Benflis à propos de la dernière lettre de Bouteflika.. «Un mépris insondable à l'égard du peuple»    FCE.. Le Conseil exécutif se réunira fin mars    Chlef.. Un réseau de vol de voitures démantelé    Selon le ministère des affaires étrangères ..«Les informations attribuées à M. Lamamra sont sans fondement»    Constantine.. Opération d'attribution de 4.254 logements    Guerre de libération.. 203 heures de témoignages enregistrées à Tlemcen    Anthar Yahia sort de sa réserve : «Je n'ai jamais été sollicité pour le MJS»    Rabah Bouarifi, ancien président de la fédération algérienne de basket-ball : «Ali Slimani n'a pas tenu ses promesses»    MINISTRE RUSSE LAVROV : La Russie rejette toute ingérence dans les affaires algériennes    Du butin au report du scrutin, pour quel destin ?    Ouyahia prépare ses valises    AEROPORT INTERNATIONAL D'ALGER : Arrestation d'une personne en possession de 9.200 euros    GAID SALAH AFFIRME : ‘'Des solutions existent pour sortir de la crise''    LES BUREAUX DESERTES DEPUIS LUNDI : Grève dans les inspections des impôts à Oran    Les étudiants et les médecins marchent en force dans plusieurs villes d'Algérie    Aucun Algérien n'est dupe : halte aux manœuvres de diversion !    Alors qu'ils marchent aujourd'hui à Alger et dans d'autres wilayas du pays : Les étudiants toujours mobilisés pour maintenir la pression    NAHD : place à la Coupe d'Algérie    La maternité dans les périodes assimilées à des périodes d'activité    27 milliards de centimes d'aide aux nécessiteux pour le mois de Ramadan    La longue complainte de Lakhdar Brahimi    Bonne opération pour l'ASO Chlef à Béjaïa    ACTUCULT    Ouverture d'une exposition du livre sur la femme algérienne    Lucky Luke et les Dalton, 5 contre le 5e mandat    Augmentation des réserves obligatoires des banques : Le spectre de l'inflation    Les travailleurs de la formation professionnelle manifestent à Tizi Ouzou : «Pour la souveraineté du peuple»    Il ne répond à la demande populaire concernant le départ du système : Bouteflika tient toujours à sa conférence    Le DG de l'EPTV, Tewfik Khelladi, défend une «ouverture douce» : Protestation des journalistes de la Télévision publique    Equipe nationale: Belmadi fidèle à ses promesses    MC Oran: Le spectre de la relégation hante les esprits    Un jeune retrouvé pendu    Bouira: Les dispositifs anti-feux de forêts à améliorer    Il affirme ne pas avoir été mandaté: Le hors-jeu de Lakhdar Brahimi    Ecrire l'histoire d'une fin de saison pas souvent très sportive    Plus de 1.400 dossiers d'investissement en attente d'agrément    Arrestation de Belhassen Trabelsi en France, la Tunisie demande son extradition    Des enquêteurs de l'ONU appellent à des arrestations pour crimes de guerre à Gaza    Treizième trophée pour l'équipe de Ouargla    «Les Aurès dans l'histoire» Ouverture de la 7e édition    Des milliers d'opposants rassemblés devant la présidence    POMME DE TERRE : Prévision de déstockage de près de 990 000 quintaux    L'impératif de nouvelles réformes    CACHEMIRE INDIEN : Le Pakistan pourrait appliquer la "théorie du fou"    Atelier LOPIS: Encourager le développement local pour prévenir la radicalisation    Syrie : "Les Casques blancs donnent à l'Occident un prétexte pour bombarder Assad"    Mostaganem: Mise en exergue de l'importance des études historiques sur les sciences et autres spécialités    Illizi : Signature d'un contrat pour le développement du champ gazier d'Ain Tsila    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cachez-moi…
Publié dans Le Soir d'Algérie le 31 - 01 - 2019

Les autorités algériennes ont refusé le visa aux journalistes de l'émission de la chaîne française M6 «Enquête exclusive» et l'autorisation de tournage d'un sujet intitulé «amour et sexe au Maghreb». Avant la diffusion de ce numéro, le présentateur, qui en a fait la déclaration, tenait déjà sa raison majeure de s'étonner d'être surpris : les journalistes français ont obtenu leur visa d'entrée dans les deux autres pays maghrébins, la Tunisie et le Maroc où ils ont réalisé leur travail le plus normalement du monde. Sur la question précise comme sur d'autres, ce n'est pourtant pas sûr que cela se passe mieux chez nos voisins de l'Est et de l'Ouest. Pour autant, les choses sont manifestement différentes, puisque l'Algérie donne au moins l'impression d'avoir plus de choses à cacher aux caméras étrangères.
Si c'est pour voiler aux Algériens ce qui se passe dans leur pays en la matière, c'est évidemment un monumental ratage. Si c'est pour que le téléspectateur de France et de Navarre ne découvre pas l'étendue du désert sexuel et sentimental des Algériens, c'est sûrement un «succès» qui fera encore plus de dégâts en raison du message qu'on vient de délivrer par cette interdiction d'un autre âge.
Si la censure et l'enfermement sur soi étaient vraiment la bonne thérapie pour soigner «l'image» du pays dont on n'arrête pas de rasséréner le souci «managérial», ça se saurait depuis longtemps et en l'occurrence, la Corée du Nord serait un exemple de réussite. Avec un peu plus de lucidité, on aurait laissé ces journalistes faire leur travail et on aurait gagné au change, rien qu'en délivrant un autre message : celle d'un pays qui vit les problèmes de sa «culture», de son histoire et de sa géographie et qui en est conscient, puisqu'on peut en parler sans complexe et on peut même ouvrir la porte à qui veut en apprécier la situation. Histoire de pousser plus loin, avec un brin de cynisme, il se peut même que ce reportage, s'il avait été réalisé, soit bien en deçà de la réalité. Les conditions de tournage sur un sujet si «sensible» ne pouvant être de tout confort et les limites d'un reportage étant connues, M6 aurait certainement… caché des choses à ses auditeurs qu'ici, on connaît pourtant ! Mais le minimum potentiel aurait apparemment suffi à effaroucher les autorités qui ne se sont pas fait prier pour sortir l'arme fatale. Un minimum comme la police traquant le câlin dans les jardins publics et sur les criques du littoral, le livret de famille de rigueur dans les hôtels, les «salons de thé» où le personnel se soucie plus de faire respecter la distance respectable entre un homme et sa compagne que de les servir correctement, les jeunes filles contraintes de se mettre au hidjab pour espérer trouver un prétendant, l'horrible calvaire et l'insoutenable solitude des homosexuels, tout ça et certainement quelques bonheurs supplémentaires, on ne le verra pas dans «Enquête exclusive». Qu'à cela ne tienne, on le sait déjà. Et qu'on ne le sache pas ailleurs ne fait qu'enfoncer les censeurs.
S. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.