Mort des tribus, naissance des tribalismes (III)    Le Mouvement El Bina prêt à s'engager dans l'élection présidentielle    Un acte inacceptable estime Abdelaziz Rahabi    30e vendredi du Hirak: Appel au départ de tous les symboles de l'ancien système    Aigle Azur (SNLP) : Le Comité d'entreprise soutient deux offres de redressement    Résoudre rapidement, par une élection présidentielle transparente, la crise politique ou la régression    Portes ouvertes sur la CASNOS    Bomare Company mise à l'honneur dans le magazine allemand de l'IFA Berlin    La préservation des acquis de la révolution, priorité des Tunisiens    Appel à hâter la désignation d'un nouvel envoyé personnel du SG de l'ONU    Assemblée générale extraordinaire le 17 septembre    «Boudaoui est bourré de talent»    Réda Benbaziz (-63 kg) dominé par l'Ouzbek Adu Raimov    Lancement du concours international de la photographie sous-marine de la corniche jijelienne    Alger, Constantine, Annaba plus exposées aux inondations que d'autres villes du pays    Baisse de 60 % du taux de mortalité de la mère parturiente    Après adoption par les deux chambres des deux textes de loi organique relatifs à l'Autorité en charge des élections et au régime électoral: Place à ...    Prochaine édition du Festival national de la littérature et du cinéma de la femme    Il fête ses 50 ans de carrière à Alger    Les startups favorisées    L'Algérie réaffirme sa position    Ahmet Davutoglu quitte l'AKP pour créer un mouvement rival    Un individu abattu à Tizi-Ouzou    Le marché de Tidjelabine rouvre ses portes    Le tour de vis du gouvernement    De nouvelles taxes sur les véhicules ?    Le président de Microsoft se positionne aux côtés de Huawei    Bedoui exprime sa "gratitude" à l'ANP    Deux films algériens en compétition officielle au festival international d'Elgouna en Egypte    Borussia Mönchengladbach: Bonne prestation de Bensebaini face à Cologne    L'autorité des élections reflète-t-elle les articles de la Constitution ?    TISSEMSILT : Installation du nouveau chef de sûreté de wilaya    NUIT DE DELUGE A ALGER : La capitale avait ses avaloirs bouchés    LES MEDECINS DENONCENT L'INSOUCIANCE DES RESPONSABLES : Un ‘'abattoir'' à l'hôpital de Mostaganem    Six soldats émiratis tués dans une collision de véhicules militaires    Un 15e penalty sifflé    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 4ème journée    La DJS prête à louer le stade Zabana le jour des matchs    Deux collines illuminées par des milliers de manifestants    Détermination plus forte    Vers de fortes tensions sur le marché de la devise    Des milliers de Soudanais dans les rues    ACTUCULT    Julien Clerc célèbre ses 50 années de carrière à L'Opéra d'Alger    "Bee Home" ou la culture dans la convivialité    Plaisir du grattage et pizza anti-cancer au menu    LDC (2e tour – aller) JS Kabylie – Horoya Conakry (19h30) : Assurer la qualification à Tizi Ouzou    Comment la stratégie israélienne contourne le blocage libanais en se portant vers l'est de L'Euphrate    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





LAMAMRA DEPUIS MOSCOU : "Le président Bouteflika prêt à transmettre le pouvoir au président élu"
Publié dans Le Maghreb le 21 - 03 - 2019

Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui a décidé de ne pas se présenter à la prochaine élection présidentielle, s'est dit "prêt à transmettre le pouvoir de manière ouverte et transparente au président qui sera choisi par ce scrutin", a déclaré le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra. "Le président Bouteflika a pris la décision de ne pas prendre part à cette élection et est entièrement prêt à transmettre le pouvoir de manière ouverte et transparente au président qui sera choisi par ce scrutin", a déclaré M. Lamamra lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre russe des Affaires étrangères, Serguei Lavrov. L'opposition aura la possibilité de participer à l'organisation et au contrôle de l'élection au sein d'une conférence nationale chargée de réformer le système politique en Algérie, a ajouté M. Lamamra, précisant que "l'Etat algérien a réagi promptement à l'appel de la population et a proposé à toutes les parties intéressées (société civile, partis politiques...) de participer à cette conférence nationale inclusive". Il a expliqué que "l'élection présidentielle se tiendra avec de nouvelles conditions: pour la première fois dans l'histoire du pays, pourront y prendre part tous ceux qui le souhaitent", a-t-il poursuivi, ajoutant que le scrutin "sera pour la première fois organisé sous l'autorité exclusive d'une commission électorale nationale indépendante". "Après cela, l'opposition algérienne aura la possibilité de prendre une part plus active au travail gouvernemental", a-t-il ajouté. Il a affirmé, dans ce sens, que le gouvernement "a répondu aux attentes populaires qui s'expriment depuis plus de trois semaines à travers de grandes manifestations dans l'ensemble du pays", indiquant, par ailleurs, avoir remis au chef de la diplomatie russe un message du président Bouteflika au pré- sident russe Vladimir Poutine.
CONTRE L'INGÉRENCE DANS LES AFFAIRES INTERNES DES PAYS
M. Lamamra et son homologue russe ont mis en avant l'impératif du respect du principe de non-ingérence dans les affaires inté- rieures des pays. "L'Algérie et la Russie sont des pays amis. Nous avons les mêmes principes, dont le respect de la souveraineté nationale, de l'intégrité territoriale des pays, de leur indépendance et de la non-ingérence dans leurs affaires intérieures", a-t-il déclaré. De son côté, M. Lavrov a indiqué avoir examiné avec M. Lamamra les probl èmes internationaux dans le cadre du respect de la non-ingérence dans les affaires intérieures des pays. "Il est particulièrement important que tous les pays respectent de façon sacrée les dispositions de l'ONU et s'abstiennent de toute ingérence dans les affaires intérieures de l'Algérie", a-t-il insisté. Il a exprimé la préoccupation de son pays vis-à-vis "des événements qui se déroulent actuellement en Algérie", voyant en cela "des tentatives d'attiser les tensions et nous nous prononçons contre toute ingérence dans ces processus". Il a, par ailleurs, indiqué que "le peuple algérien doit décider du maintien de la stabilit é", ajoutant que "bien évidemment dans cette région ce sont les pays eux-mêmes qui doivent entretenir cette stabilité et c'est l'appel que nous leur lançons".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.