Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    Ali Ghediri de nouveau devant le juge aujourd'hui    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Offensive diplomatique contre la Cédéao    Plus de 30 personnes renvoyées devant la justice panaméenne    Le gouvernement renonce à la suppression des subventions des carburants    Le match CSC-JSK décalé de 24 heures    Les secrets du président de la FIFA...    Formation accélérée pour l'obtention de la licence CAF C et B    «On reviendra plus forts... Soyez en sûrs»    Le Chabab à une longueur du titre de champion de l'aller    Dans l'attente de déterminer le mode d'enseignement    Participation algérienne à la 53e édition    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    Zahia Ziouani au micro de Maya ? J'adore ! Vraiment !    La Chine émet une alerte jaune aux tempêtes de neige    Le déficit budgétaire dépasse 7,6 milliards de dollars en 2021    Le taux de chômage inférieur à celui de l'avant-pandémie    L'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi Motors va investir 23 mds EUR dans l'électrification sur 5 ans    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Jungle/Pub sur Internet ?    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Une catastrophe environnementale et sanitaire évitée à Oran Est: L'APC d'Oran a décidé de porter plainte contre X    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    Brèves Omnisports    L'Algérie redessine les contours de la région    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Un challenge au sommet de l'UA    La Sadeg améliore sa desserte    «Le pays est toujours ciblé»    Pénurie de... soldats!    9 Tonnes de sucre stockées illicitement    Cinq éléments de soutien arrêtés    Les preuves du complot    Les APC sans majorité absolue débloquées    Lotfi Benbahmed rassure    Le temps de l'efficacité    Messi penserait à un retour au Barça    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    Les avocats mettent fin à leur grève    14 candidats en lice pour un siège de sénateur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'affaire des subventions domine les débats
APN
Publié dans Le Soir d'Algérie le 11 - 11 - 2021

Au troisième jour des débats sur le projet de loi de finances 2022, les députés étaient moins nombreux à l'APN. Hier, ils étaient à peine une trentaine, sur les 462 que compte l'Assemblée, à assister aux travaux.
Karim Aimeur - Alger (Le Soir) - Hérité des précédentes mandatures, le phénomène de l'absentéisme continue de marquer les séances plénières de l'Assemblée populaire nationale (APN).
Hier, au troisième jour des débats sur le projet de loi de finances 2022 qui propose des mesures controversées et importantes, comme l'abandon des subventions généralisées, ils étaient à peine une trentaine de députés à y assister.
Aussi, les parlementaires présents ont préféré consacrer une bonne partie de leurs interventions aux problèmes de leurs wilayas (absence de raccordement au gaz naturel, état déplorable des routes, manque d'équipements publics...), demandant au gouvernement de prendre en charge ces préoccupations. Pour le contenu du projet de loi de finances 2022, les députés ont abordé notamment la proposition relative à la levée des subventions généralisées et leur remplacement par un dispositif d'aides financières au profit des familles nécessiteuses. « C'est une mesure qui choque les citoyens », a lancé Hocine Nekakaa, représentant du parti FLN, appelant à la mise en application graduelle de cette mesure, avec un programme qui s'étale sur plusieurs années.
Il a aussi réclamé l'élaboration d'un fichier national des nécessiteux avec une mise à jour régulière. Evoquant le pouvoir d'achat des ménages qui ne cesse de se dégrader, le même député a appelé à une augmentation du salaire national minimum garanti à 50 000 DA, afin d'améliorer les conditions de vie des familles algériennes.
Cela, avant d'interpeller le ministère de l'Intérieur et des Collectivités locales sur la situation financière des communes, relevant que certaines connaissent des excédents et d'autres enregistrent des déficits ; ce qui les oblige à tenir des délibérations afin de payer les salaires des travailleurs.
Pour lui, cette situation est « injuste ». Pour en finir, il a appelé à la création d'un fonds de solidarité intercommunal qui permettra de corriger les dysfonctionnements. D'autres intervenants ont appelé, en outre, à trouver les mécanismes qui permettent de recenser les familles nécessiteuses avant de mettre en œuvre la décision de supprimer les subventions généralisées.
Le député du Front de l'Algérie nouvelle (FAN), Yazid Gouarta, a critiqué l'article relatif à l'imposition d'une TVA de 9% sur le sucre, soutenant que cette décision va induire une hausse des prix de ce produit fortement consommé par les Algériens. Selon lui, l'argument du gouvernement qui a justifié cet article par la préservation de la santé publique n'est pas convainquant.
Le même intervenant a appelé à des mesures d'urgence, afin d'aider les agriculteurs et ce, dans l'objectif d'éviter la hausse des prix des produits agricoles.
Abondant dans le même sens, Belkacem Mesnadi, du Front El Mostakbal, a demandé au gouvernement de prendre des mesures en faveur des agriculteurs, expliquant que la réalisation de l'autosuffisance alimentaire commence par l'agriculteur. En effet, plusieurs députés ont critiqué l'article 14 stipulant l'imposition d'un impôt sur l'activité agricole, réclamant sa suppression.
Soulignons, enfin, que le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, répondra aujourd'hui aux préoccupations des députés.
K. A.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.