FFS: Un «changement de système par une approche consensuelle et pacifique»    Appel à la dissolution de l'APN    Mort de Khashoggi: Ryad avoue mais ne dit pas tout    Sahara occidental: Six plaintes contre des groupes français    Révoltant    Ligue 2: L'USMB, l'USMH et le RCK dans de beaux draps    Equipe nationale: Le match amical contre le Qatar fixé au 23 décembre    USM Bel-Abbès: Un point inespéré    Tlemcen: Plus de 2.000 unités de boissons alcoolisées interceptées    Selon un récent bilan de l'OPGI: Près de 60.000 logements sociaux attribués en deux décennies    Non exploités par leurs bénéficiaires depuis plus de 10 ans: Une vingtaine de locaux commerciaux à l'abandon à Oued Tlélat     Destitution du président de l'APN : Le PLD dénonce un «coup de force»    Une exposition entièrement dédiée à l'importation de produits et services : Seules 14 entreprises représenteront l'Algérie à Shanghai    Bomare Company (Stream System) : Des performances à l'export malgré les entraves    Sale temps pour les Al Saoud    Elections législatives en Afghanistan : Sous la menace des talibans    Après 9 mois : Nestlé tient le cap et confirme ses objectifs annuels    Englué par Wall Street : Le pétrole finit au plus bas depuis un mois    Conseil d'Affaires algéro-britannique: L'excellence des relations bilatérales réaffirmée    Bilan des JOJ 2018 : Belle moisson de 5 médailles pour l'Algérie    Coupe de la Confédération 2019: L'USM Bel Abbès dépose son dossier d'engagement au dernier moment    La chimie a toujours raison    L'exclusion de Salima Ghezali du FFS est un déni absolu des règles et valeurs démocratiques    General Electric Algeria Turbines (GEAT) : Un programme de formation unique en Afrique    Tizi-Ouzou : Signature d'une convention entre l'UMMTO et une unité de montage de tracteurs    17 Octobre 1961 à Paris : «Ici, on noie les Algériens»    Palais de la culture Moufdi Zakaria de Kouba : Un hommage à Ouazib Mohand Ameziane    Festival international de théâtre de Béjaïa : Histoire d'un petit boucher indésirable    Siha-DZ", l'application localisant les pharmacies de garde et les hôpitaux    La traduction en temps réel avec Google Assistant    "L'APN ne sera pas dissoute"    Le front social en ébullition    Des cours de mise à niveau pour les élèves "déficients"    5 ans de prison pour le chef de service !    Expulsion de l'ambassadrice vénézuélienne    Les Canaris toujours invincibles    Le journaliste emprisonné, en danger de mort    Banksy révèle comment aurait dû se dérouler la destruction de son oeuvre    Six plaintes déposées par le Front Polisario contre des groupes français    Pluies à Boumerdès: Risques d'inondation dans plusieurs communes    Jamal Khashoggi tué au consulat d'Istanbul: Le crime d'Etat de l'Arabie saoudite    La JS Saoura accrochée par le Paradou AC    Défilé de mode algérien, maghrébin et palestinien    Arrabal, l'Egyptien    Les massacres du 17 Octobre 61 commémorés à El-Biodh    Briser le silence ; libérer la parole    US Biskra : Benaïssa suspendu 6 mois    La vacance de la présidence constatée: Qui sera le nouveau président de l'APN ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





VIVANTES DU R�ALISATEUR SA�D OULD KHELIFA
Un combat de femmes
Publié dans Le Soir d'Algérie le 26 - 04 - 2008

La salle Es-Sa�da (ex-Colis�e) d'Oran a abrit� mercredi soir la projection du film Vivantes, coproduit, en 2007, dans le cadre d��Alger, capitale de la culture arabe�, par l'ENTV et Procom international. La projection, qui entre dans le cadre de la distribution nationale du film, a permis au public pr�sent de vivre le long et douloureux combat de femmes, meurtries dans leur chair, pour recouvrer leur honneur et leur dignit�.
Le film, r�alis� par Sa�d Ould Khelifa, s'ouvre sur une sc�ne de liesse. La cam�ra, tant�t en plan large, tant�t en travelling ou en gros plan, montre des visages anonymes de femmes, de tous �ges, marqu�s par la joie de vivre. Une joie qui permet de reprendre ses forces apr�s une journ�e de travail, de vaincre la fatigue et le stress. �Enrob�e d'une musique, qui rappelle les complaintes des Noubas des femmes du mont Chenoua de Assia Djebbar et de qa�idate de feu El-Hachemi Guerrouabi, le film marque et s'appesantit sur les dures conditions de vie de ces femmes travailleuses dans le Sud. Leurs joies, leurs peines sont d�crites au fil des s�quences et des plans. Puis, trahies par la conspiration et le complot ourdi par la haine d'esprits retors, leur vie bascule dans le cauchemar, dans le n�ant et le d�shonneur. Attaqu�es de nuit par une meute sans nom, elles sont bless�es, tortur�es, violent�es et laiss�es exsangues sur le sable du Sahara. Selma (Rym Takoucht), Noune (Samia Meziane) et Shams (Hadjla Kheladi) entament, alors, un long combat, pour vaincre l'indiff�rence des gens, vaincre l'incompr�hension et surtout se d�partir de l'�tiquette de �p�cheresses� et se r�approprier le statut de victimes de la barbarie. Elles trouveront du r�confort et du soutien aupr�s de Karim (Farid Bentoumi), de l'h�telier (Larbi Zekkal) et du procureur (wArslan), dans leur long chemin vers la r�surrection, un chemin qui aboutit sur une ambiance de joie et de liesse qui cl�t le film. Cette production de 90 minutes a tenu en haleine le public, qui a sympathis� avec ces femmes anonymes, qui ont su ressusciter et prouver que la haine ne saurait triompher de la vie et de la joie de vivre.
[email protected]


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.