Real Madrid: le constat sans appel de Casemiro    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce jeudi    Marche populaire et grève générale hier à Seddouk    "Le retour à la planche à billets sera inévitable"    L'université se lance dans la lutte contre la corruption    Bilan des indemnisations des incendies des récoltes et des dégats causés par les intempéries    «Yetnahaw gaâ !» à la tunisienne    Redéploiement industriel de Gruau    Le risque d'un Brexit sans accord reste "très réel"    Sanchez demande aux électeurs "une majorité confortable"    Tliba met au défi ses collègues à l'APN    Moussa Benhamadi placé sous mandat de dépôt    DNCG : le nouveau gendarme du football algérien    Un tour puis s'en va pour le CSC    Le logo et la mascotte de la 19e édition dévoilés    La JSK pas encore sûre de recevoir à Tizi Ouzou    L'affaire Chenihi resurgit    Man City : Mahrez en Ligue des Champions, c'est du costaud !    Trois morts et cinq disparus parmi les harragas    Saisie de 16 128 comprimés de psychotropes au poste-frontière de Heddada    .sortir ...sortir ...sortir ...    Séminaire international sur la traduction, le théâtre et l'identité    Grand hommage aux victimes du 14 juillet 1953 à Paris    Participation de 15 pays    Dieu dans l'imaginaire de l'islam politique    Confessions de Tayeb Abdelli    L'Algérie parmi les quatre derniers    Alger fermée aux manifestants    Algérie : Le pacte de souveraineté    Mohamed Charfi se veut rassurant quant à la «sincérité» du scrutin    LA BEA appelée à la rescousse    Béchar : La surcharge des classes est un épineux problème    G5 Sahel : Les financements se font toujours attendre    Menace écologique sur le barrage de Taksebt    Incendies de forêt… acte prémédité ou phénomène saisonnier ? Démêler le vrai du faux    Béchar: Il perd la vie après avoir sauvé ses deux enfants de la noyade    Skikda: 10 ans de prison pour trafic de psychotropes    Alger: Rassemblement de solidarité avec les détenus    Inondations: La protection civile sensibilise    17e édition du Festival national d'astronomie populaire: «Sous un seul ciel» du 3 au 5 octobre    Tunisie: La fin d'une époque politique ?    Riyad ripostera-t-il aux attaques contre ses installations pétrolières?    Bourses: Les places mondiales prudentes en attendant la Fed    "Hélicoptère Draghi": La BCE ressort la sulfateuse à liquidités    LG: Technologie 8K au service des téléviseurs OLED & NANOCELL    Une nouvelle amnistie générale décretée    Une cache d'armes et de munitions découverte à Tamanrasset    Parution. L'Encyclopédie algérienne (édition 2019) : Un coffret fort intéressant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Guerre commerciale USA-UE: "Ce sont les Etats-Unis qui sont le vrai perdant aujourd'hui"
Publié dans Le Maghreb le 20 - 03 - 2019

Embourbés en Chine, les États-Unis repassent à l'offensive en Europe et font baisser l'automobile en bourse. Dans ce contexte, l'UE mène à Washington des négociations, dont Sputnik a discuté avec Fabio Massimo Parenti, professeur agrégé de géographie économique et politique à l'Institut international italien Lorenzo de 'Medici.
Compte tenu de la situation qui se dégrade entre l'Union européenne et les États-Unis, leurs négociations commerciales se déroulent difficilement, a déclaré à Sputnik Fabio Massimo Parenti, professeur agrégé de géographie économique et politique à l'Institut international italien Lorenzo de 'Medici (LdM).
"Il y a de nombreux points de désaccord. […] Espérons toutefois qu'on pourra parvenir à un accord sur une réduction mutuelle des droits de douane sur les produits industriels, comme cela a été décidé lors de la réunion en juillet dernier", a expliqué l'interlocuteur de l'agence.
Et d'ajouter que différents scénarios se trouvaient sur la table des négociations.
"La principale préoccupation du côté européen est que l'administration Trump augmente les tarifs douaniers sur les voitures européennes. Dans ce cas, comparé au précédent tarif sur l'acier, l'aluminium et d'autres produits n'ayant pas d'incidence sur l'économie européenne, l'impact serait grave, vu l'importance du marché des États-Unis pour l'industrie automobile européenne", a poursuivi l'expert.
Cela dit, il a voulu espérer que ces droits de douane ne seraient pas finalement mis en place. "Somme toute, l'UE se tourne de plus en plus vers l'Asie à titre d'alternative partielle au marché américain. En fait, le volume des échanges commerciaux entre l'Europe et l'Asie augmente, ce qui s'inscrit également dans le cadre de l'initiative [chinoise, ndlr] la Ceinture et la Route", a relevé l'Italien.
Selon lui, les États-Unis risquent dans ces conditions de s'avérer perdants après une année d'approche fortement protectionniste.
"Il est donc important de trouver un accord bien qu'il y ait encore de nombreux obstacles dans cette voie. Je pense toutefois que ce sont les États-Unis qui sont le vrai perdant aujourd'hui", a résumé l'interlocuteur de Sputnik.
Les observateurs constatent qu'en dépit des hausses de tarifs douaniers décidées par le Président Trump en 2018, le déficit commercial des États-Unis s'est encore creusé. Le déficit du pays ne cesse d'augmenter de manière significative, atteignant le niveau le plus élevé des 10 dernières années.
Le 25 juillet dernier, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, s'était rendu aux États-Unis pour rencontrer Donald Trump en vue de négociations. À l'issue de ces dernières, les deux hommes avaient annoncé une série de mesures sur l'agriculture, l'industrie et l'énergie pour apaiser le conflit commercial qui déchirait les États-Unis et l'Union européenne.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.