Les journalistes appellent l'Etat à agir    Khalida Toumi et Abdelouahab Nouri bientôt devant la justice    Confirmer la mutation du football africain    L'appel des sept    Une bonne gouvernance et l'Etat de droit    Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    La marque qui a révolutionné l'automobile    La Russie victime de cyberattaques américaines "depuis des années"    De la justice d'exception à la justice sans exception !    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi : "Remettre le club en Ligue 1"    Ouverture de Club-des-Pins reportée    Ounas a repris l'entraînement    «Noureddine Bedoui doit démissionner»    ONM : "La solution constitutionnelle a échoué"    Economie politique du pillage du foncier agricole    Tout savoir sur les pneumatiques    Mise en service de la station de traitement des eaux du barrage Sarno    Les travailleurs réclament leurs droits    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Nouvelles d'Oran    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Gaïd Salah met en garde contre un vide constitutionnel    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    Urgence au dialogue consensuel    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    La justice se penche sur les dossiers du secteur    Début des inscriptions le 20 juillet    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Débit minimum à 2 méga et baisse des prix
HOUDA IMANE FERAOUN L'A ANNONCE JEUDI
Publié dans Le Soir d'Algérie le 17 - 11 - 2018

Si l'on doit se fier à l'appréciation de la ministre de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication, Houda Imane Feraoun, la multitude de défis auxquels fait face le secteur très scruté des télécommunications et du numérique est en train d'être relevée, et plutôt bien.
Les investissements consentis, notamment pour le renouvellement des équipements et des installations, se traduisent par des améliorations et une maîtrise des coûts qui permettent aujourd'hui aux Algériens d'espérer être, par exemple, moins «pénalisés» que ce qui se fait ailleurs sur le plan des prix pratiqués pour l'abonnement à internet. En effet, et c'est la grande nouvelle annoncée par la ministre qui intervenait jeudi sur les ondes de la Chaîne 3, à compter du mois de janvier prochain, l'abonné au réseau d'Algérie Télécom bénéficiera au minimum de 2 méga au prix de
1 600 dinars/mois alors que cette offre est à 2 600 dinars actuellement.
Ainsi, selon Madame Feraoun, ils seront un million d'abonnés détenteurs d'un contrat pour
1 méga à être automatiquement balancés vers la 2 méga et profiter du coup d'un débit en adéquation avec les besoins du moment. Une mesure qui, selon l'invitée de la Chaîne 3, permet de se rapprocher encore un peu plus de l'objectif «Internet pour tous» tout en préconisant «une baisse des prix mesurée».
Cette offre, a expliqué la ministre, est le résultat de l'aboutissement, donc, des investissements consentis, d'une part, et l'arrivée d'Algérie Télécom, d'autre part, à une rentabilité qui lui permet aujourd'hui de supporter une réduction des prix pratiqués pour l'offre de base d'accès à internet et ce, grâce à un réseau étendu permettant à l'ensemble des zones urbaines et rurales d'être connectées.
Azedine Maktour


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.