Droits de l'homme en Algérie: des partis et des organisations nationales condamnent le contenu de la résolution du PE    Les vaccins anti Covid-19 dopent le marché des hydrocarbures    Le gouvernement déterminé à instaurer un "modèle énergétique durable"    Les souscripteurs invités à choisir leurssites    L'impuissance de la communauté internationale    Des tests PCR à moins de 9.000 DA    1.044 nouveaux cas et 21 mortsen 24 heures    La pénurie persiste    Premier League : Everton chute face à Leeds    15 ans de prison requis contre Zoukh pour octroi d'indus privilèges à la famille Hamel    Covid-19: des contacts en cours pour l'acquisition du vaccin dés sa disponibilité    Le documentaire "Objectif Hirak" primé en Inde    Football / Ligue 1 : cinq autres clubs signent la convention tripartite    Le Maroc veut perturber une manifestation dénonçant l'agression à El Guerguerat    Coup d'envoi d'une campagne de reboisement au niveau des structures universitaires    Zetchi donne des nouvelles de Belmadi    Groupe parlementaire FLN : la résolution du Parlement européen dépourvue du moindre fondement diplomatique    Energie: le gouvernement déterminé à instaurer un modèle énergétique durable    Lutte contre l'Islamophobie: L'Algérie réaffirme sa position "immuable"    PSG : Les mots forts de Neymar en hommage à Diego Maradona    L'affaire de l'automobile sera rejugée    Abiy Ahmed rencontre les envoyés spéciaux de l'UA    La semaine des procès en appel à la cour d'Alger    «À Omar-Hamadi pour un résultat positif»    Ciccolini signe sa lettre de licenciement et rentre chez lui    «Tant que le virus est là, il n'y aura pas de reprise»    Le Mouloudia décidé à relever le défi !    Beyoncé en tête avec 9 nominations aux Grammys, devant Taylor Swift et Dua Lipa    Réparation du grand orgue de Notre-Dame, un chantier très délicat    Cambridge lance un appel pour retrouver des carnets de Darwin «volés»    Le dernier Premier ministre élu démocratiquement emporté par le coronavirus    Le président Kaboré tend la main à l'opposition    L'OAIC confirme et précise    Vers l'extension de l'actuel accord de réduction    Abdelkader Ouali placé en détention provisoire    L'armée s'implique dans la lutte anti-Covid    Les étudiants maliens en Algérie bloqués à Bamako    Sit-in de soutien à Walid Nekkiche et aux détenus d'opinion    Des campagnes de vulgarisation pour améliorer les récoltes    Parfaite lune de miel dans un climat de tempête géopolitique    Nul sur toute la ligne    Vers la réalisation d'un théâtre de verdure et d'une bibliothèque    Lancement du concours "Ungal" du meilleur roman en tamazight    Les actrices intensifient la sensibilisation citoyenne    Ruines romaines de Bellimor à Bordj Bou Arréridj : Un patrimoine historique menacé    Budget primitif 2021 de la wilaya: Plus de 30 milliards pour la réhabilitation du réseau de voirie    Suppression de visas pour les Emirats: Le ministère des Affaires étrangères dément    Le ministre des Finances: Le problème de liquidités réglé dès décembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un nouveau recours au " financement non conventionnel " est possible
Publié dans Le Maghreb le 13 - 11 - 2019

Répondant aux questions des députés concernant le PLF 2020, le ministre des Finances a affirmé que le recours à la planche à billets est fort possible pour combler un déficit de plus de 2000 milliards de dinars. Un mode de financement auquel l'Algérie a fait recours avant de le geler en mai dernier. La planche à billets a tiré pas moins de 6556,2 milliards de dinars (mds) jusqu'à la fin janvier 2019, dont 5945,5 mds dinars injectés dans l'économie jusqu'à la fin septembre.Il a précisé : " "Ce financement constitue une dette à long terme pour le Trésor public, qui la remboursera sur 30 ans avec un taux d'intérêt ne dépassant pas 0,5%", note le ministre en réponse aux questions des parlementaires jeudi dernier. Et d'assurer que le "fardeau de ce financement sur le Trésor n'est pas aussi important". Pour ce qui est de l'endettement extérieur, Loukal a assuré que ce financement sera limité aux projets stratégiques et non à la subvention de la consommation.
Le niveau de la dette extérieure est de l'ordre de 0,78% du produit intérieur brut (PIB), alors que le taux de la dette publique interne est de 40% du PIB.
L'Algérie n'a pas encore mis au point un mécanisme de ciblage des catégories défavorisées de la population, un instrument permettant la mise en œuvre d'une réduction significative des subventions qui constituent un lourd fardeau pour le budget de l'Etat et qui sont en partie la source des difficultés financières rencontrées actuellement par le pays. Telle est en résumé la réponse de l'argentier du pays aux députés, jeudi dernier, à l'issue du débat sur le projet de loi de finances 2020. "Un grand fardeau sur le budget de l'Etat" et que "la réforme des transferts sociaux est une opération longue, compliquée et sensible sur les plans économique et social, nécessitant une méthode globale de réforme et un examen rigoureux pour définir ses répercussions sur les citoyens".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.