Belfodil parmi les meilleures recrues de la Bundesliga    Facebook supprime trois milliards de comptes    Huawei prépare son propre système d'exploitation    Création d'un comité de surveillance    L'Ukraine en l'espace d'un iftar à Alger    Les Etats-Unis vont envoyer des troupes dans le Golfe    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    Vendredi puissance 14    Hazard sort du silence    La candidature de Berraf acceptée    Qu'en pensez-vous M. le ministre de l'Education nationale?    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Divertissement garanti!    La voie constitutionnelle à mi-parcours    Un Iftar en l'honneur des médias    Le 14e acte avec la présence de Tabbou    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    "Le développement de l'ANP a permis de préserver l'unité de l'Etat"    Le Hirak inébranlable    Fin du délai aujourd'hui    Bensalah exprime l'inquiétude de l'Algérie    Le tour de vis du gouvernement    Des centaines de milliers de manifestants à Alger : « Gaïd Salah dégage ! »    Barça : Messi a mal vécu la défaite face à Liverpool    L'APC DENONCE L'OCTROI ‘'OPAQUE'' DE MARCHES PUBLICS : Le maire d'Oran dans le collimateur    MASCARA : 3 individus arrêtés et des munitions saisies à Ain Farès    Une balle de match pour un titre    Tottenham: Pochettino met fin aux rumeurs    ELECTION PRESIDENTIELLE : Les noms des 77 candidats à la candidature dévoilés    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Premières projections de films documentaires    Un terroriste capturé à Tamanrasset    Khalifa Haftar loue les services d'une firme de lobbying américaine    L'Algérie certifiée exempte de Paludisme par l'OMS    Haizer : Deux exclus de logements sociaux entament une grève de la faim    Football : Le gouvernement Bedoui veut s'attaquer à la violence dans les stades    Probium et l'Are-Ed, deux associations qui marquent la Journée mondiale de la biodiversité    Cher futur Président, je te veux…    Etudiants : Hirak, Ramadhan et examens    En bref…    L'Encre de la liberté de Hocine Redjala : Un film documentaire sur la liberté d'expression en Algérie,    Le trip de l'amour et ses revers    Une révolution «personnalisée»    Edition du 24/05/2019    L'ONU et l'UA dénoncent les ingérences en Libye    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tunisie : Chahed reste en tête des sondages avant la présidentielle et optimisme des Tunisiens en hausse
Publié dans Le Maghreb le 17 - 04 - 2019

Le Premier ministre tunisien Youssef Chahed demeure en tête des intentions de vote pour l'élection présidentielle de novembre prochain avec 14,6% en mars, contre 13,7% en février et 11,8% en décembre, selon le baromètre publié récemment par le quotidien Le Temps.
Ce sondage a été réalisé par l'institut Emrhod Consulting auprès d'un échantillon national de 1.500 personnes âgées de 18 ans ou plus.
"Malgré son intense activité diplomatique et la relance de son initiative relative à l'égalité dans l'héritage, le président (Béji Caïd Essebsi) perd 1,2 point par rapport au mois de février pour ainsi reculer dans les intentions de vote pour la présidentielle et occupe le 7e rang", peut-on lire dans le rapport du sondage.
Les deuxième et troisième positions sont occupées respectivement par Kaïs Saïd, un spécialiste de droit constitutionnel se déclarant indépendant, avec 13,3% des intentions de vote et Abir Moussi, présidente du Parti destourien libre (PDL), avec 5,7%.
Le fait saillant de ce sondage est le nombre de personnes se disant indécises, soit 56% pour la présidentielle et 41,6% pour les législatives, lesquelles sont prévues en octobre prochain.
Pour ce qui est des intentions de vote aux législatives, le parti islamiste Ennahdha (Renaissance) arrive en tête avec 21,2% contre 18,8% un mois auparavant. Nouvellement lancé, le parti progouvernemental Tahya Tounes (Vive la Tunisie) fait son entrée en deuxième position avec 7,1%. Il "réalise ainsi une progression remarquable et déloge Nida Tounes", le parti présidentiel auquel appartient M. Chahed, selon l'institut.
Interrogés sur l'action de M. Caïd Essebsi, 17,5% des sondés se disent "satisfaits" ou "plutôt satisfaits", contre 18,7% en février et 17,4% en décembre dernier. Certains analystes, cités par Le Temps, expliquent la baisse de popularité du chef de l'Etat tunisien par la crise interne que traverse son parti, Nida Tounes, "alors qu'une grande parti de ses dirigeants conditionnent leur retour par la mise à l'écart de Hafedh Caïd Essebsi", le fils du président. Pour sa part, l'action du chef du gouvernement bénéficie de la satisfaction de 32,5% des Tunisiens en avril contre 37,9% en février et 33,2% en décembre dernier. Malgré son fort potentiel pour la présidentielle, la popularité de M. Chahed a perdu 5,4 points de pourcentage en tant que patron de l'exécutif.
Le dirigeant "a subi les contrecoups du décès d'une quinzaine de nouveau-nés dans la maternité de l'hôpital Rabta à Tunis", note le même journal.
Parmi les facteurs ayant nuit à son image de marque figurent une conjoncture socioéconomique en dégradation continue avec la montée de l'inflation, l'incapacité de mettre en place un plan de réformes "dont la remise à flot des caisses sociales, la réduction des dépenses publiques et la reconstruction des entreprises publiques", explique Le Temps. Les résultats de ce sondage montrent qu'en ce mois d'avril, 60,4% des sondés pensent que la situation économique en Tunisie est sur la voie de la dégradation, contre 64,2% en février et 77,2% en décembre. En revanche, 27% des Tunisiens estiment que ladite conjoncture est en train de s'améliorer. Côté sécurité, les Tunisiens affichent de plus en plus un optimisme quant aux capacités de leur Etat de contrer la menace terroriste : en effet, l'indice de cette menace ne cesse de diminuer, preuve en est le pourcentage de sondés qui la qualifient de "très élevée" ou "élevée" chutant à 26,7% en avril contre 38,2% en février et 38,6% en décembre dernier. Enfin, le taux d'optimisme des Tunisiens quant à la période à venir gagne de l'ampleur en ce mois d'avril avec un taux de 57,8% contre 54,2% deux mois auparavant (février) et 55,4% en novembre dernier.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.