Mouvement citoyen : quelle forme de structuration ?    Ici et maintenant    Gare aux activistes revanchards    Partenariat algéro-italien: Des hélicoptères seront fabriqués à Sétif    Gaz gratuit pour la France et rupture des relations avec Exxonmobil: Les réponses de Sonatrach    Eco-construction: Groupe Hasnaoui, une longueur d'avance    UNAF - Tournoi international U-15: Le Maroc sacré, l'Algérie deuxième    En amical : Algérie-Tunisie, ce soir à Blida - Une revue d'effectif décisive    CAN-2019 (U23) : Algérie - Guinée équatoriale, aujourd'hui à 17h00: Le match de la confirmation pour les Verts    Des terrains désaffectés après les relogements transformés en décharges: Des habitants de Ras El Aïn réclament l'installation de clôtures    Vol et trafic de drogue, trois personnes arrêtées    Arzew: 77 millions de dinars pour l'aménagement du front de mer    De l'Etat profond de Saadani    Rehausser le débat    Mesrati remporte le grand prix 3 étoiles    Le FLN et le RND se prononcent    Zetchi satisfait de ses deux premières années de règne    Les déterminants du cours du pétrole et son impact sur l'économie algérienne    Plus de 310 exposants de plus de 20 pays attendus au prochain SIMEM    L'Afrique du Sud, dernier qualifié à la phase finale    Réunion ministérielle préparatoire à la Conférence internationale de solidarité avec le peuple sahraoui    Jaafari appelle l'ONU «à prendre une position officielle claire»    Rassemblement à la Grande-Poste    Plus de 560 jeunes au championnat national de calcul mental    Extension du siège de l'APC de Sidi Khettab (Relizane)    Saisie de un million d'euros en fausses coupures    L'UFDS de Nourredine Bahbouh s'oppose à l'intervention de l'Armée    2e édition du séminaire sur la cyber-sécurité et la cyber-défense    Les films de 1999 impressionnent toujours    Ouverture à Boufarik de la 5e session de qualification    Sovac / Skoda : Simulation du crédit 0 % sur l'Octavia    Nissan teste la technologie invisible-to-visible en conditions réelles    Algérie Télécom s'explique    Louisa Hanoune dit "non" à Zeroual    Gaïd Salah en visite de travail    Ressources halieutiques : Hausse de la production nationale en 2017 mais recul des quantités exportées    422 morts en janvier et février    Nissan Le groupe abaisse ses prévisions, passe une charge liée à Ghosn    Carburants en France : Macron projette de moduler les taxes en fonction du cours du pétrole    Chine : Xi Jinping, allié et rival, en visite d'Etat en France    3 kamikazes de l'EI tués dans le Nord proche de la Syrie    Festival lire en fête : Affluence considérable des enfants à Chlef    L'économiste Ferhat AÎT Ali : " Une grève générale constituerait un danger pour le pays "    Tewfik Khelladi limogé    Equipe nationale de football.. Boudaoui libéré au profit des U23    JSMT-OMA : plusieurs policiers blessés à l'issue du match    Des mesures à prendre en extrême urgence    Ouverture du festival du printemps    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





«Ach dak temchi lezine...»
GRAND HOMMAGE AU CHANTRE MAROCAIN HAMID ZAHIR
Publié dans Le Soir d'Algérie le 15 - 12 - 2018

Hamid Bentaher, connu sous le nom de Hamid Zahir, n'est plus. Il est décédé en début de cette semaine, à Marrakech, à l'âge de 82 ans, des suites d'une longue maladie.
Les Algériens, plus particulièrement ceux de l'ouest du pays et du sud-ouest, se rappellent de cette icône de la chanson populaire marocaine, dont les chansons sont reproduites par la plupart des jeunes (Marocains et Algériens) dans les festivals, les mariages ou autres….
Jadis, on se rappelle, dans les années 1960-1970, se tenait la quinzaine foire économique, où plusieurs activités étaient au programme, notamment la participation d'un grand nombre de chanteurs marocains, à l'exemple de Abdelhadi Belkhayat, Abdelwahab Doukari, Hadja Hamdaouia, le défunt Hamid Zahir, et plusieurs autres troupes folkloriques marocaines.
L'on se rappelle de Hamid Zahir, qui était en compagnie de Abdelhadi Belkhayat, avec un groupe de chanteurs marocains, lors de leur passage à Tiout (Aïn-Sefra), où le groupe a fait une pause d'une journée dans la palmeraie de Tiout (1974). Les gens qui s'en rappellent encore racontent avoir passé avec eux un agréable après-midi. Ces derniers se sont par la suite envolés vers Béchar où se tenait d'ailleurs la foire ainsi que des soirées musicales. Hamid Zahir est également venu à Béchar en 1965, accompagné de plusieurs figures de la chanson marocaine, dont Hadja Hamdaouia.
Le défunt, l'un des plus célèbres chanteurs marocains, est connu pour son riche album et ses chansons entraînantes dont Lalla Fatima, Lalla Souad, Mali ou mal nass, lila à Sidi-Amara, Daba-farej-Rabi, lghorba, et d'autres tubes comme Awin Awin, Rouah-li bgha yzour, et Ach dak temchi lezine… La popularité de cet artiste autodidacte transcende même les frontières nationales, pour s'imposer sur la scène artistique arabe. Ses chansons lui valent d'être sollicité pour des tournées internationales qui le mèneront aux quatre coins du monde.
Alliant paroles, luth et autres instruments, son jeu musical demeure particulier, à savoir les styles dakka, gnawa utilisés pour donner à ses chansons un air de festivités.
Sa troupe mélange le jeu musical aux paroles de ses chansons, à leurs rythmiques prenantes, et par-dessus tout, le jeu de scène de ses danseurs qui, en purs Bahjaouas, enchaînent clowneries et mimiques cocasses.
Un hommage fraternel à nos voisins marocains.
B. Henine


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.