Marche des travailleurs de Cevital à Bouira : « Libérez Rebrab, non à une justice instrumentalisé »    L'IRB Kheneg accède en Interrégions    Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    Les frères Kouninef sous mandat de dépôt    La communauté internationale face à ses «responsabilités»    "Il faut commencer par juger les véritables criminels"    L'opposition dénonce l'immixtion de l'armée dans la politique    Avantage aux Béjaouis, mais…    Le Chabab passe en finale    Le tournant    La JSK appelle à une marche de soutien à Issad Rebrab    Trois nouvelles plages proposées à l'ouverture    L'exécutif planche sur la saison estivale    Recul du taux d'analphabétisme    Protestation contre le directeur des transports    Parkours de Fatma-Zohra Zamoum présenté en avant-première à Alger    Le long-métrage Abou Leila en compétition à la «Semaine de la critique»    Benhadid : «La solution est politique»    L'Association des professionnels accentue la pression sur l'armée : Les Soudanais menacent de paralyser le pays    Affaire Rebrab: L'ambassade de France dément toute demande de renseignements    Nouvelle aérogare: Les travaux du parking à étages et la tour de contrôle achevés    Chlef: Plus de 58.000 candidats aux examens de fin d'année    Les locaux commerciaux pour les jeunes au menu    Sûreté de wilaya: Plus de 3.000 permis de conduire retirés en trois mois    Le porte-parole du gouvernement: «La justice est au-dessus de tous»    Le FFS dénonce une «démarche autoritaire»    KABYLIE 2001 : «HIRAK», SAISON I    Le pouvoir, ses manipulations et ses échecs catastrophiques (pour l'Algérie)    Abdelaziz Rahabi à la Radio chaîne III: "La transition porte tous les risques de ne pas aboutir"    L'entraîneur du Kenya compte sur son collectif    Van de Beek, ça coûte cher    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Comment l'URSS a construit un "tueur de sous-marins"    Ali Baba et les 40 voleurs    Un terroriste abattu dans la région du Kef    La guerre de l'espace a-t-elle commencé?    Le prix du baril pourrait flamber    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Le temps des décomptes    Des pays africains exportateurs de pétrole et de gaz en 2022    Bourses : Les actions européennes se sont dégagées par le haut d'une séance terne    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Comment sécuriser nos musées!    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    "Laissez la justice faire son travail"    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ouyahia fait part des efforts de l'Algérie lors du Sommet de l'Union africaine
«Vaincre la corruption : une voie durable pour la transformation de l'Afrique»
Publié dans Le Soir d'Algérie le 09 - 07 - 2018

Le Premier ministre Ahmed Ouyahia a exposé, le 1er juillet dernier à Nouakchott (Mauritanie), les efforts de l'Algérie dans la lutte contre la corruption au 31e Sommet des chefs d'Etat et de gouvernement de l'Union africaine dont l'un des thèmes majeurs était la lutte contre la corruption.
Au titre de l'examen par le Sommet du thème de l'année «Vaincre la corruption : une voie durable pour la transformation de l'Afrique», M. Ouyahia a souligné qu'au niveau du continent «la corruption n'est pas une triste singularité africaine comme veulent le faire croire certains discours tenus ici et là». Il a fait observer que «bien au contraire, malgré les limites objectives qui pèsent encore sur ses moyens, l'Afrique peut s'honorer d'avoir pris à bras-le-corps la lutte contre la corruption, ce crime dangereux pour le développement et même pour la stabilité de nos pays».
Illustrant ce constat, le Premier ministre a mis en exergue la conviction de l'Union africaine pour la prévention et la lutte contre la corruption, adoptée voilà quinze années, au lendemain de la conclusion d'une convention similaire par les nations.
Abordant les efforts de l'Algérie en la matière, M. Ouyahia a indiqué que «notre pays, sous la direction du Président Abdelaziz Bouteflika, a affiché sa détermination à combattre le fléau de la corruption qui ne l'épargne malheureusement pas».
Il a soutenu que cette détermination de l'Algérie s'est d'abord illustrée par la ratification des conventions des Nations unies et de l'Afrique pour la prévention et la lutte contre la corruption, dont le contenu a été largement intégré à la législation nationale en la matière. Le Premier ministre a également rappelé que l'Algérie s'était dotée d'un organe constitutionnel de prévention et de lutte contre la corruption, lequel concourt activement à la prise en charge de ce dossier.
Répression de toutes les atteintes à la loi
Dans le même ordre d'idées, M. Ouyahia a rappelé que la justice compétente pour l'investigation et la répression de toutes les atteintes à la loi fait l'objet en Algérie, depuis le début de ce siècle, d'un vaste programme de modernisation et de renforcement de ses capacités, en lois mises à jour, en magistrats annuellement formés par centaines et en capacité matérielles requises.
Le Premier ministre a conclu son intervention en soulignant que l'Algérie conduit sa lutte contre la corruption dans la transparence, en présentant son rapport national aux instances africaines et onusiennes compétentes en la matière. M.Ouyahia a fait son intervention en se basant sur le rapport élaboré par le président du Nigeria qui a été désigné, lors du dernier Sommet de l'UA à Addis-Abeba, «champion africain de lutte contre la corruption».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.