Crash d'un avion militaire: Le Président Tebboune observe une minute de silence à la mémoire des deux pilotes    Coronavirus: le Président Tebboune ordonne le rapatriement immédiat des Algériens établis à Wuhan    Palestine: le rejet du plan de paix américain pour le Proche-Orient s'intensifie    Préoccupations des citoyens: les cadres appelés à prendre leurs responsabilités    Début à Alger des travaux du Forum d'affaires algéro-libyen    Médéa : campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Abdelkader Ouali soupçonné de lourdes affaires de corruption    Un protocole à la tête du client ?    Le retrait militaire américain du Sahel inquiète Paris    Le successeur d'Al-Baghdadi menace de s'attaquer à Tel-Aviv    L'Algérie face à l'Allemagne, la Suède et la Slovénie    La CAT a saisi l'ITF    Anes Tounsi sacré «Meilleur nageur»    Kaci-Saïd : "Le MCA devait négocier le transfert de Bendebka"    Foot/ Ligue 1 (JS Kabylie): le Tunisien Yamen Zelfani nouvel entraîneur    Une perte annuelle de 2 milliards de dollars pour l'Algérie    Aucun vol annulé à cause du coronavirus    Noureddine Chegrane expose son «Hommage au jazz» à Dar Abdeltif    Une feuille de route «sérieuse et réaliste» pour réformer le domaine    Un monde pas si fou que ça !    Alger, Annaba, Constantine et Blida accueillent la "Nuit des idées"    Alger: récupération d'un montant volé de 1,9 milliard de centimes et 34.000 euros    Emploi et formation en Algérie : Opportunités et défis de la révolution numérique    Salah Goudjil refuse de quitter le perchoir    Cinq DG depuis le début du hirak    Plan d'action du gouvernement : Le Conseil des ministres se réunira la semaine prochaine    Cancer du sein: 3800 femmes bénéficient d'un dépistage précoce à Biskra    Installation du Comité algérien de soutien et de fraternité avec le peuple libyen    «En Libye, Erdogan et Poutine profitent du retrait des états-Unis et de la division des Européens»    Moyen-Orient : Spirale de violence en Irak    Coupes africaines : Le PAC se rapproche de l'élimination    Archéologie à Ferkane à Tébessa : Découverte d'un bain romain dans la commune de Ferkane    Ciné-club à Bejaïa : Nadia Zouaoui raconte «l'islam de (son) enfance»    Education: Grève dans le primaire et mécontentement chez les syndicats    Tébessa: La journée de la douane    Mostaganem: 35 personnes, dont un ex-wali et 11 cadres, accusés dans des affaires de corruption    L'après Berlin et la crise libyenne    MC Oran: Chérif El-Ouazzani dénonce des faits graves    Détenus du Hirak: Des libérations et des procès reportés    Il y a de l'eau dans le gaz !    BONBONS ET CARAMELS    Blida: Le lait en sachet disponible chez les épiciers    Démantèlement d'un gang armé spécialisé dans le vol par effraction    Deuxième place pour Reguigui    Décès du moudjahid Guergour Ahmed    11 harraga interceptés au large d'Oran    Le gouvernement dément la mort de manifestants    Le président Tebboune ordonne la tenue d'un Conseil interministériel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





11 Décembre 1960, Belcourt, allume le feu de la liberté
Publié dans Le Soir d'Algérie le 10 - 12 - 2019

La part d'utopie et de rêve du colonisateur français s'est évanouie avec le déclenchement des manifestations du 11 Décembre 1960. Le peuple entre avec panache et fracas. Il s'emparera des rues du Grand-Alger pour revendiquer son indépendance totale. Le gouvernement français d'Algérie, pris de court, traite cette manifestation avec dédain quand il pense que ce n'est qu'un élan fougueux, facile à briser alors qu'il va s'étendre à l'ensemble du pays.
Ce mouvement né des clivages sociaux et de disparité d'opinions suscita notre ras-le-bol nous les indigènes, cette appellation, que le colonisateur a donné une connotation péjorative.
Cette manifestation pour l'indépendance constitue cette détermination qui l'emporte sur le vague à l'âme sans concession.
Les Algériens de souche découvrent qu'ils vivent un moment exceptionnel. Ils se sont fixé le but d'aller jusqu'au bout de leur ferme détermination pour l'indépendance totale sans contrepartie. Bravant les territoriaux, bérets rouges et verts dont on connaissait les crises clastiques, ne sont pas allés de main morte pour tirer sans sommation sur femmes et enfants, infligeant, par là, des traumatismes psychiques aux familles. Dans le livre du regretté Frantz Fanon, L'an V de la révolution algérienne, Christina Lilliestierna, journaliste suédoise, s'est entretenue dans un camp avec quelques-uns des Algériens réfugiés, dont voici un extrait à donner un frisson d'horreur : «Le suivant de la chaîne est un garçon de sept ans marqué de profondes blessures faites par un fil d'acier avec lequel il fut attaché pendant que des soldats français maltraitaient et tuaient ses parents et ses sœurs. Un lieutenant avait tenu de force ses yeux ouverts, afin qu'il vit et se souvînt de cela longtemps... Cet enfant fut porté par son grand-père pendant cinq jours et cinq nuits avant d'atteindre le camp. L'enfant dit : «Je ne désire qu'une chose : pouvoir découper un soldat français en petits morceaux, tout petits morceaux.»
Le peuple souillé par les exactions sur la personne se reconstruit au fil de la lutte livrée par l'ALN dans les djebels et le fidaïsme (un néologisme) de la lutte armée dans les villes de l'ensemble du territoire. Le militantisme soudé et homogène s'étendra jusqu'aux confins du pays.
Cette date historique du 11 Décembre 1960 est, sans conteste, un acte de volontarisme politique destiné à recouvrer notre indépendance sans obédience à un quelconque pays étranger. Fils de chahid, tombé au champ d'honneur en 1957, moi son fils, l'aînée de la fratrie ainsi que ma défunte mère et frère, nous ne savons même pas où il fut enterré par ses pairs.
Sans être enclin à jouer le héros, alors âgé de 13 ans, je n'y suis pas allé par quatre chemins, pour crier mon désarroi à la face de l'occupant : «Tahia El Djazaïr ! Cet acte d'audace m'a valu deux jours d'emprisonnement dans un cachot de la caserne de Sakina, Belcourt.
Soudani Achour


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.