Man City évoque la rumeur qui envoie Guardiola à la Juventus    Réédition des actes du colloque sur Massinissa    Vaste programme de classification et de restauration de sites et monuments archéologiques    Salade de betterave persillée    USMA - Mansouri: «On se battra jusqu'à la dernière seconde»    Irlande: les pro-UE en tête des élections européennes    Hakim Chekini. Directeur de l'auberge de jeunes d'Azazga : «Nous fonctionnons grâce à notre bonne volonté»    24 heures    Projet hydraulique à Bouzeguène : Les oppositions levées    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    USM Bel-Abbès: Une situation créancière ambiguë    WA Tlemcen: Nasreddine Souleymane pressenti à la SSPA    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Mascara: 650 logements AADL attribués début juillet    Gaïd Salah revient sur l'évolution de l'armée    Sahara Occidental: Démission de l'émissaire de l'ONU    Préparatifs de la saison estivale: Aménagement du quai d'accostage et nettoiement de la plage de Cap Falcon    Tlemcen - Bac et BEM : les assurances du directeur de l'Education    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    Vendredi de la mobilisation    De grandes manifestations pour le 14ème Vendredi: La mobilisation malgré les interpellations et les blocages    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    L'école des gourous    Hazard sort du silence    La candidature de Berraf acceptée    Qu'en pensez-vous M. le ministre de l'Education nationale?    Facebook supprime trois milliards de comptes    Huawei prépare son propre système d'exploitation    Création d'un comité de surveillance    Les Etats-Unis vont envoyer des troupes dans le Golfe    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Divertissement garanti!    Ali Ghediri n'est pas candidat    La voie constitutionnelle à mi-parcours    Le 14e acte avec la présence de Tabbou    Un Iftar en l'honneur des médias    Fin du délai aujourd'hui    Le Hirak inébranlable    Le tour de vis du gouvernement    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    Bensalah exprime l'inquiétude de l'Algérie    Khalifa Haftar loue les services d'une firme de lobbying américaine    Edition du 24/05/2019    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été
Publié dans Le Maghreb le 25 - 04 - 2019

L'Assemblée populaire communale (APC) de Tipasa a décidé de maintenir les légères modifications apportées au nouveau plan de circulation, objet d'une large polémique locale, jusqu'à la fin de la saison estivale avant sa révision, a-t-on appris auprès de ses services.
A la fin du mois de décembre dernier, la commune de Tipasa avait introduit de légères modifications dans le nouveau plan de circulation, en réponse au mouvement de protestation dont il avait fait l'objet, notamment de la part des commerçants de la ville, qui avaient déclenché une grève générale. Ce nouveau plan de circulation a toujours été l'objet de polémiques dès sa mise en œuvre durant l'été 2016, avant d'être adopté officiellement durant l'été 2018 au grand dam des citoyens qui l'ont fortement décrié. Une nouvelle rencontre, autour de ce plan, a réuni dimanche des représentants de l'association des commerçants de Tipasa avec le P/APC Kouider Kidji, le chef de la daïra Mohamed Meziane et nombre de citoyens. "Malheureusement chacune des parties a campé sur ses positions, ce qui a conduit à l'échec de la rencontre", selon l'expression d'un nombre de commerçants interrogés par l'APS.
En effet, certains citoyens et commençants ayant pris part à cette réunion ont "rejeté en bloc" les propositions des autorités locales de maintenir ce plan de circulation jusqu'à la fin de la saison estivale, qui est toute proche, avant de se retirer.
Les concernés revendiquent une "annulation définitive de ce plan, avec le retour à l'ancien plan de circulation de la ville", proposant, en outre, à l'image du commerçant N. Yacine "l'exploitation de solutions intelligentes dans la gestion du trafic routier".
Selon ce dernier, les commerçants de Tipasa ont accordé "un délai de trois mois (depuis décembre dernier) à la commune, pour trouver des alternatives à ce nouveau plan de circulation" qui "impacte négativement" sur leurs activités commerciales, a-t-il soutenu.
Il a proposé, entre autres, aux services concernés, l'exploitation de panneaux signalétiques, de caméras de surveillance et pourquoi pas la réalisation de parkings aux entrées de la ville, destinés aux visiteurs de la région durant la saison estivale, a-t-il recommandé, "au lieu et place de ce nouveau plan de circulation qui n'est pas fait pour une grande ville comme Tipasa", a-t-il estimé.
Pour leur part, les services de la commune ont souligné leur maintien "jusqu'à la fin de la prochaine saison estivale" des modifications apportées à ce plan, suite à une grève déclenchée le 10 décembre par les commerçants de la ville, pour protester contre la décision de sa mise en œuvre officielle.
"Ces modifications ont été introduites avec l'accord de spécialistes et de toutes les parties concernées", a assuré le P/APC lors de la réunion de dimanche, estimant qu'il s'agit du "meilleur" plan à même d'assurer une fluidité du trafic routier durant la saison estivale qui enregistre un important flux de visiteurs à Tipasa.
Les nouvelles modifications apportées à ce plan stipulent l'instauration d'un trafic en double sens, au niveau de la route de la wilaya jusqu'à la brigade de la Gendarmerie, au même titre que de la route menant vers la poissonnerie du port jusqu'aux hauteurs de la ville, et de la route menant vers la ville romaine (centre-ville) jusqu'à la cité populaire Oued Merzouk.
Le wali de Tipasa, Mohamed Bouchama, avait assuré, dans une déclaration précédente, que la commission de daïra "œuvre pour l'adoption d'un plan visant, en premier lieu, la fluidification du trafic au niveau de la ville de Tipasa, notamment durant la saison estivale et les week-end, où elle est le théâtre d'un flux important de véhicules".
Il avait souligné, en outre, la mission "technique" de cette commission, consistant en l'enregistrement de "toutes les réserves concernant ce plan, loin de toutes pressions".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.