Où est passé l'esprit du partenariat Euromed ?    Commémoration du 14e anniversaire de la mort d'Arafat, les Palestiniens œuvrent pour l'unité    La conférence de presse de Medouar en points    Suspicion de 16 cas de rougeole durant les 72 dernières heures à Merouana    SENATORIALES A ORAN : Duel entre deux candidats au parti FLN    Droit, Ethique, Morale….    BATNA : 16 cas de rougeole dépistés en 72 heures    GARE MARITIME DE MOSTAGANEM : Une personne arrêtée avec plus de 12 000 euros    à J-6 de Togo-Algérie Belmadi dévoile une liste de 25 joueurs, une première pour Chita et Meziane    L'Algérien Walid Bidani passe à côté    La JSS sur le podium, nul renversant dans le derby CSC-DRBT    Un restaurant pour abriter un congrès !    Le Qatar balayé par de violents orages et de fortes pluies    Baisse importante des réserves de change    Mise en place d'une matrice nationale des niveaux de compétences    Plus de 120 foyers branchés au gaz naturel    300 greffes sont réalisées annuellement en Algérie    Béatification : de quoi parle-t-on ?    Essor d'une police des livres    5 354 logements cherchent terrains    USM Harrach: L'urgence de l'ouverture du capital financier    Air Algérie: Protesta des mécaniciens de la maintenance    Ce qu'illustre la passe d'armes entre Macron et Trump    Chambre des arts et des métiers: Sortie d'une nouvelle promotion de 128 artisans    Ouyahia, un «joker»    MC Alger: Mehdi Benaldjia en renfort    Le Consul général de France, à Oran, rend hommage aux combattants: «175.000 Algériens morts et disparus pendant la 1re Guerre mondiale»    Les opérateurs économiques appelés à adhérer au système de l'emploi    En littérature et dans la réalité    «L'Algérie vue par les orientalistes russes»    Pas de disparités entre homme et femme    Basés en Syrie : Comment rendre les S-300 invincibles face à Israël ?    L'Algérie participe à la conférence de Palerme sur la Libye    Signature d'un contrat avec la firme-Conseil américaine    Le bilan de l'attaque d'un hôtel àMogadiscio s'alourdit à 39 morts    Inquiètes de la Chine : Les Bourses européennes terminent la semaine en baisse    Etats-Unis : La Fed maintient les taux en l'état mais promet d'autres hausses    Les Algériens font plus d'enfants que leurs voisins    Le chef de la DCSA remplacé    Le cauchemar prend fin    Les grands producteurs de pétrole à Abou Dhabi pour une éventuelle réduction de la production    Défaite des Algériennes face à la Côte d'Ivoire    Trois Algériens dans le Top 30    Sahara occidental : Des eurodéputés dénoncent la partialité du rapport de Patricia Lalonde    Centenaire de l'armistice : Ouyahia participe à Paris à la cérémonie de commémoration    Décès : Le journaliste Merzak Meneceur n'est plus    «Comment parler de soutien à un 5e mandat sans que le Président le demande ?»    Syndicalisme, le tournant    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





OUM EL-BOUAGHI
Qui se souvient des pionniers de la chanson chaouie moderne ?
Publié dans Le Soir d'Algérie le 27 - 10 - 2005

Consid�r� comme le pionnier de la chanson chaouie moderne, le groupe Les Berb�res a vu le jour en 1979. Mais il a quitt� subitement la sc�ne artistique avec des regrets semblables � ceux qu�on ressent pour les belles choses qui disparaissent sans crier gare. Compos� initialement de 8 jeunes de la r�gion d�Oum-El Bouaghi, le groupe en question a �t� rejoint juste apr�s par un Fran�ais du nom de Jean-Pierre Simon.
Le groupe Les Berb�res a compos� d��mouvantes m�lodies puis�es du terroir de la vaste r�gion des Aur�s et ont particuli�rement brill� en donnant � la chanson chaouie les contours captivants qui sont les siens et qui �taient jusqu�alors inconnus. En 1982, ils sont arriv�s � produire leur premi�re, unique et remarquable cassette de chansons chaouies et marqu� de leur empreinte � plusieurs reprises les galas et les festivals organis�s �� et l� � travers le territoire national et m�me � l��tranger. Le groupe n�a, par la suite, pu continuer � �voluer comme tout le monde l�esp�rait. Les Berb�res a disparu de la sc�ne artistique mais pas du c�ur de ses fans qui gardent toujours dans leur m�moire le merveilleux r�pertoire m�ritant, entre autres, d��tre repris par d�autres artistes vers�s dans la chanson chaouie ou autre. En 2002, une f�te, organis�e � Oum El-Bouaghi, a �t� sp�cialement con�ue pour Les Berb�res � l�occasion du 20e anniversaire de la production de leur fameuse cassette. M�me amoindris, les artistes sont parvenus � tirer leur �pingle de jeu en chantant merveilleusement leurs plus belles chansons. Malgr� leur talent ind�niable, bon nombre de nos artistes, tels les Berb�res, vivent et meurent dans l�anonymat le plus total mais n�emp�che qu�ils ont au moins le m�rite d�avoir fait fr�mir et r�ver pendant au moins, un laps de temps les personnes qui ont eu l�occasion de les entendre chanter.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.