Lutte contre la corruption et la récupération de l'argent pillé    Un lourd fardeau pour les nouveaux magistrats    Ooredoo annonce le rétablissement de son réseau de couverture    Réception fin 2019 des projets annexes du barrage Ouarkis    Lutte contre la corruption et faire de l'Algérie un pays émergent    Près de 2 millions de déplacés rentrent chez eux depuis 2015    Judo : deux nouvelles médailles pour l'Algérie    Delort buteur, Abeid signe ses débuts avec Nantes    Le match contre ses détracteurs    Une jeune femme électrocutée à Béni Dergoune    20 AOUT 1956, LE CONGRES DE LA SOUMMAM : Le tournant décisif    Le documentaire Tideles projeté en avant-première    Anime un concert à Alger    VISA POUR LA FRANCE : Changement des délais de traitement des demandes    COMMERCE : Retour de l'importation des véhicules de moins de 3 ans    SALAIRES NON PAYES : Le Groupe Tahkout apporte des précisions    AFFAIRE AGENCE FONCIERE DE MOSTAGANEM : Le directeur et 3 chefs de services sous contrôle judiciaire    Farida Benyahia, nouvelle présidente du Conseil d'Etat    Les Algériens de France tiennent à la transition    Infernal !    Paul Put contre-attaque    Azzedine Mihoubi en terrain hostile à Béjaïa    De plus en plus d'étudiants algériens dans les universités allemandes    Gratuité de transport pour 720 handicapés    Le corps d'un baigneur retrouvé sur une plage près de Ouréah    Rencontre internationale sur la douleur chronique prochainement à Oran    Le ministère de l'Intérieur suspend ses activités à Aden    Moscou accuse Washington d'y avoir alloué des fonds    Pékin reproche à l'UE de vouloir s'ingérer dans ses affaires    La mer artistique de Mohammed Bakli    Cheba Farida priée de quitter la scène illico presto    Hassen Ferhani doublement primé au Festival de Locarno    Une marche pour réclamer le retour aux principes de la Soummam    Le rôle de l'armée dans la vie politique en Algérie en question    MCO: Premier pari gagné de Chérif El Ouazzani    CRB - NCM, aujourd'hui à 21h00: Tout pour une 1re victoire    Tlemcen : 400 hectares de forêt ravagés par le feu    Guerre des pétroliers : Gibraltar rejette la demande américaine de retenir le Grace 1 iranien    Jeux Africains : La sauteuse Arar accréditée à Rabat    Embouteillages monstres aux accès de la capitale Les retraités de l'ANP empêchés d'atteindre Alger    Karim Younes: Le Panel «ne parle pas au nom peuple, du hirak ou du pouvoir»    Tébessa: L'OPGI, les loyers impayés et le reste    Skikda, El Tarf: L'eau continue de susciter des protestations    Déficit commercial, régulation de l'importation Echec sur toute la ligne    CR Belouizdad: Un problème d'efficacité à régler au plus vite    Une guerre contre l'Iran provoquerait l'effondrement du monde unipolaire    Célébration de la journée de création de la SADC : Sabri Boukadoum appelle les pays membres à renforcer la politique de solidarité en Afrique    Les migrants toujours bloqués à lampédusa    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le plan de Benghabrit pour faire face à la grève
Les élèves devront rester dans les classes et pourront assister aux cours avec les enseignants non grévistes
Publié dans Le Soir d'Algérie le 20 - 02 - 2019

La ministre de l'Education nationale mobilise ses troupes pour faire face aux deux journées de grève annoncées par l'intersyndicale pour les 26 et 27 février prochains. Dans une instruction envoyée aux directeurs de wilayas, Benghabrit ordonne aux directeurs des établissements d'assurer la continuité du programme. Les élèves, ordonne-t-elle, doivent rester dans les classes et pourront assister aux cours dispensés par les enseignants non grévistes. Les syndicats, eux, qualifient ce plan de «fuite en avant».
Salima Akkouche - Alger (Le Soir) - Les directeurs des établissements sont avertis. La ministre de l'Education nationale ordonne à ces derniers d'assurer la continuité du programme durant les deux journées de grève des syndicats autonomes. Benghabrit, qui menace de sanctions, a instruit les directeurs des établissements d'empêcher les élèves de sortir et de les garder dans les classes.
Le ministère de l'Education a expliqué que les élèves seront regroupés dans des classes communes et des cours allaient être assurés par les enseignants non grévistes. «Tous les enseignants ne seront pas en grève», rassure le département de Benghabrit.
Une décision qui a soulevé une nouvelle fois la colère des syndicats. «C'est une fuite en avant, au lieu de régler les problèmes, le ministère de l'Education fait dans la provocation avec ce genre de décisions qui peuvent mener à d'autres actions», a déclaré Messaoud Boudiba, porte-parole du Cnapeste.
Boualem Amoura, SG du Satef, estime que le ministère de l'Education a le droit de casser la grève. Or, dit-il, ce qui est grave, c'est de dire que les parents d'élèves peuvent garder les élèves lors de ces journées de grève. «Ils vont laisser n'importe qui rentrer dans les établissements scolaires, c'est très grave comme décision, ils vont laisser la porte ouverte à des étrangers alors que la plupart des fonctionnaires sont des femmes, pour eux, l'essentiel, c'est de ne pas laisser les élèves sortir, nous sommes devenus des garderies», a souligné M. Amoura.
Selon ces syndicats, «on ne règle pas les problèmes de cette façon, au lieu de s'attaquer au partenaire social, le ministère doit avoir une stratégie». Selon ces syndicats, les directeurs des établissements ne pourront jamais combler le vide. M. Boudiba rappelle que le ministère de l'Education a déjà prouvé, l'année dernière, lors de la grève des enseignants qui a duré trois mois, qu'il ne dispose pas d'outils pour faire face.
La ministre de l'Education a sommé, de son côté, les inspecteurs d'effectuer des visites au niveau des établissements scolaires pour veiller au respect de ses instructions.
S. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.