113ème vendredi de manifestations: La mobilisation ne faiblit pas    De la circonscription administrative, en particulier, à l'administration territoriale, en général, ou l'urgence d'une doctrine d'emploi (Suite et fin)    Algérie Poste: Les grévistes menacés de licenciement    LA POUSSIÈRE SOUS LE TAPIS    Droit de grève et service public    Groupe Est: Le trio de tête en déplacement    FAF - Elu président à la majorité: Les chantiers de Charaf-Eddine Amara    Ligue 2 - Groupe Ouest: Sérieux tests pour l'ASMO et le CRT    Retard dans le versement des salaires: Grève et protestation des enseignants    Aïn Defla: Carambolage entre 34 véhicules, huit blessés    Sidi Bel Abbès: Des jeunes manifestent contre le confinement    Manifs et manips    Elle s'appele Elizabeth Moore Aubin    Au moins huit morts dans une fusillade à Indianapolis    Le processus électoral est inéluctable    Tebboune appelle à choisir «en toute liberté»    Le Hirak perd son inspiration    Place au carré se dessine    Brèves Omnisports    Lancement des essais du système d'éclairage    Garder son numéro en changeant d'opérateur    Le gouvernement desserre l'étau    L'entente cordiale    Takeda met à l'honneur «Home Infusion»    Les étudiants affichent leur mécontentement    Impressionnant bilan du MDN    Une situation explosive au Sahel    Quand la jeunesse répond présent    Initiation des enfants aux arts    Des films algériens en compétition    Ligue 1 : victoire l'ES Sétif devant la JS Kabylie (1-0)    Khenchela: décès du moudjahid Mohamed Tahar Bouchareb    [Vidéo]Grandiose manifestation malgré le jeûne et la pluie    Parution du roman d'épouvante "Fayla", de Abdelmoaiz Farhi    Des pluies orageuses sur le Centre et l'Est du pays jusqu'à samedi    La ligue arabe avertit contre les plans coloniaux qui menacent la Mosquée d'Al-Aqsa    L'UNESCO adopte une nouvelle résolution sur les mesures sionistes à El Qods    Sétif: accélérer la cadence des travaux d'aménagement externes du pôle urbain de Tinar    Le CN prend part au lancement de la stratégie régionale de l'OIM pour la région MENA (2020-2024)    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces de l'armée marocaine    Le musée national des Beaux-arts célèbre le mois du patrimoine    L'AARC s'investit dans l'initiation des enfants aux arts    Amara s'engage à de "profondes réformes"    Huit blessés dans un accident sur l'autoroute est-ouest    Pour que la date du 20 avril 1980 ne soit plus exploitée    Le gouvernement français «regrette»...    Coup dur pour le processus de paix d'Alger    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Droit d'inventaire vs changement de serrures
Publié dans Le Soir d'Algérie le 24 - 02 - 2021

Comme dans un vrai... commerce en passe de changer de gérant ou carrément de propriétaire, l'Assemblée nationale est en train de procéder à un inventaire - matériel, bien évidemment - dans la foulée de la décision de sa dissolution prise par le chef de l'Etat il y a quelques jours. Dans l'absolu, ça aurait pu être une procédure de routine qui n'aurait intéressé personne, pas même le personnel chargé de l'exécution technique de l'opération qui, dans ce genre de situation, ne fait généralement que bâcler le travail. Mais en l'occurrence, nous ne sommes pas dans «l'absolu». La dissolution d'un Parlement est tout de même un événement assez rare en démocratie ; on imagine alors ce que cela représente chez nous. Parce qu'en démocratie, les mandats parlementaires vont à leur terme, sauf en de rares situations de crise induites généralement par d'impossibles cohabitations. Alors, quand ça advient dans un système qui a tous les apparats d'une démocratie dont l'institution parlementaire est emblématique, c'est qu'il se passe vraiment quelque chose d'important. Quelque chose qui dépasse une «cohabitation» forcée. C'est d'ailleurs révélateur : en démocratie, c'est un fait possible grâce aux... élections démocratiques. Mais comme ça crée parfois des situations compliquées d'alliances à trouver et de «hiérarchie dans la différence» difficiles à gérer, on a trouvé les justes réformes et les ajustements dans la durée des mandatures pour venir à bout de ces situations souvent courtes mais toujours pénibles. On est, évidemment, loin de ces « soucis » mais il arrive quand même qu'on procède à la dissolution de l'Assemblée comme c'est le cas présentement. Et le Parlement ayant toujours été l'incarnation du pire dans le fonctionnement du système, on imagine la charge symbolique qui se fait sentir au moment d'évoquer... l'inventaire. Pour la petite ironie, il faut savoir que c'est une... formalité qui survient à chaque nouveau mandat, ce qui conforte tout le reste quant aux promesses de changement de fond dans la perspective des prochaines élections législatives. Mais inventaire pour inventaire, on se surprend à scruter, au-delà des changements de serrures et de la comptabilité des chaises, à imaginer un vrai... inventaire de ce «Parlement» dans ses deux chambres. Ses «majorités» imposées, ses faux débats, ses arrangements grossiers, ses lois injustes, ses silences criminels, ses listes achetées vendues, ses privilèges honteux, ses arrogances insupportables et ses incompétences royales. Voilà l'inventaire que les Algériens attendent et ça n'indique pas vraiment que c'est à l'ordre du jour. Les serrures et les chaises...
S. L.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.