Ce qui s'est réellement passé devant l'APC    Ouyahia appelle à la mobilisation pour la réélection du Président Bouteflika    Sonelgaz parvient à réduire sa dette à 60 milliards de dinars    Partenariat dans les domaines des ports secs et des produits «halal»    L'ouverture à l'extérieur de l'université algérienne est inéluctable    François Regis-Legrier : «La bataille d'Hajin était une défaite stratégique»    11e Festival national des arts et de la créativité    Le taux de raccordement en eau potable a atteint 99,37 %    Sept personnes sauvées in extremis d'une mort certaine    Célébration du centenaire du défunt Farid Ali    Prochaine création d'un orchestre amazigh    Salon national de la photographie à Aïn Témouchent    Deux suspects arrêtés    L'armée renouvelle son soutien au président maduro    Sommet tripartite sur la Syrie : "Nous nous rapprochons de plus en plus du règlement du conflit"    Ligue des champions d'Afrique : Le CSC depuis hier en Egypte    Coupe d'Algérie (1/4 de finale aller) : L'USM Annaba et le NA Hussein-Dey prennent option    Afrique/Europe : Feghouli et Bennacer retenus dans le onze type africain de la semaine    Amara Benyounes victime d'une "fake news"    Réunion des partis de l'opposition    Journée technique sur la modernisation des banques : Les financements bancaires devraient s'orienter davantage vers les PME    Bedoui depuis Djelfa : "L'avenir de l'Algérie n'est pas tributaire d'un rendez-vous électoral"    À Bechar : La problématique d'eau potable en voie de résolution    En un an, la facture a presque doublé    Karl Lagerfeld tire sa révérence Virginie Viard succède au "Kaiser" chez Chanel    Sommet de l'opposition pour une candidature unique.. Des tractations laborieuses    Rencontre Benghabrit-syndicats.. Une voie «sans issue»    Hockey sur gazon.. Nécessité d'accompagner les formateurs de demain    Trafic de stupéfiants.. Plusieurs individus sous les verrous    Dernière roue de la charrette…    Il dit pouvoir diriger des missiles en direction de l'Amérique.. Poutine met en garde Washington    LOGEMENT SOCIAL : 2 millions de bénéficiaires ne paient pas leurs redevances    Braquage de Boumerdès : 4 convoyeurs de fonds arrêtés    PRESIDENTIELLE 2019 : Ouyahia exhorte ses partisans à voter Bouteflika    Le sénateur démocrate Bernie Sanders annonce sa candidature pour 2020    Le Gambien Bakary Gassama au sifflet    Les présidents de l'ASAM et l'O Médéa suspendus    Aux actionnaires de valider le passage sous Hyproc    Varsovie attend des excuses d'Israël    Rachid Mokhtari publie La Guerre d'Algérie dans le roman français    L'Orchestre symphonique de la ville d'Oran donne son premier concert    L'éclipse    Trois médailles, dont une en or, pour l'Algérie    Les acquis enregistrés grâce à l'unité et la détermination du peuple sahraoui    La Ligue arabe condamne les prélèvements par l'occupant israélien sur les revenus d'impôts palestiniens    Une cache contenant des armes et des munitions découverte à Tamanrasset    Formation professionnelle : Réception de 40 nouveaux établissements pour la rentrée de février    Projection de "Maintenant, ils peuvent venir"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un merveilleux «Safar» à travers l'art
Samia Skénazène expose à la galerie Dar El Kenz
Publié dans Le Soir d'Algérie le 17 - 11 - 2018

La galerie d'art Dar El Kenz de Chéraga, à Alger, abritera, à partir de demain, l'exposition «Safar» de l'artiste Samia Skénazène. Le vernissage de l'expo est prévu aujourd'hui à partir de 14h.
Native d'Alger, Samia Skénazène s'est très jeune passionnée pour l'art et ses multiples interprétations. Dès l'adolescence, elle intègre l'Ecole nationale des beaux-arts d'Alger, en section peinture. Cette formation est également pour elle l'occasion de développer son don et son amour pour la peinture.
Le diplôme en poche, en 1986, elle rejoint la France et décide, au début, de consacrer son temps à l'éducation de ses deux enfants. Mais, «la mère au foyer» est très vite rattrapée par son désir de «s'exprimer» et répond à l'appel de l'art. Un temps présidente de l'Association des artistes de Suresnes en région parisienne, elle participe aussi à plusieurs expositions d'arts plastiques en France.
Travaillant surtout la nuit, elle passe plusieurs heures dans son atelier où, dans le silence environnant, elle laisse libre cours à son imagination et à son inspiration. Son pinceau est souvent guidé par la musique, sa principale source d'inspiration reflétant ses sentiments dans chacune de ses créations.
Entre 1993 et 1995, Samia Skénazène est animatrice artistique et ludique au Club Longchamp de Suresnes. Elle anime aussi des conférences sur les arts plastiques au Collège République de Puteaux en France. Elle devient aussi professeur en arts thérapie au centre culturel RAIQ (Rueil Malmaison, France).
En 2009, elle anime sa première exposition personnelle «Anaphase», au Centre culturel algérien de Paris. Guidée par un message humaniste et sa recherche de l'essentiel, l'artiste dévoile l'étendue de sa personnalité à travers ses tableaux et son art. Aujourd'hui, Samia Skénazène a animé de nombreuses expositions individuelles et participé à des expositions collectives en Algérie, en France, aux Etats-Unis et au Canada.
«Samia se revendique de cette spiritualité universelle et humaine. Une terrienne adepte de la nature et des voyages sources de son inspiration artistique. Elle se dit peintre d'instinct, elle fait passer dans sa peinture ce qu'elle ressent, faisant fi des courants artistiques reconnus et des opinions. Une chose est sûre, son travail ne vous laisse en aucun cas indifférent, il vous oblige à scruter et à transpercer son mystère », écrit Mustapha Nedjai, dans la présentation de l'expo. Voyageant de Paris à Montréal, en passant par Houston et Alger, elle revient finalement dans la capitale française pour faire voyager symboliquement les sens des amateurs d'art dans son univers coloré, allant parfois jusqu'à l'abstraction.
Son exposition «Safar», qui signifie «voyage» en langue arabe, est l'occasion d'une halte à Alger, avant d'autres safaris artistiques certainement tout aussi passionnants.
Kader B.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.