«Le dialogue doit prendre en considération les craintes légitimes de l'opposition»    Plus de 82 % des citoyens satisfaits des services de police    Omari insiste sur l'accompagnement des projets agricoles    Les modalités de fonctionnement d'un compte d'affectation spéciale fixées au JO    Rentrée sociale et balance des paiements au menu    Signature d'une convention entre le secteur des forêts et l'unité d'ingénierie    Hassan Rabehi à Ouargla évoque le rôle capital des médias    ARRESTATION DU DIRECTEUR DE L'AGENCE FONCIERE D'ORAN : Plusieurs hauts responsables impliqués dans un scandale immobilier    TISSEMSILT : Des coupures intempestives d'électricité au quotidien    30 milliards de dollars dilapidés au ministère du Travail    CLASSEMENT MONDIAL DES ARMEES : L'ANP parmi les 30 puissances mondiales    COUR SUPREME : Tayeb Louh placé sous mandat de dépôt    COUR DE JUSTICE DE MOSTAGANEM : Le nouveau président et le procureur général installés    Drame du concert de Soolking : 5 morts et 17 blessés    BIR EL DJIR (ORAN) : Le nouveau maire suspendu par le wali    RENTREE SCOLAIRE A MASCARA : Plus de 230.000 élèves bientôt sur les bancs de classes    JUSTICE : Zeghmati veut nettoyer son secteur    Naples: Lozano a signé (officiel)    Real Madrid: Neymar, un pied qui inquiète    Vers la fin du pouvoir militaire ?    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Les souscripteurs montent au créneau    Benflis insiste sur le départ du gouvernement    Amrani reste    Velud : "Je suis confiant pour la qualification"    «Les manœuvres marocaines à Guerguerat menacent la sécurité de toute la région»    L'ONU craint une fragmentation    Le Soudan se dote de nouvelles institutions    Une nouvelle coalition pour barrer la route à Matteo Salvini    Le projet de convention nationale finalisé aujourd'hui    Où en est l'aménagement du futur parc de Sidi-Ghilès ?    "Il y a beaucoup d'arnaques"    Tôt ou tard, le rêve redémarrera !    Grande offensive des affaires religieuses    Où est passé le ministre des Moudjahidine ?    Ligue 2 : Le RCA et l'OMA autorisés à jouer à domicile    Slimani : Tout pour aider son nouveau club    CAN-2019 (U23) : La sélection nationale en stage à Sidi Moussa    Un sommet avant le SommetV: Poutine en villégiature à Bormes-les-Mimosas    Constantine - Marchés des fruits et légumes: Chute relative des prix et timide reprise des activités    Après d'importants travaux de restauration: Les Arènes d'Oran ouvertes aux visiteurs    Tiaret: Le cimetière, ce lieu de rencontre des vivants    Artistes en herbe à l'affiche    Au deuxième trimestre : L'économie allemande s'est contractée, l'export souffre    Carlos Lopes: Avec la ZLEC, "les Africains ont avantage à faire du commerce intra-africain"    Appel à l'investissement privé    L'opposition s'inquiète de l'entrée en vigueur de l'état d'urgence    Javier Bardem appelle à protéger les océans    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Avions de combat : Thales plaide pour une alliance en Europe
Publié dans Le Maghreb le 23 - 07 - 2019

Le P-DG de Thales Patrice Caine exhorte les principaux pays européens à conjuguer leurs efforts pour la nouvelle génération d'avions de combat, dans une interview accordée à Reuters lors d'une visite à Singapour.
Dassault Aviation et Airbus dirigent le programme franco-allemand du Système de combat aérien du futur (SCAF), qui comprend une gamme d'armes associées, comme des drones. L'Espagne a rejoint le projet le mois dernier.
La Grande-Bretagne poursuit quant à elle son propre projet d'avion de combat Tempest, dirigé par BAE Systems, et devrait annoncer officiellement vendredi que la Suède la rejoint. Les analystes se demandent si l'Europe peut se permettre d'éparpiller ses efforts alors que l'industrie de la défense exhorte les capitales européennes à agir rapidement au risque de devoir s'incliner face à de plus grands acteurs. "Nous avons besoin que tous ces grands pays et grandes industries fournissent un programme ambitieux si l'Europe veut jouer sur le même terrain que les Etats-Unis", a déclaré Patrice Caine. "L'Europe devrait être unie sur ce front. C'est juste du bon sens." L'équipementier français fait partie du projet SCAF en tant que fournisseur de Dassault mais serait en rivalité avec Airbus pour la fourniture des systèmes nécessaires pour connecter des avions avec et sans équipage.
L'industrie allemande, selon Airbus, verrait d'un mauvais oeil que la France ait la haute main technologique dans le projet, ce qui risquerait de le faire capoter. "Ce que nous aimerions mettre sur la table pour notre contribution c'est (...) ce que nous faisons en termes de capteurs, comme les radars, la guerre électronique, la communication, l'optronique", a dit Patrice Caine. "Un autre aspect concerne ce que l'on appelle le combat connecté collaboratif : comment connecter des plates-formes, des avions de combat, des drones, des hélicoptères, des satellites, à toutes les différentes plates-formes présentes sur le champ de bataille, dans les airs ou dans l'espace ?"

Saisir les opportunités
Interrogé sur l'impact de la fusion prévue entre les américains United Technologies et Raytheon, qui concerne aussi bien l'aviation commerciale que la défense, Patrice Caine n'a évoqué aucune pression en Europe pour une réaction immédiate.
"Ils resteront de puissants concurrents. Seront-ils encore plus forts en réunissant avionique et missiles (...) je n'en suis pas sûr", a-t-il dit. "En termes de concurrence, pour moi, à première vue, cela ne devrait pas changer la donne."
Certains analystes estiment que l'accord entre United Technologies et Raytheon pourrait relancer les discussions en vue d'un rapprochement entre Thales et le motoriste Safran, qui nécessiteraient l'appui du gouvernement français et de Dassault, actionnaire de Thales.
Patrice Caine a déclaré qu'il était prudent généralement concernant la consolidation de l'industrie européenne de la défense mais que Thales était prêt à saisir toutes les opportunités qui se présenteraient.
Le groupe a finalisé cette année le rachat du fabricant de puces électroniques Gemalto pour un montant de 4,8 milliards d'euros, renforçant ainsi sa présence sur le marché des services de sécurité, en pleine expansion.
Le site d'informations économiques La Tribune rapportait mardi que la coentreprise entre Thales Alenia Space et l'italien Leonardo supprimerait 452 emplois en France sur 4.800 en raison d'une faible demande pour ses satellites.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.