14e Salon international de défense à Abou Dhabi.. Gaïd Salah prend part à l'ouverture    Sellal a rencontré samedi leurs responsables.. Onze organisations estudiantines soutiennent Bouteflika    Après la destruction par la douane libyenne de sa cargaison de jus pour «non-conformité».. L'entreprise NCA Rouiba réagit    En adressant un message aux pays de la région.. Bouteflika exprime le vœu de relancer l'UMA    Hausse de débit, baisse de tarification, exportation d'Internet vers l'Afrique.. Les promesses de Houda Faraoun    Un eurodéputé dénonce les accords commerciaux Maroc-UE.. La question sahraouie mobilise les consommateurs espagnols    Iran.. Egypte et Jordanie dénoncent l'attentat terroriste    Béjaïa.. Les RN 26 et 09 bloquées par des protestataires    Alger.. Arrestation d'un terroriste recherché    Coupe du monde de sabre féminin «juniors».. La Française Sarah Noutcha remporte l'étape d'Alger    Tournoi International de la LAT.. 25 nations au rendez-vous    INVESTISSEMENT : 4 000 émigrés algériens veulent investir en Algérie    Manchester United.. Tout pour prolonger David de Gea    ADRAR : 10 personnes asphyxiées sauvées in-extremis    LOGEMENTS SOCIAUX A ORAN : Des brigades pour lutter contre la sous-location    La guerre des amulettes ?    L'opposition sceptique    Les Algériens en conquérants    Les mal classés respirent mieux    Soulagement pour Coman, disponible pour Liverpool    Escalade des attaques de colons contre les Palestiniens    Ankara ne reviendra pas sur l'achat des missiles S-400 à la Russie    Téhéran accuse Islamabad de soutien à un groupe derrière un attentat meurtrier    Les chiffres de la Cacobatph    Remède relaxant pour les douleurs au genou    Le meeting national des retraités de l'armée annulé    Les meilleurs réunis autour d'une exposition collective    Romain Gary sur les écrans    Albayazin inaugure l'année 2019 avec le guide de la wilaya de Boumerdès    Jijel : Le corps d'un jeune disparu en mer repêché à la plage Aftis    Nouvelles d'Oran    A la recherche du temps perdu    400 kilomètres de fibre optique en projet    Présidentielle 2019: Une campagne avant l'heure et des protestations    Importations: La facture alimentaire a dépassé les 8,5 milliards de dollars    Volley-ball - Super Division: Bonne opération pour le RC Msila    Kateb Yacine, la mère de Mohammed Dib et les «bons à rien»    El Tarf - Guerre de libération : un recueil sur la Base de l'Est    Préparatifs de l'élection présidentielle    Du clinker algérien pour l'Afrique de l'Ouest    «Nathan le sage» présentée à Alger    Exposition de Djamel Bouttaba    Sécurité : Le nouveau DGSN met en avant l'importance du partenariat entre les différents corps    Coupe d'Algérie (1/4 de finale) : La double confrontation CSC - MCO décalée au mois de mars (Arama)    Nigeria : L'élection présidentielle reportée d'une semaine    Syrie : Sommet trilatéral à Sotchi en vue d'un règlement durable de la crise    Venezuela : Maduro appelle le Royaume-Uni à rendre l'or "volé"    CACI-France : Une stratégie plus offensive pour consolider le partenariat algéro-français    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Du nouveau pour la diaspora
Documents d'état civil
Publié dans Le Midi Libre le 19 - 07 - 2018

Le ministre de l'Intérieur, Noureddine Bedoui, le ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel, le wali d'Alger Abdelkader Zoukh et le maire d'Alger-
Le ministre de l'Intérieur, Noureddine Bedoui, le ministre des Affaires étrangères Abdelkader Messahel, le wali d'Alger Abdelkader Zoukh et le maire d'Alger-
Centre Abdelhakim Bettache se sont donné rendez-vous hier ausiège de l'APC d'Alger-Centre pourlancer, en grande pompe, deux nouveaux services administratifsdestinés aux Algériens résidant en France. Cette délégation de haut niveau, comprenant deux ministres importants du gouvernement algérien qui sont à la tête de deux ministères régaliens, a de quoi étonner au vu du caractère des annonces faites et des réalisations annoncées. La conférence avait pour objet la présentation de deux mesures visant à simplifier les démarches administratives auxAlgériens résidant à l'étranger.
Ces derniers pourront désormais se faire délivrer leurs documents d'état civil à partir de tous les communes des chefs-lieux de wilaya et demander le certificat de capacitédu permis de conduire en ligne et l'obtenir dans un délai maximum de trois jours,selon l'annonce faite aujourd'hui par le ministre de l'Intérieur et celui des Affaires étrangères.L'utilité et la nécessité de telles facilitations pour les Algériens vivant à l'étranger ne font aucun doute, au vu des difficultésauxquelles sont confrontés les expatriés algériens lors de leurs démarches administratives, notamment lorsqu'il s'agit de demander un passeport ou une carte d'identité, les délais d'attente pources documents pouvant être de plusieurs mois.Mais un tel déploiement de ministres etd'officiels pour l'annonce de mesures administratives, de la création d'une plateforme numérique pour faciliter l'obtention de documents d'état civil pour les Algériens de l'étranger semble exagéré.
Une cinquantaine de journalistes et caméramans de la presse nationale ont été convoqués pour assister à la conférence et nombre d'entre eux s'attendaient à ce quedes annonces plus importantes que cesnouvelles procédures soient faites par les deux ministres. Mais pas d'annonce importante ce mercredi,les deux ministres se sont contentésde rappeler les efforts fournis par l'Etat algérien pour faciliter les démarches administrativesdes
Algériens vivant à l'étrangerainsi que les possibilités offertes à ces ressortissants algériens d'acquérir des logements au pays ou encore, d'obtenir des crédits sansintérêt pour investir en Algérie.L'événement de ce mercredi n'est qu'unéchantillon de ces nombreuses inaugurationsen grande pompe de réalisations modestes ou ne concernant qu'une partie de la population par desministres ou des walis qui sont décidément en vogue et posent plusieurs questions. Plus récemment, c'est Abdelghani Zaalane, ministre des Travaux publics et des Transports qui a succombé à la mode en inaugurant, début juillet à Béjaïa, un simple échangeurroutier au lieu-dit
Quatre-Chemins à la sortie sud de la ville. Un projet d'envergure moyenne qui a connu de grands retards danssa réalisation, tout comme lanouvelle gare maritime de la ville qui aété inaugurée le même jour par le mêmeministre.Cette "inaugurite" qui touche les hautsfonctionnaires algériens a atteint son paroxysme début juillet, lorsque le wali de Mila avait inauguré une minuscule piscine démontablelors d'une cérémoniequi a réuni notables et autorités de la wilaya et pour laquelle un dispositifsécuritaire important a été déployé, avec drapeauxalgériens, portrait du président et troupe de zorna.
Cette tendance qu'ont les ministres et walis algériens à inaugurer à tout bout de champ des réalisations parfois insignifianteset dans des cérémonies grandioses peut être l'expression de leur volonté d'entretenir une présence médiatique malgré le manque de réalisations réellement importantes et utiles qui sont devenues très rares depuis la chute des prix du pétrole en 2014 et le début de la crise économique.
Centre Abdelhakim Bettache se sont donné rendez-vous hier ausiège de l'APC d'Alger-Centre pourlancer, en grande pompe, deux nouveaux services administratifsdestinés aux Algériens résidant en France. Cette délégation de haut niveau, comprenant deux ministres importants du gouvernement algérien qui sont à la tête de deux ministères régaliens, a de quoi étonner au vu du caractère des annonces faites et des réalisations annoncées. La conférence avait pour objet la présentation de deux mesures visant à simplifier les démarches administratives auxAlgériens résidant à l'étranger.
Ces derniers pourront désormais se faire délivrer leurs documents d'état civil à partir de tous les communes des chefs-lieux de wilaya et demander le certificat de capacitédu permis de conduire en ligne et l'obtenir dans un délai maximum de trois jours,selon l'annonce faite aujourd'hui par le ministre de l'Intérieur et celui des Affaires étrangères.L'utilité et la nécessité de telles facilitations pour les Algériens vivant à l'étranger ne font aucun doute, au vu des difficultésauxquelles sont confrontés les expatriés algériens lors de leurs démarches administratives, notamment lorsqu'il s'agit de demander un passeport ou une carte d'identité, les délais d'attente pources documents pouvant être de plusieurs mois.Mais un tel déploiement de ministres etd'officiels pour l'annonce de mesures administratives, de la création d'une plateforme numérique pour faciliter l'obtention de documents d'état civil pour les Algériens de l'étranger semble exagéré.
Une cinquantaine de journalistes et caméramans de la presse nationale ont été convoqués pour assister à la conférence et nombre d'entre eux s'attendaient à ce quedes annonces plus importantes que cesnouvelles procédures soient faites par les deux ministres. Mais pas d'annonce importante ce mercredi,les deux ministres se sont contentésde rappeler les efforts fournis par l'Etat algérien pour faciliter les démarches administrativesdes
Algériens vivant à l'étrangerainsi que les possibilités offertes à ces ressortissants algériens d'acquérir des logements au pays ou encore, d'obtenir des crédits sansintérêt pour investir en Algérie.L'événement de ce mercredi n'est qu'unéchantillon de ces nombreuses inaugurationsen grande pompe de réalisations modestes ou ne concernant qu'une partie de la population par desministres ou des walis qui sont décidément en vogue et posent plusieurs questions. Plus récemment, c'est Abdelghani Zaalane, ministre des Travaux publics et des Transports qui a succombé à la mode en inaugurant, début juillet à Béjaïa, un simple échangeurroutier au lieu-dit
Quatre-Chemins à la sortie sud de la ville. Un projet d'envergure moyenne qui a connu de grands retards danssa réalisation, tout comme lanouvelle gare maritime de la ville qui aété inaugurée le même jour par le mêmeministre.Cette "inaugurite" qui touche les hautsfonctionnaires algériens a atteint son paroxysme début juillet, lorsque le wali de Mila avait inauguré une minuscule piscine démontablelors d'une cérémoniequi a réuni notables et autorités de la wilaya et pour laquelle un dispositifsécuritaire important a été déployé, avec drapeauxalgériens, portrait du président et troupe de zorna.
Cette tendance qu'ont les ministres et walis algériens à inaugurer à tout bout de champ des réalisations parfois insignifianteset dans des cérémonies grandioses peut être l'expression de leur volonté d'entretenir une présence médiatique malgré le manque de réalisations réellement importantes et utiles qui sont devenues très rares depuis la chute des prix du pétrole en 2014 et le début de la crise économique.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.