Présidentielle du 12 décembre: Les élections sont l'unique solution pour sortir de la crise    Poursuite de l'action pour garantir aux enfants tous leurs droits consacrés dans la convention des droits de l'enfant    Le projet de loi sur les hydrocarbures devant la Commission économique du Conseil de la Nation    Colonies israéliennes: rejet international de la position américaine    Agence CNAS d'Alger: Plus de 82 millions de DA d'indemnisations pour maladies professionnelles depuis janvier 2019    CAMPAGNE ELECTORALE : Bengrina s'engage à éradiquer la corruption    LE MINISTRE DU TRAVAIL AFFIRME : L'Algérie a ratifié 60 accords internationaux du travail    DISTRIBUTION DES 300 LOGEMENTS SOCIAUX A AIN TURCK : Les exclus observent un sit-in devant la Daïra    MASCARA : Arrestation d'un individu pour incendie volontaire    AIN TEMOUCHENT : Un mort et un blessé suite au renversement d'un tracteur    Troisième jour de campagne: les candidats s'engagent à poursuivre la lutte contre la corruption    JSK : Benchérifa «Je demande aux supporters de rester derrière leur équipe»    USMA : Le TAS reporte le verdict et exige le PV du BF    MCA : Les joueurs se sont réunis dans les vestiaires avec Sakhri    Inauguration mercredi d'une nouvelle desserte reliant Alger à Tébessa    L'ethnie sidama vote demain sur son autonomie    Le principal port d'Irak bloqué par les manifestants    Moscou confirme un sommet le 9 décembre à Paris    Des dizaines d'arrestations à travers le pays    Le montant des créances de la Cnas explose    Djellab relève l'importance de donner une valeur ajoutée à la datte algérienne    Les Canaris préparent Saoura et Vita Club    "J'exige un contrat de travail !"    Le lieu et la date du match connus jeudi    L'Algérie, un marché à potentiel    Trois manifestants blessés    Un fourgon fonce dans l'enclave espagnole de Ceuta avec 50 migrants à bord    Le gouvernement évoque une situation «plus calme»    Un enfant de deux ans se noie dans un bassin d'irrigation à Belacel    ACTUCULT    Des conférenciers algériens attendus à Tunis    Une stèle en hommage aux victimes du 17 Octobre 1961 à Bouzeguène    "Ecrire pour se raconter. Variations sur une œuvre"    Transition    "D'un univers à un autre", nouvelle exposition de Khaled Rochdi Bessaih    XIVe Championnat d'Afrique de tir sportif : Quinze pays participent pour des places aux JO    Eliminatoires/CAN-2021 (2e j): l'Algérie assure, les Comores musèlent l'Egypte    Le mal-être de la société vue en jaune    Suivi mitigé de la grève des enseignants du primaire    Recherches dans le domaine de la cancérologie: Mise en lumière des travaux de trois lauréats    Procès boycotté par les avocats: Deux ans de prison ferme requis contre 20 détenus du hirak    MILA : La CNR organise des journées portes ouvertes    Selon l'économiste, Anisse Terai "Les banques publiques algériennes sont réduites au statut de caisses"    Libye : Washington appelle Haftar à cesser son offensive sur Tripoli    M'hamad Khedad : Le discours du roi est une expression d'inquiétude face à la situation au Maroc    Trois condamnations et quatre acquittements    Tebboune professe ses convictions    CONSTANTINE - 16e édition de Dimajazz : Inoubliable soirée de clôture avec le Wonder Collective    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ouyahia : constant mais toujours suspect
Publié dans Le Soir d'Algérie le 03 - 02 - 2019

Il ne devait quand même pas y avoir beaucoup de monde à attendre d'Ahmed Ouyahia autre chose que ce qu'il vient de nous livrer au terme du rendez-vous organique de son parti, convoqué pour les besoins de la circonstance. Mais comme il est tout le temps en démonstration de sa disponibilité, il fallait d'abord faire étalage de ce qu'il peut apporter à «l'entreprise» ou, puisqu'un scrutin est un jeu aussi, ce qu'il est capable de «mettre sur le tapis» pour… rafler la mise. Puis, le poker menteur n'étant pas vraiment un sport collectif même si on peut travailler pour la même «banque», Ahmed Ouyahia doit être simultanément sur une autre brèche : celle qui consiste à taire tout ce qui peut encore suggérer son ambition personnelle et qui puisse se traduire dans le moindre propos susceptible d'être décodé comme une velléité d'émancipation. Autant dire qu'il est dans la posture du mis en examen permanent : tout ce qu'il peut dire peut être retenu contre lui. En l'occurrence, il est même arrivé qu'on retienne contre lui… ce qu'il n'a pas dit ! Quand il a osé évoquer, un peu à la cantonade, qu'il avait de l'ambition comme tout homme politique, il avait beau commencer par dire qu'il ne se «présentera jamais contre Abdelaziz Bouteflika», on avait compris surtout qu'il envisageait quand même de lui succéder, ce qui n'est pas forcément «rassurant» pour ses interlocuteurs de l'ombre. Du coup, il lui fallait quand même taper là où il est encore possible de taper sans risque majeur, quitte à ébranler la belle cohésion de l'alliance présidentielle qu'on nous vend depuis quelque temps. En l'écoutant s'en prendre au FLN, coupable à ses yeux de «dépassements», de «dérives» et de «violences condamnables» dans certaines wilayas lors des élections au Conseil de la Nation, tout le monde aura compris le message : ce n'est pas tant le nombre de sièges de sénateurs obtenu qu'il veut mettre en avant mais une réelle ou supposée force de présence sur le seul terrain d'opération qui compte en ce moment. Si la formule de «RND, redoutable machine électorale» a surtout été utilisée dans son sens le moins vertueux, il a pu, au prix d'une roublarde pirouette, la faire valoir comme méritoire force de combat, à mobiliser pour la campagne de Bouteflika. Et de sommer ses troupes de se mettre séance tenante en bleu de chauffe. Dans la foulée, il s'est même cru obligé de rabrouer un Ghoulamallah présent dans la salle, en raison de ses déclarations sur la transcription de tamazight. Ouyahia est un courtisan mais il n'est pas comme les autres. Il a toujours plusieurs choses à prouver, son leadership dans sa propre formation compris
S. L.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.