Election présidentielle 2019 : Pas de candidat unique pour l'opposition    Des cadres du FFS arrêtés à Alger    Montage automobile : 3 milliards de dollars pour les collections CKD en 2018    Makri admet le fiasco du candidat unique de l'opposition    Derrière l'affront, l'espoir démocratique…    Vingt années à vous grandir les portraits    En bref…    Report de la rencontre Netanyahou-Poutine prévue aujourd'hui    Londres veut parler avec Berlin    De Bencherif à Nekkaz    L'Algérie dans le pot 2    L'USMAn et le NAHD bien embarqués    Derbies à enjeux opposés, au Centre et à l'Ouest    Petits pains farcis à la viande hachée    Les accidents continuent d'endeuiller les familles    Double grève à l'Institut des sciences et technologies    Haï Nedjma : 150 quintaux de son de blé saisis    Célébration du centenaire du défunt moudjahid et artiste Farid Ali    Cubisme    Une quarantaine d'exposants présents    Bordj Bou Arréridj : Colloque international sur Benhaddouga    Tigounatine : Recueillement au village d'Ourida Meddad    Trump prix Nobel de la paix et celui de la veulerie à Abe    Ali Mendjeli: Un bébé de 14 mois tué par le monoxyde de carbone    Football - Ligue 2: Une flopée de matches décisifs    MC Alger: Kaci-Saïd et Amrouch accusent les joueurs    Dites : «à bas Israël» et vous irez en prison    Pétrole: Entre optimisme et mise en garde    Neutralité écornée    Le GSP face à Essalem d'Oman en quart de finale    Le NAHD et l'USMAn s'imposent    Ligue des champions    Le taux de raccordement en eau potable a atteint 99,37 %    Sonelgaz parvient à réduire sa dette à 60 milliards de dinars    François Regis-Legrier : «La bataille d'Hajin était une défaite stratégique»    Partenariat dans les domaines des ports secs et des produits «halal»    Les tueurs d'un gardien de troupeau arrêtés    11e Festival national des arts et de la créativité    Prochaine création d'un orchestre amazigh    Salon national de la photographie à Aïn Témouchent    Bedoui depuis Djelfa : "L'avenir de l'Algérie n'est pas tributaire d'un rendez-vous électoral"    À Bechar : La problématique d'eau potable en voie de résolution    Amara Benyounes victime d'une "fake news"    L'armée renouvelle son soutien au président maduro    Sommet tripartite sur la Syrie : "Nous nous rapprochons de plus en plus du règlement du conflit"    Deux suspects arrêtés    Journée technique sur la modernisation des banques : Les financements bancaires devraient s'orienter davantage vers les PME    Karl Lagerfeld tire sa révérence Virginie Viard succède au "Kaiser" chez Chanel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





280 000 places pédagogiques offertes selon Mebarki
Rentrée professionnelle en février :
Publié dans Le Soir d'Algérie le 17 - 01 - 2019

280 000 places pédagogiques seront offertes, lors de la prochaine rentrée professionnelle, session février 2019, selon le ministre de la Formation professionnelle, Mohamed Mebarki, qui a rappelé que son secteur comptait près de 1 300 établissements de formation à travers l'ensemble du territoire national, avec une capacité d'accueil annuelle de plus de 650.000 stagiaires et apprentis, et des établissements qui proposent des offres de formation dans 478 filières.
S'exprimant, hier, sur les ondes de la Chaîne 3 à l'émission «Invité de la rédaction», le ministre de la Formation professionnelle a précisé que son département entreprend une politique de formation en fonction des besoins du marché du travail, ceci en opérant avec la nouvelle nomenclature des branches professionnelles, mise en œuvre lors de la rentrée professionnelle de septembre.
Relevant, par la même occasion, l'engouement enregistré ces dernières années de la part des jeunes pour le secteur de la formation professionnelle, Mebarki fera savoir que même des bacheliers et des licenciés reviennent vers les centres et instituts de la formation professionnelle pour préparer des diplômes de technicien supérieur en vue de trouver facilement du travail. Une note de satisfaction pour le secteur dont la déperdition ne dépasse pas les 15%, et dont le nombre de jeunes formés est de 230 000 diplômés par an.
Pour ce qui est de la session de février, elle consacrera la stratégie d'amélioration de la qualité de la formation et son adaptation à l'évolution économique du pays. Le premier responsable du secteur mettra l'accent sur l'importance de la coordination avec l'environnement économique pour une meilleure adéquation des formations, en citant l'exemple de la journée d'étude prévue aujourd'hui en partenariat avec le ministère de l'Energie et des Mines pour préparer un programme de formation d'une ressource humaine qualifiée pour le futur mégaprojet de phosphate de Tébessa, qui nécéssite 14.000 emplois pour sa réalisation et 3 000, au minimum, pour son exploitation.
Mohamed Mebarki n'omettra pas de souligner les moyens importants mobilisés par le secteur pour développer les compétences professionnelles nécessaires à la promotion des activités économiques nationales. Il a estimé qu'environ 700.000 stagiaires suivent une formation professionnelle dans nombre de filières et c'est, en fait, grâce à une amélioration de l'adéquation entre les demandes formulées par la sphère économique et le système de formation professionnelle en plus des nombreuses filières attractives dans plusieurs secteurs employeurs des jeunes formés.
A noter, enfin, qu'une campagne d'information sur les offres de formation garanties dans diverses spécialités professionnelles par le secteur, est organisée par le ministère au niveau de tous les établissements de la formation professionnelle à travers le territoire national, parallèlement au début des inscriptions, en prévision de la prochaine rentrée professionnelle prévue le 24 février 2019. Les inscriptions ont débuté le 6 janvier et s'étaleront jusqu'au 16 février, alors que les journées de sélection et d'orientation sont prévues du 17 au 19 février.
Ilhem Tir


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.