Tebboune autorise la réouverture progressive des mosquées et des plages    4 ans de prison ferme requis à l'encontre de Drarni, Belarbi et Hamitouche    Décès de Saïd Amara: Djerad présente ses condoléances à la famille du défunt    Constantine: saisie de 90 000 comprimés psychotropes    Djerad accuse des parties qui chercheraient à provoquer la « Fitna »    AID EL ADHA : Plus de 10 000 commerçants non mobilisés ont assuré la permanence    Louisa Hanoune évoque son emprisonnement    COUPURES DE L'ALIMENTATION EN EAU POTABLE : Le DG de l'ADE s'explique    TRAITEMENT CONTRE LA COVID-19 : Le ministre de la santé Benbouzid apporte des précisions    Covid-19: 507 nouveaux cas, 482 guérisons et 8 décès    Boumerdès: fin de confinement pour 236 algériens rapatriés de Russie    M'hamed Benredouane enterré au cimetière de Bouzaréah à Alger    Raids israéliens sur Ghaza: le Hamas dénonce une "escalade et une agression"    FEUX DE FORETS : 8800 Hectares ravagés en 2 mois    MOSTAGANEM : Les citoyens appelés au respect des horaires de dépôt des ordures ménagères    La chaîne "El Maarifa" désormais diffusée sur Nilesat    6 personnes tuées dans l'explosion d'un engin artisanal    Louisa    Aubameyang offre la Cup et l'Europe à Arsenal    L'opposition prépare une deuxième motion de défiance contre Ghannouchi    Trump provoque un tollé politique en évoquant un possible report de la présidentielle    Alger surprise par la liste de l'UE    L'hommage unanime du métier    À fleur de peau de Meriem Mesraoua au Festival du film de Venise    18 civils tués dans une attaque de Boko Haram    Le Soudan affirme agir pour que Washington le retire de la "liste noire"    Ankara a acheminé plus de 17 000 mercenaires syriens en Libye    Talaie El-Houriat réclame des réformes structurelles profondes    Le combat douteux du syndicat    Décès de l'ancien président de la FAF, Saïd Amara    Trois candidats en compétition    La fille des Aurès    Fin de cavale pour le secrétaire particulier de Gaïd Salah    "Le 4e art est le produit de luttes engagées"    Une palette azurée pour effacer le gris du confinement    Abbès Morsli, Président du CSA/USMBA : «La saison 2020-2021 s'annonce difficile»    MO Béjaïa : Les dirigeants face à un avenir difficile    Moustakbel Oued Sly accède en ligue 2 : Le club engagé dans la voie du professionnalisme    Festival international du film de Moscou : Hamid Benamra s'affiche avec Time life    Décès de l'écrivain Daho Tabti : C'était un clairvoyant    Centenaire de l'écrivain Mohammed Dib : Le dictionnaire amoureux de la Finlande    CHEQUES ET LIQUIDITES    Nucléarisation rampante    El Tarf: Les bureaux de poste toujours sans liquidités    Sidi Bel Abbès: Le nouveau chef de sûreté de wilaya installé    Crise financière: Une question d'argent !    Mesurer les distances à l'œil nu    Cinq terroristes éliminés et un autre arrêté en juillet    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Avions de combat : Thales plaide pour une alliance en Europe
Publié dans Le Maghreb le 23 - 07 - 2019

Le P-DG de Thales Patrice Caine exhorte les principaux pays européens à conjuguer leurs efforts pour la nouvelle génération d'avions de combat, dans une interview accordée à Reuters lors d'une visite à Singapour.
Dassault Aviation et Airbus dirigent le programme franco-allemand du Système de combat aérien du futur (SCAF), qui comprend une gamme d'armes associées, comme des drones. L'Espagne a rejoint le projet le mois dernier.
La Grande-Bretagne poursuit quant à elle son propre projet d'avion de combat Tempest, dirigé par BAE Systems, et devrait annoncer officiellement vendredi que la Suède la rejoint. Les analystes se demandent si l'Europe peut se permettre d'éparpiller ses efforts alors que l'industrie de la défense exhorte les capitales européennes à agir rapidement au risque de devoir s'incliner face à de plus grands acteurs. "Nous avons besoin que tous ces grands pays et grandes industries fournissent un programme ambitieux si l'Europe veut jouer sur le même terrain que les Etats-Unis", a déclaré Patrice Caine. "L'Europe devrait être unie sur ce front. C'est juste du bon sens." L'équipementier français fait partie du projet SCAF en tant que fournisseur de Dassault mais serait en rivalité avec Airbus pour la fourniture des systèmes nécessaires pour connecter des avions avec et sans équipage.
L'industrie allemande, selon Airbus, verrait d'un mauvais oeil que la France ait la haute main technologique dans le projet, ce qui risquerait de le faire capoter. "Ce que nous aimerions mettre sur la table pour notre contribution c'est (...) ce que nous faisons en termes de capteurs, comme les radars, la guerre électronique, la communication, l'optronique", a dit Patrice Caine. "Un autre aspect concerne ce que l'on appelle le combat connecté collaboratif : comment connecter des plates-formes, des avions de combat, des drones, des hélicoptères, des satellites, à toutes les différentes plates-formes présentes sur le champ de bataille, dans les airs ou dans l'espace ?"

Saisir les opportunités
Interrogé sur l'impact de la fusion prévue entre les américains United Technologies et Raytheon, qui concerne aussi bien l'aviation commerciale que la défense, Patrice Caine n'a évoqué aucune pression en Europe pour une réaction immédiate.
"Ils resteront de puissants concurrents. Seront-ils encore plus forts en réunissant avionique et missiles (...) je n'en suis pas sûr", a-t-il dit. "En termes de concurrence, pour moi, à première vue, cela ne devrait pas changer la donne."
Certains analystes estiment que l'accord entre United Technologies et Raytheon pourrait relancer les discussions en vue d'un rapprochement entre Thales et le motoriste Safran, qui nécessiteraient l'appui du gouvernement français et de Dassault, actionnaire de Thales.
Patrice Caine a déclaré qu'il était prudent généralement concernant la consolidation de l'industrie européenne de la défense mais que Thales était prêt à saisir toutes les opportunités qui se présenteraient.
Le groupe a finalisé cette année le rachat du fabricant de puces électroniques Gemalto pour un montant de 4,8 milliards d'euros, renforçant ainsi sa présence sur le marché des services de sécurité, en pleine expansion.
Le site d'informations économiques La Tribune rapportait mardi que la coentreprise entre Thales Alenia Space et l'italien Leonardo supprimerait 452 emplois en France sur 4.800 en raison d'une faible demande pour ses satellites.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.