Premier League: Liverpool et Firmino renversent Man Utd !    Aid el-Fitr: activité commerciale raisonnable dans la capitale    Fédération internationale de rugby: l'Algérie obtient le statut de membre permanent    Sahara occidental: des organisations internationales condamnent la campagne répressive marocaines    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Espagne : CEAS-Sahara appelle la communauté internationale à protéger la population sahraouie    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Jouets contrefaits: nécessité de la mise en place d'"un laboratoire de contrôle"    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Finances: nécessité d'accélérer la cadence de numérisation du secteur    Djerad félicite la Oumma Islamique à l'occasion de l'Aid El Fitr    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Montpellier : Delort buteur face au PSG (Vidéo)    Montpellier : Delort envoie une pique à Mbappé et au PSG    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    Législatives: Charfi rencontre les représentants des listes indépendantes    ElQods vaincra !    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    Foot/ Ligue des champions : le CRB et le MCA pour prendre option à domicile    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Maturité et montée en gamme    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Rebiaï suspendu quatre matches    La désignation de Houasnia fait polémique    "Qu'on m'explique ce que sont les réserves sécuritaires privatives"    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Le Cnese en phase de propositions    Réactions mitigées des partis politiques    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le rapport à l'écriture littéraire présenté par des auteurs algériens
Salon du livre d'Ath-Yanni
Publié dans Le Soir d'Algérie le 12 - 04 - 2021

Des auteurs algériens ont présenté au public du 1er Salon du livre Mouloud Mammeri à Ath Yanni le rapport qui les lie à l'écriture littéraire et à l'œuvre romanesque.
Auteur de plusieurs ouvrages, dont Le mauvais génie dédicacé lors de cette manifestation, le journaliste-écrivain Nabjib Stambouli a ainsi estimé, s'agissant des personnages de ses romans, que «tout être humain est animé par les mêmes désirs, contre-désirs, espoirs et frustrations qu'il soit algérien ou autre». «Dans cet ancrage, je prétends voir plus large à travers des personnages tout à fait fictifs mais ressemblants aux personnes réelles», dira-t-il lors de la présentation de son dernier ouvrage, avant de préciser que sa démarche consiste à laisser au lecteur le soin de «tirer ses propres enseignements» de ses lectures.
À la question de savoir si sa récente création littéraire s'inscrit dans le combat pour les droits des femmes, l'auteur de La rancune et de Impacts s'est défendu d'en «avoir la prétention et de produire un manifeste politique», considérant qu'il serait «déjà énorme, si le roman contribue à l'éveil des consciences». Son confrère et auteur Mustapha Benfodil est, pour sa part, revenu longuement sur son dernier roman Body Writing pour expliquer dans quelle mesure le contexte historique de son vécu personnel a imprégné le récit axé autour de son héros Karim Fatimi et de son épouse Mounia.
«Ce roman renvoie à la question centrale de la vie et de la mort», observe-t-il, avant de préciser que, pour lui, l'écriture littéraire s'apparente à «une construction» citant les exemples d'un produit cinématographique ou d'un montage de jeu, dans le mesure où il s'agit, explicite-t-il, de «suivre, jusqu'au bout, le chemin d'une fourmi». Et d'ajouter que ce type d'écriture est loin d'être «linéaire et stable, mais s'adaptant à chaque séquence narrative», tandis qu'il affirme se baser dans sa rédaction romanesque sur trois piliers, à savoir «le narratif littéraire, la pluralité visuelle et la dimension sonore».
Lors d'une table-ronde autour du «Panorama de la littérature féminine», animée par la co-fondatrice des éditions Barzakh, Selma Hellal, les écrivaines Ourida Baziz Cherifi, Sarah Haider et Hadjer Bali ont raconté comment elles sont arrivées à l'écriture, la première ayant précisé qu'écrire a constitué pour elle une «thérapie et un jardin secret», en raison de son vécu particulier.
Résumant les interventions des autrices, Selma Hellal dira que «finalement, pour toutes les trois, le territoire de la liberté absolue est celui de l'écriture, celui où elles n'ont peur de rien».
Le 1er Salon du livre Mouloud Mammeri a été clôturé samedi après une série de conférences et de présentations d'ouvrages, sachant que ce 2e jour a été marqué par une affluence importante du public issu des régions avoisinantes, d'Alger et d'autres wilayas, et particulièrement intéressé par le contenu des thématiques abordées et par la richesse des livres soumis par les nombreuses maisons d'édition.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.