KSAR CHELLALA (TIARET) : Sit-in des bénéficiaires des logements sociaux    Création de 65 nouveaux ateliers mobiles de plomberie sanitaire    Sept hectares de forêt ravagés par le feu    Sidi Bel Abbès : Installation du nouveau président de la cour    Les fausses peurs des «experts»    La gueulante du ministre de la Justice    "Le panel n'est pas sur la bonne voie"    Le ministère de la Santé nous écrit    Une légère hausse enregistrée au 1er semestre 2018    L'activité commerciale peine à reprendre    Ouverture, hier, du procès de l'ex-président déchu    PSA réaffirme ses engagements    Amman appelle la communauté internationale à mettre fin aux violations israéliennes    Lahlou veut retourner au stade Zioui    Première titularisation et premier but pour Dani Alves avec Sao Paulo    Nouvelle menace de forfait en Ligue des champions    Medvedev entre dans le top 5    Le MOB et la JSMB pourront compter sur leurs nouvelles recrues    Le FFS appelle le pouvoir à s'inspirer de l'exemple soudanais    Gros marché    Recettes maison anti-cellulite    Quels sont les effets de l'eau sur l'organisme ?    La mémoire    37 départs de feu dimanche    "Renouer le fil de l'histoire interrompu en 1962"    sortir ...sortir ...sortir ...    Collections et musées dans la construction du passé de l'Algérie    El gasba, instrument musical phare des fêtes de la région du Hodna    Un Festival international des films de femmes à Cotonou    Soummam : la revanche d'Abane et de Ben M'hidi    Slimani direction à Al Gharafa ?    Mellal : «Je suis le président du CA, donc le seul habilité à provoquer une AG»    Sahara occidental : L'avocate espagnole Cristina Martinez empêchée de se rendre à El Ayoun occupée    Angleterre : Chelsea n'y arrive toujours pas    Zeghmati à Oran: «L'indépendance de la justice n'est pas un privilège»    Le panel ne parle pas au nom du Hirak mais ses détracteurs aussi    Communiqué - Ooredoo annonce le rétablissement de son réseau de couverture    En souffrance aux ports: Les matériels roulants bloqués libérés    LA NECESSAIRE MESURE DU DRAME    Reconnaissance faciale, conduite autonome… La Russie présente à l'Unesco ses "technologies d'aujourd'hui"    Solde commercial : Une dégradation prévisible, liée à la structure de l'économie nationale    Cause palestinienne : Eddalia réitère le soutien indéfectible de l'Algérie    Une campagne vouée a l'échec    2e journée de l'Afrique à New York: L'ONU salue la "contribution active" de l'Algérie    17.200 Seat vendues en 7 mois    Décès de 20 hadjis algériens    La Volkswagen Golf Joint n'est plus disponible    Le chanteur andalou Brahim Hadj Kacemanime un concert    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Russie, la Turquie et l'Iran s'engagent à aider Damas à réaliser des réformes constitutionnelles
Syrie
Publié dans Le Soir d'Algérie le 16 - 02 - 2019

La Russie, la Turquie et l'Iran aideront la Syrie à créer un comité destiné à réaliser des réformes constitutionnelles dans le pays, a indiqué jeudi le Président russe Vladimir Poutine, après une rencontre avec ses homologues turc et iranien à Sotchi, en Russie.
«Nous sommes convenus de travailler de concert pour aider le comité constitutionnel à commencer au plus vite son travail, un travail qui consistera à réfléchir aux aspects fondamentaux des futures institutions d'Etat de Syrie», a déclaré M. Poutine dans une conférence de presse, à l'issue de pourparlers trilatéraux consacrés au règlement de la crise syrienne.
Il est avant tout nécessaire de s'entendre sur la liste des membres de ce comité —dont la plupart ont déjà été choisis en collaboration avec le gouvernement syrien et l'opposition — et de définir les paramètres et les principales règles de fonctionnement du comité, a ajouté M. Poutine. La Russie, la Turquie et l'Iran sont les garants de l'accord de cessez-le-feu en Syrie, et jouent un rôle de médiateurs dans le processus de paix syrien depuis 2016. M. Poutine a indiqué que les trois pays garants avaient contribué à créer des conditions favorables à une transition vers le développement pacifique en Syrie. «Nous sommes convaincus qu'une stabilité durable en Syrie ne pourra être atteinte que par des moyens politiques et diplomatiques, conformément à la Résolution 2254 du Conseil de sécurité de l'ONU et avec un strict respect des principes d'unité, de souveraineté et d'intégrité territoriale du pays», a-t-il affirmé.
Les trois Présidents ont également discuté des derniers évènements survenus en Syrie depuis que les Etats-Unis ont annoncé un plan de retrait de leurs troupes du nord-est du pays.
«Nous sommes parvenus à une conclusion générale selon laquelle l'application de ces mesures pourrait constituer une étape positive. Cela aiderait en effet à stabiliser la situation dans cette partie de la Syrie, où le contrôle du gouvernement légitime pourrait enfin être rétabli», a déclaré M. Poutine. Il a ajouté que les trois pays garants avaient également fourni une aide humanitaire à la population syrienne, et avaient contribué au retour de près de 1,5 million de réfugiés dans le pays. M. Poutine a cependant appelé la communauté internationale dans son ensemble à mettre ses ressources en commun pour améliorer de manière significative la situation en Syrie, pour remédier aux problèmes les plus graves et pour relancer l'économie du pays. «Nous appelons tous les Etats et organisations internationales concernés, et notamment l'ONU, à intensifier leur aide aux Syriens, afin que ceux-ci puissent revenir à une vie paisible et surmonter les conséquences du conflit militaire», a déclaré M. Poutine. Selon le Président russe, le sommet trilatéral devrait permettre d'accomplir un travail productif en direction d'un retour définitif de la paix et de la stabilité en Syrie. Les trois pays sont convenus que leur 12e session de consultation aurait lieu à Astana, fin mars ou début avril.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.