Tebboune autorise la réouverture progressive des mosquées et des plages    4 ans de prison ferme requis à l'encontre de Drarni, Belarbi et Hamitouche    Décès de Saïd Amara: Djerad présente ses condoléances à la famille du défunt    Constantine: saisie de 90 000 comprimés psychotropes    Djerad accuse des parties qui chercheraient à provoquer la « Fitna »    AID EL ADHA : Plus de 10 000 commerçants non mobilisés ont assuré la permanence    Louisa Hanoune évoque son emprisonnement    COUPURES DE L'ALIMENTATION EN EAU POTABLE : Le DG de l'ADE s'explique    TRAITEMENT CONTRE LA COVID-19 : Le ministre de la santé Benbouzid apporte des précisions    Covid-19: 507 nouveaux cas, 482 guérisons et 8 décès    Boumerdès: fin de confinement pour 236 algériens rapatriés de Russie    M'hamed Benredouane enterré au cimetière de Bouzaréah à Alger    Raids israéliens sur Ghaza: le Hamas dénonce une "escalade et une agression"    FEUX DE FORETS : 8800 Hectares ravagés en 2 mois    MOSTAGANEM : Les citoyens appelés au respect des horaires de dépôt des ordures ménagères    La chaîne "El Maarifa" désormais diffusée sur Nilesat    6 personnes tuées dans l'explosion d'un engin artisanal    Louisa    Aubameyang offre la Cup et l'Europe à Arsenal    L'opposition prépare une deuxième motion de défiance contre Ghannouchi    Trump provoque un tollé politique en évoquant un possible report de la présidentielle    Alger surprise par la liste de l'UE    L'hommage unanime du métier    À fleur de peau de Meriem Mesraoua au Festival du film de Venise    18 civils tués dans une attaque de Boko Haram    Le Soudan affirme agir pour que Washington le retire de la "liste noire"    Ankara a acheminé plus de 17 000 mercenaires syriens en Libye    Talaie El-Houriat réclame des réformes structurelles profondes    Le combat douteux du syndicat    Décès de l'ancien président de la FAF, Saïd Amara    Trois candidats en compétition    La fille des Aurès    Fin de cavale pour le secrétaire particulier de Gaïd Salah    "Le 4e art est le produit de luttes engagées"    Une palette azurée pour effacer le gris du confinement    Abbès Morsli, Président du CSA/USMBA : «La saison 2020-2021 s'annonce difficile»    MO Béjaïa : Les dirigeants face à un avenir difficile    Moustakbel Oued Sly accède en ligue 2 : Le club engagé dans la voie du professionnalisme    Festival international du film de Moscou : Hamid Benamra s'affiche avec Time life    Décès de l'écrivain Daho Tabti : C'était un clairvoyant    Centenaire de l'écrivain Mohammed Dib : Le dictionnaire amoureux de la Finlande    CHEQUES ET LIQUIDITES    Nucléarisation rampante    El Tarf: Les bureaux de poste toujours sans liquidités    Sidi Bel Abbès: Le nouveau chef de sûreté de wilaya installé    Crise financière: Une question d'argent !    Mesurer les distances à l'œil nu    Cinq terroristes éliminés et un autre arrêté en juillet    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Petits rappels à l'attention lacrymale des Bekkayate d'ici !
Publié dans Le Soir d'Algérie le 20 - 06 - 2019

Industrie automobile ! C'est le moment idéal pour lancer une unité de montage de …
…fourgons !
Comment ça, qu'est-ce que je fais ? M'enfin ! ça ne se voit pas ? Je fais attention où poser le pied pour éviter de glisser. Bien sûr que le sol est glissant. Toutes ces larmes dézédiennes pour l'Egyptien Morsli, ça a fini par créer des oueds ! Mon Dieu, je ne savais pas le Peuple des pleureuses à barbes et à vapeur aussi «lacrymalement» bruyant ! De ceux qui changent leur statut Facebook pour y mettre bien en évidence la photo du Frère musulman. De ceux qui crient à la dictature de Sissi qui emprisonne et tue en taule un homme d'opinions et de convictions. Je les ai moins entendus à la mort de Fekhar. Pas plus que je ne les entends aujourd'hui hoqueter au sort tragique de trois détenus d'opinions que sont Louisa Hanoune et les généraux à la retraite Benhadid et Ghediri ! Je n'ai pas le souvenir que ces trois-là aient été mis en cellule pour des marchés douteux, des surfacturations, des terrains accaparés indument ou des prêts obtenus illégalement des banques aux ordres. Que voulez-vous ! Certaines larmes dézédiennes sont plus faciles à verser pour un leader islamiste clairement inscrit dans la mouvance des Frères musulmans ! Diantre. Que n'ai-je non plus entendu mes «compatriotes compatissants» avec le sort de Morsli exprimer leur profonde affliction lorsque les hordes des terroristes, affiliés indirectement – mais aussi parfois directement- aux Frères musulmans tuaient en masse des fidèles coptes dans leurs églises du Caire et des autres régions d'Egypte. Que n'ai-je entendu les cris d'orfraie de mes chers «compatriotes» lorsque des escouades entières de soldats égyptiens, de policiers, de paysans et de touristes étaient mortellement frappées dans le Sinaï ou à Sharm El-Sheikh ! Faut-il leur dire, à mes «compatriotes» à barbes et à vapeur ? A eux, peut-être pas, peut-être plus, parce que leur cerveau est définitivement et irrémédiablement scellé dans le sarcophage intégriste. Par contre aux autres, aux «imbéciles heureux» suiveurs, il faut le dire et le répéter, dans l'espoir fou de les voir ouvrir les yeux, et moins suivre dans le troupeau des « Bekkayate» : l'islamisme politique est un délit. Pas une opinion ! Ce n'est pas une opinion de brûler des coptes, des femmes non voilées et de vouloir, sous la contrainte, que tout le monde s'agenouille cinq fois par jour, dans la même direction. C'est de la dictature religieuse. Et, désolé, je ne peux pas verser de larmes à la mort d'un dictateur de la pensée religieuse ! C'est tout juste si je fume du thé pour rester éveillé à ce cauchemar qui continue.
H. L.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.