Réunion du CNRA du Caire (1957) : 1er Coup d'Etat au sein de la Révolution imposant la primauté du militaire sur le politique.    Premier League : Chelsea s'impose sur le fil face à Arsenal    Nouveau poste frontalier algéro-mauritanien : "apport qualitatif" dans les relations de coopération bilatérale    Distribution de 138.000 logements durant les trois derniers mois, 185.000 autres attendent l'aménagement extérieur    Illizi : plus de 2,6 mds de dinars pour améliorer le cadre de vie de la population locale    Coupe de la Confédération africaine (5e J/ Gr. D) : l'USMA pour s'approcher des quarts    Belmadi dévoile les membres de son staff technique    Le Président Bouteflika félicite son homologue malien à l'occasion de sa réélection    6 orpailleurs arrêtés à Bordj Badji Mokhtar    150 000 DA en faux billets récupérés à Sétif    ONU : quatre propositions pour protéger les Palestiniens    Décès de l'ancien secrétaire général de l'ONU, Kofi Annan    DH El JADIDA - MCA / Casoni : « On vise la victoire avant le match décisif contre Sétif »    Pénurie de médicaments: Le ministère de la Santé rencontre les pharmaciens après l'Aïd    Un nouveau guide pour la ville d'Oran    Inscription en 1ère année primaire: Les précisions du ministère de l'Education    CR Belouizdad: Dans quel état d'esprit face au PAC ?    Arrêté pour corruption: Un sénateur exclu «définitivement» du RND    Mali: une victoire qui n'a rien de triomphal    Paranoïa    Mers El Kébir et Aïn El Turck: L'alimentation en eau potable fait encore parler d'elle !    Aïn Defla: Drame lors d'un cortège nuptial, quatre morts et huit blessés    Mostaganem: Un enfant de 4 ans meurt noyé    A moins d'une semaine de l'Aïd El Adha: Les prix du poulet restent élevés    Non, l'Emir Abdelkader n'est pas ce traître    Conceiçao refuse de vendre Brahimi    BeIN Sports et les ligues européennes dénoncent le piratage saoudien et Arabsat    Toni Kroos critique Özil    La France et la Turquie veulent mettre le "turbo"    Ghannouchi temporise    Moscou soutient Horst Köhler    Guerre interne au FFS    La fuite des cerveaux touche...les pétroliers    Nâama, Tlemcen et Sidi Bel Abbès concernées    Bouira prépare sa rentrée    Gros problème de poussière généré par la mine El Ouenza    Bachir Mustapha Sayed, ministre sahraoui des Territoires occupés :    "Djibouha ya l'oueled" chantée en choeur    Aretha Franklin tire sa révérence    "Thérapie au tango" dans les montagnes du Monténégro    Les assurances du ministère de l'Agriculture    Un sénateur radié du RND    Deux chefs de régions militaires limogés    300 nouveaux postes d'enseignants en tamazight    Le réalisateur russe Kirill Serebrennikov décoré par la France    Des trésors de quatre époqueshistoriques    «Notre consensus est populaire sain et sincère, et non d'appareil !»    RND: Le sénateur élu à Tipasa radié pour corruption    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Du nouveau pour la diaspora
Documents d'état civil
Publié dans Le Midi Libre le 19 - 07 - 2018

Le ministre de l'Intérieur, Noureddine Bedoui, le ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel, le wali d'Alger Abdelkader Zoukh et le maire d'Alger-
Le ministre de l'Intérieur, Noureddine Bedoui, le ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel, le wali d'Alger Abdelkader Zoukh et le maire d'Alger-
Centre Abdelhakim Bettache se sont donné rendez-vous hier ausiège de l'APC d'Alger-Centre pourlancer, en grande pompe, deux nouveaux services administratifsdestinés aux Algériens résidant en France. Cette délégation de haut niveau, comprenant deux ministres importants du gouvernement algérien qui sont à la tête de deux ministères régaliens, a de quoi étonner au vu du caractère des annonces faites et des réalisations annoncées. La conférence avait pour objet la présentation de deux mesures visant à simplifier les démarches administratives auxAlgériens résidant à l'étranger.
Ces derniers pourront désormais se faire délivrer leurs documents d'état civil à partir de tous les communes des chefs-lieux de wilaya et demander le certificat de capacitédu permis de conduire en ligne et l'obtenir dans un délai maximum de trois jours,selon l'annonce faite aujourd'hui par le ministre de l'Intérieur et celui des Affaires étrangères.L'utilité et la nécessité de telles facilitations pour les Algériens vivant à l'étranger ne font aucun doute, au vu des difficultésauxquelles sont confrontés les expatriés algériens lors de leurs démarches administratives, notamment lorsqu'il s'agit de demander un passeport ou une carte d'identité, les délais d'attente pources documents pouvant être de plusieurs mois.Mais un tel déploiement de ministres etd'officiels pour l'annonce de mesures administratives, de la création d'une plateforme numérique pour faciliter l'obtention de documents d'état civil pour les Algériens de l'étranger semble exagéré.
Une cinquantaine de journalistes et caméramans de la presse nationale ont été convoqués pour assister à la conférence et nombre d'entre eux s'attendaient à ce quedes annonces plus importantes que cesnouvelles procédures soient faites par les deux ministres. Mais pas d'annonce importante ce mercredi,les deux ministres se sont contentésde rappeler les efforts fournis par l'Etat algérien pour faciliter les démarches administrativesdes
Algériens vivant à l'étrangerainsi que les possibilités offertes à ces ressortissants algériens d'acquérir des logements au pays ou encore, d'obtenir des crédits sansintérêt pour investir en Algérie.L'événement de ce mercredi n'est qu'unéchantillon de ces nombreuses inaugurationsen grande pompe de réalisations modestes ou ne concernant qu'une partie de la population par desministres ou des walis qui sont décidément en vogue et posent plusieurs questions. Plus récemment, c'est Abdelghani Zaalane, ministre des Travaux publics et des Transports qui a succombé à la mode en inaugurant, début juillet à Béjaïa, un simple échangeurroutier au lieu-dit
Quatre-Chemins à la sortie sud de la ville. Un projet d'envergure moyenne qui a connu de grands retards danssa réalisation, tout comme lanouvelle gare maritime de la ville qui aété inaugurée le même jour par le mêmeministre.Cette "inaugurite" qui touche les hautsfonctionnaires algériens a atteint son paroxysme début juillet, lorsque le wali de Mila avait inauguré une minuscule piscine démontablelors d'une cérémoniequi a réuni notables et autorités de la wilaya et pour laquelle un dispositifsécuritaire important a été déployé, avec drapeauxalgériens, portrait du président et troupe de zorna.
Cette tendance qu'ont les ministres et walis algériens à inaugurer à tout bout de champ des réalisations parfois insignifianteset dans des cérémonies grandioses peut être l'expression de leur volonté d'entretenir une présence médiatique malgré le manque de réalisations réellement importantes et utiles qui sont devenues très rares depuis la chute des prix du pétrole en 2014 et le début de la crise économique.
Centre Abdelhakim Bettache se sont donné rendez-vous hier ausiège de l'APC d'Alger-Centre pourlancer, en grande pompe, deux nouveaux services administratifsdestinés aux Algériens résidant en France. Cette délégation de haut niveau, comprenant deux ministres importants du gouvernement algérien qui sont à la tête de deux ministères régaliens, a de quoi étonner au vu du caractère des annonces faites et des réalisations annoncées. La conférence avait pour objet la présentation de deux mesures visant à simplifier les démarches administratives auxAlgériens résidant à l'étranger.
Ces derniers pourront désormais se faire délivrer leurs documents d'état civil à partir de tous les communes des chefs-lieux de wilaya et demander le certificat de capacitédu permis de conduire en ligne et l'obtenir dans un délai maximum de trois jours,selon l'annonce faite aujourd'hui par le ministre de l'Intérieur et celui des Affaires étrangères.L'utilité et la nécessité de telles facilitations pour les Algériens vivant à l'étranger ne font aucun doute, au vu des difficultésauxquelles sont confrontés les expatriés algériens lors de leurs démarches administratives, notamment lorsqu'il s'agit de demander un passeport ou une carte d'identité, les délais d'attente pources documents pouvant être de plusieurs mois.Mais un tel déploiement de ministres etd'officiels pour l'annonce de mesures administratives, de la création d'une plateforme numérique pour faciliter l'obtention de documents d'état civil pour les Algériens de l'étranger semble exagéré.
Une cinquantaine de journalistes et caméramans de la presse nationale ont été convoqués pour assister à la conférence et nombre d'entre eux s'attendaient à ce quedes annonces plus importantes que cesnouvelles procédures soient faites par les deux ministres. Mais pas d'annonce importante ce mercredi,les deux ministres se sont contentésde rappeler les efforts fournis par l'Etat algérien pour faciliter les démarches administrativesdes
Algériens vivant à l'étrangerainsi que les possibilités offertes à ces ressortissants algériens d'acquérir des logements au pays ou encore, d'obtenir des crédits sansintérêt pour investir en Algérie.L'événement de ce mercredi n'est qu'unéchantillon de ces nombreuses inaugurationsen grande pompe de réalisations modestes ou ne concernant qu'une partie de la population par desministres ou des walis qui sont décidément en vogue et posent plusieurs questions. Plus récemment, c'est Abdelghani Zaalane, ministre des Travaux publics et des Transports qui a succombé à la mode en inaugurant, début juillet à Béjaïa, un simple échangeurroutier au lieu-dit
Quatre-Chemins à la sortie sud de la ville. Un projet d'envergure moyenne qui a connu de grands retards danssa réalisation, tout comme lanouvelle gare maritime de la ville qui aété inaugurée le même jour par le mêmeministre.Cette "inaugurite" qui touche les hautsfonctionnaires algériens a atteint son paroxysme début juillet, lorsque le wali de Mila avait inauguré une minuscule piscine démontablelors d'une cérémoniequi a réuni notables et autorités de la wilaya et pour laquelle un dispositifsécuritaire important a été déployé, avec drapeauxalgériens, portrait du président et troupe de zorna.
Cette tendance qu'ont les ministres et walis algériens à inaugurer à tout bout de champ des réalisations parfois insignifianteset dans des cérémonies grandioses peut être l'expression de leur volonté d'entretenir une présence médiatique malgré le manque de réalisations réellement importantes et utiles qui sont devenues très rares depuis la chute des prix du pétrole en 2014 et le début de la crise économique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.