Pour une sortie rapide de la crise : L'élection présidentielle est la seule issue    Après le Front El Moustakbel, rencontre avec Talaï El-Houryate : L'instance de médiation et du dialogue à la rencontre de la société civile    Ce ne sont pas de simples mots    Bourses : L'Europe clôture en baisse, la crise italienne pèse    Au second trimestre : Thomson Reuters relève ses prévisions après une croissance de 4%    Au deuxième trimestre : L'économie allemande s'est contractée, l'export souffre    Sahara occidental: Un professeur américain rejette la propagande marocaine    Yémen: Martin Griffiths met en garde contre la fragmentation du pays    Carlos Lopes: Avec la ZLEC, "les Africains ont avantage à faire du commerce intra-africain"    Jeux africains-2019-Foot féminin: Victoire de l'Algérie face au Mali 1-0    CAN 2019 (U23), Algérie- Ghana: La sélection algérienne en stage à Sidi Moussa    Paramédical : Plus de 300 places pédagogiques au titre de la nouvelle session de formation dans la wilaya d'Alger    Tourisme : Vers la création de pôles d'excellence en Algérie    Développement local à Illizi : Salah-Eddine Dahmoune constate le dénuement et la colère des citoyens, et annonce plusieurs mesures    Les 4 conditions de Benflis    L'opposition s'inquiète de l'entrée en vigueur de l'état d'urgence    Le président sahraoui met en garde    "Pour qui sonne le glas"    Appel à l'investissement privé    Ness el-Khir au chevet des nécessiteux    22 pèlerins algériens décédés    Javier Bardem appelle à protéger les océans    Bonnes perspectives en gaz et électricité    «L'investissement est ouvert au privé»    Un professeur américain rejette la propagande marocaine    DEGRADATION DU SOLDE COMMERCIAL : Les experts tirent la sonnette d'alarme    COUR DE JUSTICE D'ORAN : Le président de la cour et du procureur général installés    La paire Meriem Azem-Amel Zaïdi au dessus du lot    Islam Slimani en prêt à Monaco    ACCIDENT DE LA ROUTE A SIDI BEL ABBES : Six blessés dans une collision à Sidi Khaled    «Je n'ai pas envie de poursuivre ma mission»    La hantise des conducteurs    Les ventes de voitures en baisse en juillet en Chine    Farès opéré avec succès    L'EN «messieurs» se contente de la 12e place    L'histoire convoquée pour le présent    L'ONM demande la dissolution du FLN    Serge Michel : engagement total pour la Révolution algérienne    "L'enseignement des arts a besoin d'un nouveau souffle"    Yémen : Les séparatistes s'emparent de nouvelles positions    Blida : Installation du nouveau président de la Cour et du procureur général    Haï Nour: Deux dealers arrêtés    ASM Oran: Ahmed Belhadj ne viendra pas    Marche des étudiants: Maintien de la mobilisation à Alger    Afin d'atteindre "rapidement" ses objectifs : Le chef de l'Etat renouvelle son appel à faire avancer le processus de dialogue    Deuxième jour du ministre de l'Intérieur à Illizi : Les jeunes expriment leurs préoccupations    Plus de 180.000 unités en 2018    Nouvelle publication    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Formation professionnelle : Réception de 40 nouveaux établissements pour la rentrée de février
Publié dans Le Maghreb le 20 - 02 - 2019

Pour sa 2ème rentrée, session de février, le secteur de la formation professionnelle sera renforcé par la réception de 40 nouveaux établissements, a annoncé, Mohamed Mebarki, le ministre de l'Enseignement et de la Formation professionnelles.
M. Mebarki, qui était l'Invité, lundi, du Forum de la chaîne 1 de la Radio algérienne, a expliqué que ces nouvelles acquisitions vont permettre au secteur d'assurer de meilleures conditions d'accueil et de formation des stagiaires. Il a ajouté que son secteur compte recruter 600 personnes pour assurer l'exploitation des nouveaux établissements et 2.000 formateurs pour encadrer les nouvelles spécialités qui seront proposées. Lors de son passage, le 16 janvier dernier, dans l'Invité de la rédaction de la chaîne 3 de la Radio algérienne, M. Mebarki a révélé que pour la rentrée du 24 février prochain, le secteur de l'enseignement et de la formation professionnelles offre 280.000 places pédagogiques. Pour sa 2ème rentrée, le secteur a prévu un programme de formation de 25.000 places destiné aux femmes aux foyers, dans le but de contribuer à améliorer leur condition sociale et économique et leur permettre de créer, au besoin, leur propre projet professionnelle. L'offre totale du secteur pour les 2 rentrées de septembre 2018 et de février 2019, est de 400.000 postes de formation, couvrant 23 branches professionnelles, proposées dans près de 1.300 établissements publics répartis à travers tout le territoire national.

Plus de 160.000 inscrits en prévision de la rentrée
Le ministre de l'Enseignement et de la Formation professionnels, Mohamed Mebarki a fait part, lundi à Alger, de plus de 160.000 inscrits, en prévision de la rentrée de la session de février prévue dimanche prochain.
Invité du forum de la Radio nationale, M. Mebarki a qualifié d'"impressionnant" ce chiffre, soulignant qu'il est "en hausse" par rapport à la même période de l'année dernière.
En dépit de l'expiration du délai d'inscription à cette session le 16 février, le ministre a indiqué que "l'opération pourrait être prolongée durant la semaine en cours", appelant les jeunes demandeurs de formation à "saisir l'occasion afin de bénéficier d'une formation professionnelle pour acquérir les compétences nécessaires à même de leur faciliter l'accès au monde du travail". L'opération de sélection et d'orientation, prévue du 17 au 19 février au niveau des établissements de formation est "extrêmement importante", a-t-il estimé, car elle permet aux jeunes demandeurs de formation de "choisir la spécialité qu'ils souhaitent, en vue de réduire les cas d'abandon durant toute la période de la formation".
Evoquant les efforts déployés par le secteur afin de mener à bien la prochaine rentrée, M. Mebarki a évoqué la mobilisation de moyens matériels et humains "importants" dont des structures et des équipements pédagogiques pour la prise en charge de toutes les demandes de formation, outre le recrutement de 2000 enseignants formateurs dans les nouvelles spécialités et l'ouverture de 600 nouveaux postes budgétaires destinés à l'encadrement de 40 nouveaux établissements de formation, qui viennent s'ajouter aux 1255 déjà opérationnels à travers le territoire national". Par ailleurs, M. Mebarki a dit que le secteur se focalisait sur les mécanismes de développement du partenariat avec le secteur économique, en vue "d'améliorer et d'adapter la qualité de la formation aux exigences et besoins des entreprises économiques et au marché du travail de façon à permettre une meilleure identification des besoins en ressources humaines, à travers la signature de conventions à l'effet d'associer les entreprises économiques aux différents dispositifs du système de la formation professionnelle". A ce titre, le ministre a indiqué que le secteur œuvrait à "la relance des projets de partenariat en cours en vue d'ériger certaines filières de formation en pôles d'excellence dans différents domaines, dont l'industrie automobile, l'énergie, l'électricité, et l'épuration des eaux et ce avec plusieurs entreprises leaders en la matière". Par ailleurs, M. Mebarki a fait état de la nouvelle organisation du cursus de l'enseignement professionnel, dans le cadre du décret exécutif de 2017 pour le rendre plus attractif, rappelant que l'enseignement professionnel était destiné aux élèves admis en cycle secondaire désirant s'inscrire dans les établissements de l'enseignement professionnel relevant du secteur.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.