Sahara Occidental: une association africaine dénonce les violations flagrantes des droits de l'homme par le Maroc    Narimane Sadat Cherfaoui expose ses œuvres à Alger    Libye/accord de cessez-le-feu: appels à la mise en œuvre d'"un acquis majeur"    Bayern : La stat monstrueuse de Lewandowski    Oran: démantèlement d'un réseau de trafic international de drogue    Ghouini: le projet d'amendement constitutionnel garantit le renforcement des institutions de l'Etat    Ligue 1 (amical): le match USM Alger-US Biskra annulé pour des raisons sanitaires    Covid-19: 250 nouveaux cas, 144 guérisons et 10 décès    L'agression féodale et le Hirak.    SKIKDA : Déraillement d'un wagon de train chargé de phosphate    Clasico: encore un record pour Fati !    Le PT réagit à la condamnation de Djelloul Djoudi    La révision de la Constitution une priorité pour l'Algérie qui vit une "phase cruciale"    TISSEMSILT : La rentrée scolaire perturbée dans plusieurs écoles    PLAN NATIONAL DE REBOISEMENT : Un milliard de plants mis en terre    GHARDAIA : Deux morts dans un accident de la circulation    INCENDIE AU CHAMP D'EL MERK (HASSI MESAOUD) : Le ministre Attar en inspection des lieux    Accidents de la route: 9 morts et 359 blessés ces dernières 48 heures    Tebboune réitère l'engagement de l'Etat    Signature du premier accord majeur post-Brexit entre Londres et Tokyo    Les créances de la Sadeg s'élèvent à 1 850 millions de dinars    Un dernier débat Trump-Biden plus calme, malgré l'échange d'accusations    On vous le dit    Résiliation du contrat de Toufik Zerara    Billel Bensaha mouloudéen à titre de prêt    Un clasico devant 100 000 sièges vides, une première    Défection du Sila et souvenirs du «Parnasse» algérien    Le chanteur populaire M'hamed Zighem n'est plus    Commémoration du 116e anniversaire de la mort d'Isabelle Eberhardt    Saad Hariri de retour aux commandes au Liban    "L'Algérie coopérait déjà peu..."    Ali Haddad, le grand casse    Le RCD accuse le pouvoir de "s'acheter une nouvelle clientèle"    Attribué depuis trois mois à Mâalma : Le site AADL des 831 Lgts entre malfaçons et absence de commodités    Les travailleurs sans salaire depuis dix mois    Djerad désavoue le wali d'Oran    Des logements et des aides pour les sinistrés    En attendant une décision officielle...    Erdogan confirme un test de missiles russes    Après l'AGO : Les présidents en fin de mandat doivent quitter la ligue    MO Béjaïa : Un directoire pour gérer les affaires du club    Je suis contre cette Algérie majoritaire !    La représentation des minorités progresse mais reste limitée    Ali Boudarène, un comédien prometteur    Le FMI inévitable?    En raison d'un cas suspect de Covid-19: Le Consulat turc à Alger fermé    VFS Global: Un service de «rendez-vous de test PCR»    Les salles obscures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Chine La Chine porte un coup dur à la première puissance économique européenne
Publié dans Le Maghreb le 17 - 11 - 2019

Alors qu'une guerre commerciale fait rage entre les États-Unis et la Chine, la baisse de croissance du pays du Milieu a frappé l'économie allemande, qui est entrée en récession pour la première fois depuis 2013.
Plus de 80% des entreprises allemandes opérant sur le marché chinois ont été directement touchées par la guerre commerciale sino-américaine, indique une enquête menée par la chambre de commerce allemande en Chine. Depuis une trentaine d'années, la Chine était un client stable pour plusieurs secteurs allemands, en particulier les automobiles, les machines et les outils d'ingénierie. Mais la baisse de croissance du géant chinois met l'économie allemande à rude épreuve, prévient le New York Times.

L'impact sur l'économie allemande
En effet, la rapide croissance de la Chine au cours des dernières décennies avait contribué à l'émergence de l'Allemagne en tant que première économie européenne. Bien que les exportations vers la Chine ne constituent pas la clé de voûte de son économie, celles-ci étaient l'une des rares composantes sur lesquelles Berlin pouvait compter pour croître d'année en année. La baisse de la demande en Chine a engendré une chute des exportations allemandes de 1,3 point au deuxième trimestre, son pire résultat depuis 2013. Autrefois friands de voitures et de technologies allemandes, les Chinois semblent désormais lever le pied. La stratégie America First de Donald Trump nuit aux échanges mondiaux, et les usines chinoises sont en passe de devenir les rivales de leurs fournisseurs allemands, souligne le quotidien new-yorkais.
Aujourd'hui, seules un quart des entreprises allemandes qui commercent avec la Chine s'attendent à atteindre leurs objectifs de 2019. Ainsi, le constructeur automobileVolkswagen a déjà revu à la baisse ses prévisions de ventes pour cette année. L'étude de la chambre de commerce allemande en Chine a toutefois révélé que plus de deux tiers des firmes allemandes interrogées continueront à investir dans le pays du Milieu au cours des deux prochaines années.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.