FC Barcelone: Ce message fort sur l'influence de Lionel Messi au Barça...    Tribunal de Sidi M'hamed à Alger : 24 manifestants jetés en prison    Al Ahli: L'entraîneur de Belaili limogé    BENSALAH SIGNE LES LOIS RELATIVES A LA TENUE DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE : Convocation du corps électoral    SOUTIEN A LA CREATION D'ENTREPRISES AU SUD : Levée de gel pour les projets des jeunes    RENTREE UNIVERSITAIRE 2019-2020 A MOSTAGANEM : L'université renforce ses capacités d'accueil    HECATOMBE ROUTIERE : 11 morts et 20 blessés en 48 heures    KHEIR-EDDINE : Les parents d'élèves demandent une protection policière    Les forces de sécurité répriment un rassemblement pacifique à Constantine    Liverpool : Van Djik encense Firmino    Le Kremlin en faveur d'une relance des discussions    Les manifestants insistent sur le départ du système    Des personnalités nationales et des organisations dénoncent    L'Opep et ses alliés sur le gril    La FTF a défalqué six points au Club Africain    Le Real se régale, puis se relâche    "La Tunisie est en train de forger son propre modèle démocratique"    La libération du candidat Nabil Karoui sera «une évidence» s'il sort vainqueur    Qui succédera à Essebsi en Tunisie ?    Saisie de 12 000 comprimés de psychotropes    Meilleures recettes au gingembre pour traiter l'asthme    Un homme électrocuté    Hommage à Cheb Hasni par les siens    Soirées diwane au dendoune et karkabou    Le lion mécanique de Léonard de Vinci exposé à Paris    Ligue des champions (2e tour, match aller) USM Alger – GOR MAHIA (20H45) : Tout pour assurer au stade Tchaker    CAF Football Awards : Les 10 candidats connus en octobre    Football professionnel : Une AGEx mardi pour adopter un nouveau système de compétition    Parution. L'Encyclopédie algérienne (édition 2019) : Un coffret fort intéressant    Washington confirme la mort de Hamza Ben Laden    Tlemcen: La Casnos veut ratisser large    Ils avaient subtilisé l'arme d'un policier: Un individu tué et deux autres blessés près d'Azeffoune    Mort des tribus, naissance des tribalismes (III)    Lancement du concours international de la photographie sous-marine de la corniche jijelienne    Appel à hâter la désignation d'un nouvel envoyé personnel du SG de l'ONU    Aigle Azur (SNLP) : Le Comité d'entreprise soutient deux offres de redressement    Résoudre rapidement, par une élection présidentielle transparente, la crise politique ou la régression    Bomare Company mise à l'honneur dans le magazine allemand de l'IFA Berlin    Le Mouvement El Bina prêt à s'engager dans l'élection présidentielle    Prochaine édition du Festival national de la littérature et du cinéma de la femme    Il fête ses 50 ans de carrière à Alger    De nouvelles taxes sur les véhicules ?    Le président de Microsoft se positionne aux côtés de Huawei    L'Algérie réaffirme sa position    Ahmet Davutoglu quitte l'AKP pour créer un mouvement rival    Un individu abattu à Tizi-Ouzou    Bedoui exprime sa "gratitude" à l'ANP    Deux films algériens en compétition officielle au festival international d'Elgouna en Egypte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Si ! Si ! Mais chut !
Publié dans Le Soir d'Algérie le 19 - 03 - 2019


- C'est des malades, là-haut !
- Pourquoi tu dis ça ?
- Ben, la preuve ! Ils n'arrêtent pas de… consulter !
- ???
Dans le quartier, on s'est bien rendu compte qu'il y avait un truc anormal chez lui. On a commencé à en parler à voix basse. A l'arrêt de bus, à l'entrée de la cité. Au café, juste à la sortie de la cité. Et de balcon et balcon, en une sorte d'appels et de rappels théâtraux. Faut dire aussi que le bonhomme ne s'en est pas vraiment caché. Certains affirment même qu'il s'en serait vanté. Dans les faits, tous nous avions remarqué un certain changement dans son comportement. Pour ne pas dire un changement certain ! Lui qui d'habitude se promenait au milieu des barres d'immeubles en jogging et basket, avec cette attitude des jeunes retraités qui profitent de leur nouvelle vie, s'est soudain remis au costume. En toutes circonstances. Même chez l'épicier. Et le téléphone. Tout le temps à l'oreille, parlant fort dedans, presque à tue-tête ! Chez lui aussi, les choses semblaient avoir changé. De nouveaux rideaux aux fenêtres. Une boîte aux lettres fraîchement repeinte. Et cette lumière qui restait parfois tard, très tard allumée dans la cuisine, et qui faisait halo en contrebas, dans la rue. Au bout de quelques jours, nous en avions la certitude, pas démentie par l'intéressé, qu'un gros truc était arrivé à ce voisin. N'y tenant plus, ne pouvant réfréner mes tics professionnels, refusant de laisser « mes bouteilles vides », je sautais le pas et l'abordais enfin, au portail de la cité : « Alors, Si Djaffar ! Ça va ? » Il me regarda avec un large sourire, comme s'il désespérait d'attendre qu'on lui posa enfin cette question, prit une profonde inspiration et me lâcha avec une pointe d'extase non dissimulée dans la voix : « Tout va bien Si Hakim ! C'est juste que je suis un peu pris ces derniers jours. Les Frères là-haut ont jugé bon de me consulter. Je suis programmé dans la 24e fournée des consultés d'après ce que l'on m'a dit. Mais bon ! Je te demande de ne rien ébruiter. Tu sais, avec ces choses-là… » Ben voilà ! Fallait juste demander ! Et ensuite, se remettre à fumer du thé pour rester éveillé à ce cauchemar qui continue.
H. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.