GAID SALAH AFFIRME : ‘'Des solutions existent pour sortir de la crise''    RND : Seddik Chihab dément la démission de Ouyahia    LES BUREAUX DESERTES DEPUIS LUNDI : Grève dans les inspections des impôts à Oran    ORAN : 3 voleurs de bétail arrêtés et 128 têtes récupérées    Les étudiants et les médecins marchent en force dans plusieurs villes d'Algérie    Aucun Algérien n'est dupe : halte aux manœuvres de diversion !    Alors qu'ils marchent aujourd'hui à Alger et dans d'autres wilayas du pays : Les étudiants toujours mobilisés pour maintenir la pression    NAHD : place à la Coupe d'Algérie    Quel avenir pour le basket-ball algérien ?    La maternité dans les périodes assimilées à des périodes d'activité    La longue complainte de Lakhdar Brahimi    Bonne opération pour l'ASO Chlef à Béjaïa    27 milliards de centimes d'aide aux nécessiteux pour le mois de Ramadan    L'avancée du béton, un phénomène qui prend de l'ampleur à Jijel    ACTUCULT    Ouverture d'une exposition du livre sur la femme algérienne    Lucky Luke et les Dalton, 5 contre le 5e mandat    Les travailleurs de la formation professionnelle manifestent à Tizi Ouzou : «Pour la souveraineté du peuple»    Il ne répond à la demande populaire concernant le départ du système : Bouteflika tient toujours à sa conférence    Augmentation des réserves obligatoires des banques : Le spectre de l'inflation    Le DG de l'EPTV, Tewfik Khelladi, défend une «ouverture douce» : Protestation des journalistes de la Télévision publique    Du butin au report du scrutin, pour quel destin ?    Incidents à Aïn-M'lila et Béjaïa: Revoilà la bête immonde !    Il affirme ne pas avoir été mandaté: Le hors-jeu de Lakhdar Brahimi    Equipe nationale: Belmadi fidèle à ses promesses    Un jeune retrouvé pendu    Bouira: Les dispositifs anti-feux de forêts à améliorer    «The wall», chanté par les Algériens    Une AG extraordinaire prochainement pour baliser le terrain à l'Hyproc    Ecrire l'histoire d'une fin de saison pas souvent très sportive    Ouverture du Four Points By Sheraton Sétif en Algérie    Plus de 1.400 dossiers d'investissement en attente d'agrément    Arrestation de Belhassen Trabelsi en France, la Tunisie demande son extradition    Des enquêteurs de l'ONU appellent à des arrestations pour crimes de guerre à Gaza    Les conservateurs de tomate se concertent    Treizième trophée pour l'équipe de Ouargla    «Les Aurès dans l'histoire» Ouverture de la 7e édition    Les syndicats autonomes rejettent l'offre de Bedoui    POMME DE TERRE : Prévision de déstockage de près de 990 000 quintaux    L'impératif de nouvelles réformes    CACHEMIRE INDIEN : Le Pakistan pourrait appliquer la "théorie du fou"    Atelier LOPIS: Encourager le développement local pour prévenir la radicalisation    Syrie : "Les Casques blancs donnent à l'Occident un prétexte pour bombarder Assad"    Des milliers d'opposants rassemblés devant la présidence    Abderrahmane Mebtoul s'exprime au micro de Souhila Hachemi de la Radio Chaine 3 : " Manifestations populaires et perspectives "    Mostaganem: Mise en exergue de l'importance des études historiques sur les sciences et autres spécialités    Les champs Elysées seraient interdits aux «gilets jaunes»    Illizi : Signature d'un contrat pour le développement du champ gazier d'Ain Tsila    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chine : Les prix ralentissent, la crainte d'une déflation monte
Publié dans Le Maghreb le 18 - 02 - 2019

La hausse des prix à la production en Chine a ralenti pour le septième mois consécutif en janvier et se situe désormais à son plus bas niveau depuis septembre 2016, un mouvement qui alimente les craintes d'une déflation dans le contexte de détérioration de la demande intérieure.
Parallèlement, la hausse des prix à la consommation est revenue le mois dernier à son plus bas niveau en rythme annuel depuis un an, montrent les statistiques officielles publiées vendredi, conséquence d'un ralentissement des prix alimentaires en dépit de l'approche des fêtes du nouvel an lunaire, qui a généralement pour effet de les faire monter.
L'indice des prix à la production (PPI) n'a augmenté que de 0,1% sur un an en janvier alors qu'il avait progressé de 0,9% en rythme annuel en décembre et que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un ralentissement un peu moins marqué, à 0,2%. Par rapport à décembre, les prix à la production ont baissé de 0,6%, après -1% le mois précédent.
"Il est trop tôt pour dire que la Chine est entrée dans un environnement déflationniste mais il est certain que les risques ont augmenté", a commenté Raymond Yeung, chef économiste Chine chez ANZ, en soulignant l'impact possible en terme de dégradation de la rentabilité des entreprises dans certains secteurs.
Les profits des entreprises industrielles chinois ont déjà diminué en décembre pour le deuxième mois consécutif.
Le détail des statistiques publiées vendredi montre que les prix des matières premières ont reculé en janvier pour la première fois depuis plus de deux ans, après une hausse de 0,8% en décembre.

Des chiffres qui plaident pour un soutien accru à l'activité
Plusieurs enquêtes récentes ont fait ressortir un ralentissement de la demande intérieure dans certains secteurs, avec un impact sur la production. Cette évolution, favorisée par les politiques de lutte contre la corruption et contre l'endettement des entreprises menées par Pékin, pourrait obliger les autorités politiques, économiques et monétaires chinoises à soutenir l'activité. "Puisque la déflation des prix à la production va probablement s'accentuer dans les mois à venir, nous nous attendons à ce que les autorités mettent en oeuvre de nouvelles mesures visant à alléger les pressions financières sur les entreprises industrielles, entre autres en réduisant les taux d'intérêt", estime ainsi Julian Evans-Pritchard, économiste senior Chine chez Capital Economics. L'indice des prix à la consommation a augmenté de 1,7% sur un an en janvier, après une progression de 1,9% en décembre, un ralentissement inattendu puisque le consensus le donnait en hausse de 1,9%. D'un mois sur l'autre, sa progression a atteint 0,5%. Les produits alimentaires ont augmenté de 1,9% par rapport à janvier 2018, après +2,5% sur un an en décembre.
Si ce ralentissement s'explique par la chute des cours du porc liée à la fin d'une épidémie touchant l'espèce, la tendance générale à la baisse des prix alimentaires reste préoccupante.
L'indice de base des prix à la consommation, qui exclut les composantes volatiles des produits alimentaires et de l'énergie, a augmenté de 1,9% sur un an en janvier, après +1,8% en décembre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.