L'Algérie du second souffle    "Hélicoptère Draghi": La BCE ressort la sulfateuse à liquidités    LG: Technologie 8K au service des téléviseurs OLED & NANOCELL    Bourses: Les places mondiales prudentes en attendant la Fed    Tunisie: La fin d'une époque politique ?    Riyad ripostera-t-il aux attaques contre ses installations pétrolières?    AG extraordinaire de la Fédération algérienne de football : Adoption d'un nouveau système de compétition    Coupe arabe: Le CS Constantine éliminé par Al-Muharraq Bahreini    JM Oran-2021 : Le logo et la mascotte de la 19e édition dévoilés    Batna: Les opérateurs privés appelés à investir dans des établissements pour enfants à besoins spécifiques    Une nouvelle amnistie générale décretée    Tliba refuse de céder    Des mesures d'urgence pour El-Hadjar    Toutes les conditions "propices" réunies    Une cache d'armes et de munitions découverte à Tamanrasset    Parution. L'Encyclopédie algérienne (édition 2019) : Un coffret fort intéressant    VISITE DU MINISTRE DE LA COMMUNICATION ET DE LA CULTURE A ORAN : Rabehi appelle à mobiliser les efforts au service du pays    Les Rohingyas vivent sous la menace d'un «génocide»    Entre le souhaitable et le possible    PrAbderrahmane Mebtoul expert international : invité du jour de la radio internationale Beur/FM    Huit blessés dans une explosion de gaz butane    Les Tunisiens toujours dans l'attente des résultats préliminaires des élections présidentielles    Décès du réalisateur Moussa Haddad    Participation d'une vingtaine d'artistes    MASCARA : La BRI démantèle un réseau de faussaires de billets de banque    Boumerdès : 4 harragas meurent noyés en mer et 9 autres disparus    EN : Une dernière étape avant d'officialiser le match face à la Colombie    Juve - Sarri : "le foot italien ne peut pas se considérer parmi les favoris"    Craintes d'un nouveau conflit armé dans le Golfe    L'entraîneur de Horoya AC évoque le match retour    Les commissions d'inspection des écoles primaires à pied d'œuvre    Rebiai et Bouhalfaya libérés, Koudri et Moussaoui appelés    «Le circuit de distribution doit être assaini»    Le Trésor public réalise une importante économie    ACTUCULT    sortir ...sortir ...sortir ...    Les super héros des Comics et Marvel débarquent à Alger    L'ONU s'excuse après l'avoir attribué à l'Espagne    L'appui des syndicalistes et de la société civile à Béjaïa    La délivrance de l'agrément du ressort du wali    Le CSA menacé de paralysie    157 kg de viande rouge et 62 kg d'abats impropres à la consommation saisis    30ème mardi de mobilisation: Les étudiants maintiennent la pression malgré les interpellations    Alger, Constantine: Samir Belarbi et trois manifestants en détention provisoire    Pour s'enquérir des dysfonctionnements du secteur de l'Education: Une commission d'inspection du ministère de l'Intérieur sur le terrain    Des instructions fermes quant au respect des délais d'avancement des travaux    L'UA demande des efforts concertés aux pays africains pour assurer une gouvernance efficace des migrations    Les plus lus et les plus traduits au monde    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mihoubi donne le clap de départ du film sur Si Moh Oumhand
Le ministre de la culture à Tizi Ouzou
Publié dans Le Soir d'Algérie le 20 - 01 - 2019

Le ministre de la Culture était en visite d'inspection, hier, à Tizi Ouzou. En plus de la supervision de projets de réalisation d'infrastructures du secteur de la culture, Azzedine Mihoubi a assisté, dans la région de Djemaâ Saharidj (une vingtaine de kilomètres à l'est de Tizi Ouzou), au premier coup de manivelle d'un long-métrage de 100 mn sur le parcours du poète Si Moh Oumhand du réalisateur Ali Mouzaoui.
«Ce film qui restitue le parcours de l'une des grandes figures de la culture algérienne qu'est Si Moh Oumhand fait partie des initiatives prises par les autorités du pays pour la réhabilitation de l'identité nationale, à travers la promotion de tamazight par sa prise en charge sur les plans institutionnel et constitutionnel, à travers la consécration du statut officiel et national de cette langue, son introduction dans le système éducatif, la consécration de yennayer comme fête nationale, l'institution de l'académie de langue amazighe…», dira Azzedine Mihoubi. Sur le conflit opposant le réalisateur du biopic sur le révolutionnaire Larbi Ben M'hidi et le ministère de la culture qui coproduit ce film avec le ministère des Moudjahidine, Azzedine Mihoubi dit souhaiter que «la polémique» qui «ne sert ni Ben M'hidi ni le film qui raconte sa vie prenne fin et que l'on passe enfin à l'exploitation de cette œuvre cinématographique». «Il est inconcevable que tous les films produits par le département de la culture aient suivi un parcours sauf celui consacré à Larbi Ben M'hidi», ajoutera le ministre de la culture qui n'a pas manqué d'épingler le réalisateur B. Drais qui «veut imposer une vision particulière sur le film», tout en réitérant la position des producteurs du biopic, à savoir le ministère des Moudjahidine et le département de la culture qui se sont gardés de toute immixtion dans le travail du réalisateur : «Nous n'avons demandé que le respect du scénario initial.» «Des contacts sont en cours entre la commission de suivi du film et le réalisateur pour la levée de certaines techniques dont la majorité sont levées, et le film ne tardera pas à entrer dans la phase de projection et d'exploitation», précisera enfin le ministre de la culture.
Interrogé sur la récente déclaration du président du HCI, B. Ghlamallah, qui a décrété que la transcription de tamazight doit se faire exclusivement en graphie arabe, A. Mihoubi estime nécessaire de respecter les prérogatives de l'académie algérienne de langue amazighe qui vient d'être créée.
«Il appartient à l'académie de langue amazighe qui vient d'être créée avec des prérogatives légalement définies de fixer les formes et la voie qui permettront à cette langue de se développer et de se hisser au niveau des langues de savoir, d'enseignement et de transmission des connaissances. Le choix de la graphie de transcription doit être laissé à la discrétion des membres de l'académie en qui nous plaçons notre confiance», dira en substance le ministre de la culture qui annoncera la création d'un orchestre symphonique à Tizi Ouzou sous la direction du maestro Amin Kouider qui s'attellera au remix des grands standards de la chanson kabyle en mode symphonique.
S. A. M.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.