avait jamais dépassé les deux rounds avant ça). Le " Predator " camerounais a alors promis de revenir plus fort.
Le 6 juillet, à Las Vegas, il a essuyé un deuxième revers de rang, encore sur décision, contre l'Américain Derrick Lewis. Mais le Camerounais a retrouvé la lumière le 24 novembre à Pékin (Chine) où il s'est offert une victoire expéditive contre l'Américain Curtis Blaydes, balayé en 44 secondes.

Handball: la Tunisie, l'Angola et l'Egypte règnent sur l'Afrique
L'année a commencé avec le Championnat d'Afrique des nations masculin au Gabon. En finale, la Tunisie a renversé l'Egypte (26-24) et remporté le titre, après deux finales perdues d'affilée (2014 et 2016).
En décembre, le Championnat d'Afrique des nations féminin s'est tenu au Congo-Brazzaville et a vu l'Angola conserver sa couronne face au Sénégal (19-14).
En Ligue des champions, chez les hommes, le Zamalek SC a gardé son titre en battant Al Ahly (27-25) dans une finale 100% égyptienne le 28 octobre. Chez les dames, le même jour, la finale a été 100% angolaise. Et le CD Primeiro de Agosto s'est imposé pour la cinquième année consécutive, cette fois contre le Petro Atlético Luanda (25-21).

Athlétisme: Eliud Kipchoge repousse les limites humaines
Berlin est décidément la ville de rêve pour les marathoniens. Cela fait 15 ans que le record du monde est successivement battu dans la capitale allemande. Mais la performance d'Eliud Kipchoge, le 16 septembre, est bien la plus ahurissante. Le Kényan a battu la précédente meilleure marque de son compatriote Dennis Kimetto.
Pour être plus précis, il l'a carrément pulvérisée en établissant un nouveau record de 2 heures, 1 minute et 39 secondes… soit 1 minute 18 de moins que Kimetto !
Eliud Kipchoge est devenu le premier homme à courir les 42,195 kilomètres en moins de 2 heures et 2 minutes. Le champion du monde et champion olympique, âgé de 34 ans, est le maître de la distance. La Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) l'a désigné athlète de l'année avec la Colombienne Caterine Ibargüen.

Les Jeux Africains au Maroc avant le Ghana
Il ne manquait plus que l'officialisation. L'ACNOA l'a confirmé le 26 juillet : c'est bien le Maroc qui organisera les Jeux Africains 2019, du 23 août au 23 septembre.
La 12e édition de ces Jeux est de retour au Maghreb, onze ans après ceux qui se sont déroulés en Algérie. La Guinée équatoriale, préalablement choisie, s'était officiellement désistée en septembre 2017, pour des raisons de budget.
Les Jeux Africains de 2023, eux, devraient avoir lieu pour la première fois au Ghana. L'Union africaine doit entériner ce choix en janvier 2019.

Athlétisme : la belle année d'Ahouré
et de Ta Lou
En mars, à Birmingham au Royaume-Uni, se sont tenus les 17es championnats du monde d'athlétisme en salle. Un événement où le drapeau ivoirien a fièrement flotté grâce à Murielle Ahouré et Marie-Josée Ta Lou. La première a remporté l'or du 60m et battu son propre record d'Afrique, juste devant sa compatriote. Jamais l'Afrique n'avait remporté l'or sur cette distance avant qu'Ahouré et Ta Lou ne prennent ces deux premières places. Une performance superbe pour la championne du monde, après une année 2017 difficile marquée par la disparition de son père adoptif. Murielle Ahouré et Marie-Josée Ta Lou célèbrent leur performance lors des Mondiaux d'athlétisme en salle de Birmingham, le 2 mars 2018. Dans ces mêmes championnats du monde, l'Ethiopienne Genzebe Dibaba a conforté son statut de spécialiste du fond en étant sacrée sur 1500m et 3000m. Et la Burundaise Francine Niyonsaba a conservé son titre sur 800m. Chez les hommes, les Ethiopiens Samuel Teera et Yomif Kejelcha ont été sacrés champions du monde, respectivement sur 1500m et 3000m. Au mois d'août, Marie-Josée Ta Lou a de nouveau été en lumière en s'imposant sur 100m et 200m aux Championnats d'Afrique. Caster Semenya a également brillé en écrasant la concurrence sur 400m et 800m. Chez les hommes, mention spéciale au Botswanais Nijel Amos, encore intraitable sur 800m. C'est son 3e titre de suite. En attendant le retour à la compétition du maître kényan David Rudisha, Amos répète ses gammes. Le double champion du monde, lui, a repris l'entraînement cet automne, après deux saisons ternies par des blessures. Trois jours après ces Championnats d'Afrique, l'athlétisme kényan a déploré la disparition de Nicholas Bett, champion du monde du 400m haies en 2015. Ce dernier venait de participer aux Championnats d'Afrique, où il s'était blessé en finale. Nicholas Bett est décédé le 8 août à l'âge de 28 ans dans un accident de voiture.

Tennis: Deuxième finale de Grand Chelem pour Anderson
En 2017, à l'US Open, Kevin Anderson avait surpris tout le monde en se hissant jusqu'en finale. Seulement 32e joueur mondial, le Sud-Africain avait déjoué tous les pronostics pour finalement échouer contre Rafael Nadal. Cette année, le géant (2,03m) a fait plus fort à Wimbledon. Certes, il a de nouveau été battu en finale, cette fois par Novak Djokovic. Mais avant, Anderson a réalisé un parcours prestigieux, domptant notamment Philipp Kohlschreiber, Gaël Monfils, John Isner, et surtout le maître des lieux Roger Federer, titré huit fois sur le gazon londonien.
Kevin Anderson a également remporté son premier tournoi ATP 500 à Vienne contre Kei Nishikori et a joué deux demi-finales en Masters 1000 (battu par Dominic Thiem à Madrid et par Stefanos Tsitsipas à Toronto). N°5 mondial cet été, le Sud-Africain de 32 ans termine l'année au sixième rang.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.