«La France est «reconnaissante» à l'Algérie»    «Les autorités publiques appelées à prendre les mesures nécessaires»    La Déclaration du patrimoine escamotée    Le Congo Brazzaville n'est pas candidat à l'organisation    Le TAS saisi dans l'affaire de l'entraîneur Bouakkaz, son adjoint et trois joueurs    Brahimi buteur face à Portimonense    Sept victimes dont quatre morts en 24 heures    ELLE OUVRE LA VOIE A TOUTES LES INITIATIVES : L'alliance présidentielle change de cap    AIN EL BERD (SIDI BEL ABBES) : 2 cyclistes mortellement percutés par un véhicule    Soins en France, rien de nouveau    SELON LE MINISTRE DES AFFAIRES RELIGIEUSES : L'Algérie ne craint rien pour son Islam    Oran Stage hivernal à Oran    Tayeb Meziani, trois ans à l'ES Tunis    Le coût du transport réduit la compétitivité    Rapatriement demain des dépouilles des deux Algériens morts noyés au large de Cagliari    Les gilets jaunes voient rouge    Boca débouté    El Partiya, un spectacle d'improvisation avec le public    Ah'chem chouia !    Une sacrée «derdba» en hommage au maâlem Benaïssa    Une vingtaine de point retenus sur la route de la corniche supérieure: Des panneaux publicitaires pour renflouer les caisses des communes    Lutte contre le commerce des stupéfiants: Un réseau de dealers démantelé près de Sidi Maarouf    Un deal à consolider    La CJUE inébranlable sur la primauté du droit    USM Bel-Abbès: Le wali promet de débloquer la situation    Oran: 17 harraga, dont des Marocains et des Yéménites interceptés    Tailleur de pierres, un métier ancestral    G5 Sahel : L'UE et la France, principaux bailleurs de projets de développement    France : Couacs ou désaccords, la fiscalité fait débat au gouvernement    Prévue pour l'exercice 2018/2019 : Augmentation de la production céréalière à 90 millions de quintaux    Tentatives visant à discréditer l'action humanitaire Les médias appelés à y faire face    Industrie pharmaceutique: L'évolution du secteur se poursuit avec plus de 350 projets en cours de réalisation    Travaux de la deuxième législature du Parlement arabe : Le Conseil de la nation y prendra part au Caire    Huawei Nouveau coup dur pour le géant chinois des télécoms    Durant les 9 premiers mois de 2018 : Les exportations agricoles algériennes ont dépassé les 57 millions de dollars    AT offre 1 mois de connexion gratuit pour tout rechargement de 3 mois ou plus    "Doki Doki'' menace la vie des adolescents    Les conservateurs allemands élisent le successeur d'Angela Merkel    11.000 actions de protestation populaire    Divergences au sommet    Le Forum économique mondial relève les "progrès" de l'Algérie en matière des TIC    Tirage au sort aujourd'hui à Alger    Béatification de 19 religieux catholiques à Oran    Elections sénatoriales: Huit candidatures validées à Boumerdès    «El Partiya», spectacle d'improvisation avec le public    Conseil des droits de l'Homme: Plus de 1300 plaintes reçues en deux ans    Tlemcen: Hommage aux invalides de la guerre de libération    Des missiles air-sol antichars saisis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Du nouveau pour la diaspora
Documents d'état civil
Publié dans Le Midi Libre le 19 - 07 - 2018

Le ministre de l'Intérieur, Noureddine Bedoui, le ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel, le wali d'Alger Abdelkader Zoukh et le maire d'Alger-
Le ministre de l'Intérieur, Noureddine Bedoui, le ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel, le wali d'Alger Abdelkader Zoukh et le maire d'Alger-
Centre Abdelhakim Bettache se sont donné rendez-vous hier ausiège de l'APC d'Alger-Centre pourlancer, en grande pompe, deux nouveaux services administratifsdestinés aux Algériens résidant en France. Cette délégation de haut niveau, comprenant deux ministres importants du gouvernement algérien qui sont à la tête de deux ministères régaliens, a de quoi étonner au vu du caractère des annonces faites et des réalisations annoncées. La conférence avait pour objet la présentation de deux mesures visant à simplifier les démarches administratives auxAlgériens résidant à l'étranger.
Ces derniers pourront désormais se faire délivrer leurs documents d'état civil à partir de tous les communes des chefs-lieux de wilaya et demander le certificat de capacitédu permis de conduire en ligne et l'obtenir dans un délai maximum de trois jours,selon l'annonce faite aujourd'hui par le ministre de l'Intérieur et celui des Affaires étrangères.L'utilité et la nécessité de telles facilitations pour les Algériens vivant à l'étranger ne font aucun doute, au vu des difficultésauxquelles sont confrontés les expatriés algériens lors de leurs démarches administratives, notamment lorsqu'il s'agit de demander un passeport ou une carte d'identité, les délais d'attente pources documents pouvant être de plusieurs mois.Mais un tel déploiement de ministres etd'officiels pour l'annonce de mesures administratives, de la création d'une plateforme numérique pour faciliter l'obtention de documents d'état civil pour les Algériens de l'étranger semble exagéré.
Une cinquantaine de journalistes et caméramans de la presse nationale ont été convoqués pour assister à la conférence et nombre d'entre eux s'attendaient à ce quedes annonces plus importantes que cesnouvelles procédures soient faites par les deux ministres. Mais pas d'annonce importante ce mercredi,les deux ministres se sont contentésde rappeler les efforts fournis par l'Etat algérien pour faciliter les démarches administrativesdes
Algériens vivant à l'étrangerainsi que les possibilités offertes à ces ressortissants algériens d'acquérir des logements au pays ou encore, d'obtenir des crédits sansintérêt pour investir en Algérie.L'événement de ce mercredi n'est qu'unéchantillon de ces nombreuses inaugurationsen grande pompe de réalisations modestes ou ne concernant qu'une partie de la population par desministres ou des walis qui sont décidément en vogue et posent plusieurs questions. Plus récemment, c'est Abdelghani Zaalane, ministre des Travaux publics et des Transports qui a succombé à la mode en inaugurant, début juillet à Béjaïa, un simple échangeurroutier au lieu-dit
Quatre-Chemins à la sortie sud de la ville. Un projet d'envergure moyenne qui a connu de grands retards danssa réalisation, tout comme lanouvelle gare maritime de la ville qui aété inaugurée le même jour par le mêmeministre.Cette "inaugurite" qui touche les hautsfonctionnaires algériens a atteint son paroxysme début juillet, lorsque le wali de Mila avait inauguré une minuscule piscine démontablelors d'une cérémoniequi a réuni notables et autorités de la wilaya et pour laquelle un dispositifsécuritaire important a été déployé, avec drapeauxalgériens, portrait du président et troupe de zorna.
Cette tendance qu'ont les ministres et walis algériens à inaugurer à tout bout de champ des réalisations parfois insignifianteset dans des cérémonies grandioses peut être l'expression de leur volonté d'entretenir une présence médiatique malgré le manque de réalisations réellement importantes et utiles qui sont devenues très rares depuis la chute des prix du pétrole en 2014 et le début de la crise économique.
Centre Abdelhakim Bettache se sont donné rendez-vous hier ausiège de l'APC d'Alger-Centre pourlancer, en grande pompe, deux nouveaux services administratifsdestinés aux Algériens résidant en France. Cette délégation de haut niveau, comprenant deux ministres importants du gouvernement algérien qui sont à la tête de deux ministères régaliens, a de quoi étonner au vu du caractère des annonces faites et des réalisations annoncées. La conférence avait pour objet la présentation de deux mesures visant à simplifier les démarches administratives auxAlgériens résidant à l'étranger.
Ces derniers pourront désormais se faire délivrer leurs documents d'état civil à partir de tous les communes des chefs-lieux de wilaya et demander le certificat de capacitédu permis de conduire en ligne et l'obtenir dans un délai maximum de trois jours,selon l'annonce faite aujourd'hui par le ministre de l'Intérieur et celui des Affaires étrangères.L'utilité et la nécessité de telles facilitations pour les Algériens vivant à l'étranger ne font aucun doute, au vu des difficultésauxquelles sont confrontés les expatriés algériens lors de leurs démarches administratives, notamment lorsqu'il s'agit de demander un passeport ou une carte d'identité, les délais d'attente pources documents pouvant être de plusieurs mois.Mais un tel déploiement de ministres etd'officiels pour l'annonce de mesures administratives, de la création d'une plateforme numérique pour faciliter l'obtention de documents d'état civil pour les Algériens de l'étranger semble exagéré.
Une cinquantaine de journalistes et caméramans de la presse nationale ont été convoqués pour assister à la conférence et nombre d'entre eux s'attendaient à ce quedes annonces plus importantes que cesnouvelles procédures soient faites par les deux ministres. Mais pas d'annonce importante ce mercredi,les deux ministres se sont contentésde rappeler les efforts fournis par l'Etat algérien pour faciliter les démarches administrativesdes
Algériens vivant à l'étrangerainsi que les possibilités offertes à ces ressortissants algériens d'acquérir des logements au pays ou encore, d'obtenir des crédits sansintérêt pour investir en Algérie.L'événement de ce mercredi n'est qu'unéchantillon de ces nombreuses inaugurationsen grande pompe de réalisations modestes ou ne concernant qu'une partie de la population par desministres ou des walis qui sont décidément en vogue et posent plusieurs questions. Plus récemment, c'est Abdelghani Zaalane, ministre des Travaux publics et des Transports qui a succombé à la mode en inaugurant, début juillet à Béjaïa, un simple échangeurroutier au lieu-dit
Quatre-Chemins à la sortie sud de la ville. Un projet d'envergure moyenne qui a connu de grands retards danssa réalisation, tout comme lanouvelle gare maritime de la ville qui aété inaugurée le même jour par le mêmeministre.Cette "inaugurite" qui touche les hautsfonctionnaires algériens a atteint son paroxysme début juillet, lorsque le wali de Mila avait inauguré une minuscule piscine démontablelors d'une cérémoniequi a réuni notables et autorités de la wilaya et pour laquelle un dispositifsécuritaire important a été déployé, avec drapeauxalgériens, portrait du président et troupe de zorna.
Cette tendance qu'ont les ministres et walis algériens à inaugurer à tout bout de champ des réalisations parfois insignifianteset dans des cérémonies grandioses peut être l'expression de leur volonté d'entretenir une présence médiatique malgré le manque de réalisations réellement importantes et utiles qui sont devenues très rares depuis la chute des prix du pétrole en 2014 et le début de la crise économique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.