Décès de l'ancien ministre des Affaires religieuses, Dr Saïd Chibane: le Président Tebboune présente ses condoléances    L'Opep+ décide de maintenir son plan de production décidé en octobre dernier    Algérie-Jordanie: nécessité d'élargir la coopération bilatérale à d'autres secteurs    Maroc: des milliers de citoyens dans la rue pour protester contre la cherté de la vie    Clôture des travaux du colloque international sur la géopolitique de l'extrémisme    La 47e conférence de l'Eucoco se tiendra l'année prochaine à Saragosse, en Espagne    Djaafar Abdelli, nouveau DG de la CNR    Le Roi Abdallah II de Jordanie achève sa visite d'Etat en Algérie (Vidéo)    Démantèlement d'une organisation de trafic de drogue opérant entre le Maroc et l'Espagne    3e Conférence des ministres arabes de l'enseignement technique et professionnel du 24 au 26 décembre à Alger    Cancer de la gorge: entre cinq et six nouveaux cas enregistrés par semaine à l'EHUO    Cyclisme/Tour international du Nil (3e étape): l'Algérien Abderrahmane Kessir vainqueur    Khenchela : les combats d'Aouchaaoua, une des grandes batailles de la wilaya-1    Le Roi Abdallah II de Jordanie se recueille à la mémoire des martyrs de la Guerre de libération nationale    "Non-Aligned, Scenes of the Labudovic's Reels", un film documentaire sur le parcours du cameraman serbe Steven Labudovic    Pêche: Salaouatchi inspecte l'opération de levée des restes d'une péniche au port d'El-Djamila à Alger    Ligue 1 Mobilis : un coup d'épée en tête du classement, la JSK renverse Paradou    Constantine : les cadres du sport appelés à faire du CHAN 2023 une réussite    Concert euphorique de Hamidou à Alger    Mostaganem: La CNAS sensibilise les employeurs    Maladie de Parkinson: La plupart des patients tardent à consulter un médecin    Courage politique    Commerce: Le code-barres obligatoire dès mars prochain    Quatre personnes sauvées de l'asphyxie    Sétif: La statue de Aïn Fouara de nouveau vandalisée    Ces «anonymes» modernes que nous sommes !    Le FFS : un parti qui se confond avec la patrie    Le tribunal de Dar El Beïda prend une autre dimension!    Le défi du transport intermodal    «On a ouvert un nouveau livre»    Un Palestinien tombe en martyr    15 ans de prison ferme pour le principal accusé    Le grand souk!    L'appel de Moualfi aux industriels    L'épopée spatiale algérienne    Une famille nombreuse? Ça se gâte.    Défi royal pour le Sénégal    Les flops du Mondial    Un exploit pour rien    Une ville qui rayonne de splendeur    Berceau rural au patrimoine de l'humanité    Place aux compétitions!    Terrorisme: Zitout, Aboud et Boukhors condamnés à 20 ans de prison    Une circulaire qui fait jaser en France    FAF - D'importantes décisions prises par le Bureau fédéral    Ligue 1- Mise à jour du championnat: Quatre affiches explosives au programme    L'ancien ministre Baraki condamné à 10 ans de prison    Quel avenir pour l'Europe ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'affaire des subventions domine les débats
APN
Publié dans Le Soir d'Algérie le 11 - 11 - 2021

Au troisième jour des débats sur le projet de loi de finances 2022, les députés étaient moins nombreux à l'APN. Hier, ils étaient à peine une trentaine, sur les 462 que compte l'Assemblée, à assister aux travaux.
Karim Aimeur - Alger (Le Soir) - Hérité des précédentes mandatures, le phénomène de l'absentéisme continue de marquer les séances plénières de l'Assemblée populaire nationale (APN).
Hier, au troisième jour des débats sur le projet de loi de finances 2022 qui propose des mesures controversées et importantes, comme l'abandon des subventions généralisées, ils étaient à peine une trentaine de députés à y assister.
Aussi, les parlementaires présents ont préféré consacrer une bonne partie de leurs interventions aux problèmes de leurs wilayas (absence de raccordement au gaz naturel, état déplorable des routes, manque d'équipements publics...), demandant au gouvernement de prendre en charge ces préoccupations. Pour le contenu du projet de loi de finances 2022, les députés ont abordé notamment la proposition relative à la levée des subventions généralisées et leur remplacement par un dispositif d'aides financières au profit des familles nécessiteuses. « C'est une mesure qui choque les citoyens », a lancé Hocine Nekakaa, représentant du parti FLN, appelant à la mise en application graduelle de cette mesure, avec un programme qui s'étale sur plusieurs années.
Il a aussi réclamé l'élaboration d'un fichier national des nécessiteux avec une mise à jour régulière. Evoquant le pouvoir d'achat des ménages qui ne cesse de se dégrader, le même député a appelé à une augmentation du salaire national minimum garanti à 50 000 DA, afin d'améliorer les conditions de vie des familles algériennes.
Cela, avant d'interpeller le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales sur la situation financière des communes, relevant que certaines connaissent des excédents et d'autres enregistrent des déficits ; ce qui les oblige à tenir des délibérations afin de payer les salaires des travailleurs.
Pour lui, cette situation est « injuste ». Pour en finir, il a appelé à la création d'un fonds de solidarité intercommunal qui permettra de corriger les dysfonctionnements. D'autres intervenants ont appelé, en outre, à trouver les mécanismes qui permettent de recenser les familles nécessiteuses avant de mettre en œuvre la décision de supprimer les subventions généralisées.
Le député du Front de l'Algérie nouvelle (FAN), Yazid Gouarta, a critiqué l'article relatif à l'imposition d'une TVA de 9% sur le sucre, soutenant que cette décision va induire une hausse des prix de ce produit fortement consommé par les Algériens. Selon lui, l'argument du gouvernement qui a justifié cet article par la préservation de la santé publique n'est pas convainquant.
Le même intervenant a appelé à des mesures d'urgence, afin d'aider les agriculteurs et ce, dans l'objectif d'éviter la hausse des prix des produits agricoles.
Abondant dans le même sens, Belkacem Mesnadi, du Front El Mostakbal, a demandé au gouvernement de prendre des mesures en faveur des agriculteurs, expliquant que la réalisation de l'autosuffisance alimentaire commence par l'agriculteur. En effet, plusieurs députés ont critiqué l'article 14 stipulant l'imposition d'un impôt sur l'activité agricole, réclamant sa suppression.
Soulignons, enfin, que le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, répondra aujourd'hui aux préoccupations des députés.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.