La charte d'éthique des pratiques électorales signée samedi    Benflis : «Les conditions sont loin d'être idéales»    Bengrina promet d'améliorer les conditions de vie du citoyen algérien    «Il faut adopter rapidement les solutions»    Le Gouvernement décide de régulariser leur situation dès novembre    Le ministre du Commerce s'entretient avec la ministre gabonaise de la Défense    SIG (MASCARA) : 4 personnes asphyxiées au monoxyde de carbone    Obésité, diabète et maladies du cœur: des spécialistes tirent la sonnette l'alarme    CAN-2021 (Eliminatoires)/Algérie-Zambie: l'équipe nationale évoluera en blanc    Mondiaux de Para-athlétisme (Poids F32) : deux nouvelles médailles pour l'Algérie    Etiquetage "colonies": appliquer la décision de la CJUE aux produits sahraouis    La communauté internationale exhortée à mettre fin à l'agression israélienne    Festival de danse contemporaine: une nouvelle génération de danseurs algériens émerge    EDUCATION : Vers une grève de 3 jours renouvelable dans les primaires    DIRECTION DES SERVICES AGRICOLES DE MOSTAGANEM : Vers l'ensemencement de 46112 hectares de céréales    UNE FOIS ELU A LA TETE DU PAYS : Tebboune promet l'égalité hommes-femmes    Zerouati participe jeudi et vendredi en Afrique du Sud à la Conférence ministérielle africaine sur l'environnement    Phase de Poules de la CAF : Le Paradou AC dans un groupe difficile    LFP – Sanctions : Huis clos pour le MCO et l'USMAn    Mise à jour. MC Alger – JS Kabylie : Le Mouloudia pour prendre le large    Port de l'emblème Amazigh : Le tribunal de Bab El Oued relaxe cinq jeunes détenus    Les campus au rendez-vous    Six contrats gaziers renouvelés par Sonatrach    Morales se réfugie au Mexique    Le SG de l'ONU appelle à "une coopération internationale"    Un collège fermé "à titre préventif" à Sétif    La question des réfugiés sahraouis examinée lors de la Conférence parlementaire régionale pour l'Afrique    Algérie-Chine: appel à la promotion des relations de coopération dans le domaine du tourisme    Les étudiants ont marché pour le 38e mardi    Que reste-t-il du grand clasico ?    Amrouche convoque 25 joueurs    La criminalité en hausse    Un mort et un sauvetage miraculeux de trois personnes    Rupture et montée en gamme    Vivre avec et contre le passé    Ecole de journalisme d'Alger : Quelle place pour la production amazighe dans les médias ?    Parc national du Djurdjura : Découverte d'ossements d'un ours brun    Economie: L'Algérie «dans le rouge»    Un conclave consacré aux dossiers du logement: Des instructions pour accélérer les travaux et l'affichage des listes    Lancement des Rencontres internationales du cinéma d'Oran: La phase des projections programmée pour février prochain    Tunisie : Le Premier ministre Youssef Chahed à Paris et Rome    Personnes interdites de stade : Les modalités d'établissement du fichier national fixées    Maroc-MCC : Accord de coopération pour la mise en œuvre du projet de gouvernance du foncier    Matérialisation des légitimes revendications populaires Les fondements directeurs de l'état de droit    Place aux entreprises algériennes    CONSTANTINE : Développer des approches scientifiques de protection des vestiges submergés    10e Fica : Projection de "L'envers de l'histoire", parcours d'une militante en Serbie    La situation de la femme créatrice dans le domaine de l'industrie cinématographique en débat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Fin de l'info box : Une sensation verte à Glaris
Publié dans Le Maghreb le 23 - 10 - 2019

La journée de dimanche avait débuté par un résultat annonciateur de cette poussée écologiste: en remportant un siège au Conseil des Etats (Chambre haute) à Glaris au détriment de l'UDC, les Verts avaient créé une petite sensation. C'est la première fois qu'un Vert est élu à la Chambre haute du Parlement à Glaris, et seulement la troisième fois de l'histoire en Suisse après le Vaudois Luc Recordon et le Genevois Robert Cramer.
A Neuchâtel, les Verts ont également créé une énorme surprise en décrochant un des deux sièges au Conseil des Etats. Céline Vara occupera le fauteuil qui était jusqu'alors aux mains du Parti socialiste et siégera à Berne en compagnie du libéral-radical Philippe Bauer. Dans les cantons de Vaud, Genève et Berne, les Verts peuvent également espérer placer un des leurs au Conseil des Etats à l'occasion du deuxième tour qui aura lieu au mois de novembre.
Au Conseil national, Verts et Verts libéraux réalisent une progression spectaculaire dans plusieurs cantons. A Zurich, par exemple, ils s'adjugent chacun trois sièges supplémentaires. La vague verte atteint également des cantons jusque-là plutôt réfractaires à la cause écologiste. C'est le cas notamment en Valais, à Fribpourg et au Tessin, qui envoient pour la première fois un député vert à Berne. Pour la petite histoire, la nouvelle députée tessinoise se nomme... Greta Gysin.

Un équilibre tout helvétique
Malgré la progression des Verts et des Verts libéraux, il est toutefois peu probable que l'équilibre global des forces soit profondément modifié. Le Parlement suisse est traditionnellement dominé par les quatre grands partis du spectre politique. Le PDC et le PLR détiennent une majorité claire au Conseil des États. Dans le système parlementaire suisse, les deux Chambres jouissent de pouvoirs égaux.
L'élection du gouvernement se fera le 11 décembre, lors de la première session du Parlement qui est sorti des urnes ce dimanche. Dans l'écrasante majorité des cas, les parlementaires se contentent de confirmer les ministres à leur poste pour une nouvelle législature de quatre ans.
Reste que la poussée verte de ce dimanche, plus importante que prévue par les sondages, donne des ailes au Parti écologiste. Sa présidente, Regula Rytz, estime que le gouvernement, dans sa composition actuelle, ne correspond plus aux majorités actuelles et n'exclut pas d'attaquer un siège du PLR. C'est le ministre des Affaires étrangères, Ignazio Cassis, le plus contesté à gauche, qui devrait subir les attaques les plus virulentes le 11 décembre.

Taux de participation à la peine
La campagne électorale a cette fois été relativement discrète, même selon des critères suisses. Cela s'explique notamment par le fait que l'UDC n'a pas réussi à attiser les passions, comme lors des élections précédentes, en monopolisant le débat avec son programme anti-immigration et anti-européen.
Une campagne plutôt terne qui se reflète dans le taux de participation: il se monte à 45,1%, contre 48,5% il y a quatre ans.
C'est plutôt la question du changement climatique qui a donné le ton de la campagne tout au long de l'année. Les nombreuses manifestations de rue à travers le pays ont sans aucun doute politisé la jeune génération des zones urbaines.

Un Parlement plus féminin
Une autre manifestation de masse, la Grève nationale des femmes du 14 juin, a eu une influence sur les élections 2019. Une des revendications était l'augmentation de la représentation des femmes dans les institutions politiques du pays.
Objectif atteint, puisque 84 femmes ont été élues à la Chambre basse du Parlement. Les élues y occupent donc 42% des sièges, soit 20 mandats de plus qu'en 2015. Ce bon est inédit depuis l'arrivée des premières élues sous la Coupole en 1971.
Elles devraient être plus nombreuses à siéger à la Chambre haute du Parlement lors de la prochaine législature. Cinq d'entre elles ont été élues dès le premier tour de l'élection au Conseil des Etats, alors qu'elles ne sont que six sur 46 à y siéger à l'heure actuelle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.