DEPASSEMENTS DANS LA SOUSCRIPTION DES SIGNATURES : Les coordinateurs des Délégations instruits d'enquêter    SIDI BEL ABBES : Un mort et 7 blessés dans une collision    Une douzaine d'églises fermées à Tizi Ouzou    Zetchi : «Il y aura un France-Algérie dans un futur proche»    Foot/Algérie - Colombie : les Verts séduisent avant les choses sérieuses en novembre    Convention entre le ministère de l'Agriculture et celui de l'Enseignement professionnels    Le Conseil de sécurité se réunit aujourd'hui    "La véritable révolution qui reste encore à faire est économique"    Le RAV4 se métamorphose    La nouvelle Golf 8 se précise    Saïd Boudour sous mandat de dépôt    Bouregâa : "Je refuse ma libération sans celle des autres détenus"    L'affaire MCA-USMA divise le BF    Mellal : "La JSK va se ressaisir"    Les Verts à la croisée des chemins !    Petite défaite face aux Pharaons    Un nul sépare les deux Corées, le choc historique    Gaïd Salah maintient le cap du 12 décembre    La rue gronde toujours    Les syndicats en renfort à Béjaïa    4 aliments à mettre dans votre assiette    Masque de gingembre pour accélérer la pousse des cheveux    L'espagnol Cepsa se retire de Medgaz    11e Fcims: La Suède, la Russie et le Japon sur la scène de l'Opéra d'Alger    La Canadienne Margaret Atwood et l'Anglo-Nigériane Bernardine Evaristo lauréates du Booker Prize    Joker va-t-il battre Batman ?    ...Sortir... Sortir ...Sortir    Micro-crédit : 67 % des bénéficiaires âgés de moins de 40 ans    Dahmoun souligne la nécessité de la politique de prospective dans les secteurs vitaux    Alors que 435 cas de méningite ont été diagnostiqués à l'est : Les services sanitaires rassurent    Quadruple crime à Sidi Lahcen (Sidi Bel Abbès) : Le présumé meurtrier se suicide    Des logements alimentés en énergie solaire    S'adressant aux tenants du pouvoir: Des personnalités appellent à «satisfaire les revendications du Hirak»    34ème marche du mardi: Les étudiants toujours au rendez-vous    Université Sétif 2 : L'écrivain Mouna Srifak décroche le prix Katara Prize for Arabic Novel    Bordj-Bou-Arreridj (Irrigation): Une filiale du group IMETAL lance ses produits innovants    RUSSIE-ARABIE SAOUDITE: La Russie et l'Arabie Saoudite scellent leur rapprochement    L'OMC laisse Trump taxer les produits européens    Euro-2020: L'Angleterre demande une "enquête urgente" sur les cris racistes à Sofia    ROYAUME-UNI : La Reine Elizabeth II s'exprime sur le Brexit    Gestion d'actifs: L'investissement ESG s'épanouit dans les fonds infrastructures    Noureddine Bedoui au Conseil des ministres: Un remodelage de la sphère publique    L'heure de mettre en valeur la solidarité nationale et le partage du patriotisme    Accord de Trump avec la Chine et les "avancées" sur le Brexit: Les Bourses européennes pas convaincues    Ghardaïa: Des étudiants en architecture de Stuttgart achèvent une visite d'étude    5 gendarmes tués dans une attaque à Abarey    Le ministère de la Santé rassure    Martin Eden, une éducation amoureuse et politique sous le soleil noir de l'Italie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Rachid Laras, président de la Fédération de judo au Temps d'Algérie.. «Les Championnats d'Afrique seront déterminants»
Publié dans Le Temps d'Algérie le 27 - 02 - 2019

Malgré le manque de moyens financiers qui se font quelques peu désirer, Rachid Laras, le président de la fédération algérienne de judo, souhaiterait bien atteindre ses objectifs. Au lendemain de la participation algérienne au tournoi du grand Chelem de Paris en France et celui à Düsseldorf en Allemagne, le judo national patine. Il se débat pour une récolte de points en prévision des prochains Jeux Olympiques. Il nous explique.
Entretien réalisé par Ahmed Chébaraka
Peut-on dire que le judo Algérien se perd entre deux eaux, notamment au lendemain d'une participation plutôt mitigée au grand Chelem de Paris ?
L'on se débat sans se perdre, il y a eu effectivement une autre contre-performance à Paris dans le cadre du tournoi International de Grand Chelem, où tout est rattrapable. Vous savez, le judo mondial progresse comme d'ailleurs toutes les autres disciplines, nous n'avons qu'a nous joindre aux exigences de la haute performance. Celle-ci nécessite une grande prise en charge et une attention particulière de nos athlètes. Le tournoi de Paris est une compétition qui prend de l'ampleur, il regroupe aujourd'hui les meilleurs Mondiaux du tatami. Cela dit qu'il faut être à la page et surtout se mettre au travail, c'est ce que nous sommes en train de faire.
Cela s'est répété à Düsseldorf dans le cadre du grand Chelem, qu'avez-vous à dire la dessus ?
Au risque de me répéter, nous faisons en sorte à ce que notre discipline arrive à atteindre son vrai seuil, celui de qualifier plusieurs judokas en prévision des prochains Jeux Olympiques de Tokyo. Cela se fera au fur et à mesure, ceci et après les résultats de Paris et de Düsseldorf, ne veut point dire que nous sommes éliminés.
Les prochains championnats d'Afrique des nations prévus à Johannesburg en Afrique du Sud seront déterminant pour évaluer nos judokas et passer à la sélection pour Tokyo.
L'on évoque souvent des critères de sélection, comment justement s'établissent-ils ?
En effet, et évoquant les critères de sélection, les judokas sont choisis sur la base de leur classement mondial. Ces Grands «Chelem» sont en définitif des mini-championnats du monde, donc nous avons opté pour les meilleurs judokas. Les sélectionnés sont bien placés dans le «Ranking» mondial et ont confirmé leurs qualités en enregistrant de bons résultats lors du dernier Championnat d'Algérie seniors individuel.
D'autres noms se sont distingués lors de cette échéance nationale mais n'ont pas été sélectionnés car ils vont être engagés dans de futurs tournois. Mais au final, le constat est là, c'est que nous sommes entre la désillusion et l'espoir de fabriquer une équipe représentative.
Parlons justement de l'espoir, qu'en est-il après nous avoir déclaré que vous êtes là pour produire une relève allant jusqu'aux JO de Paris ?
En effet, vous avez dû remarquer que l'équipe nationale séniors a été revue à 70%, cela dit notre objectif principal reste les JO de Paris de 2024, sans pour cela négliger ceux de Tokyo.
Expliquez-vous
C'est lors des prochains championnats d'Afrique des nations prévus au mois d'avril en Afrique du sud que s'effectuera la sélection en vue des JO de Tokyo. Une fois cette sélection établie, les athlètes seront dès lors, pris en charge d'une manière considérable.
Les neuf judokas algériens engagés dans le Grand Chlem de Düsseldorf, (Allemagne), ont été éliminés précocement…
Je me suis déjà expliqué sur ce sujet, lequel ne sera que facultatif, vu que le championnat d'Afrique nous ramènera plus sept cents points par athlète dans le cas où tous les judokas monteront sur les différentes marches du podium.
Comment se présente le côté financier d'après vous ?
L'on fait comme on peut, même les sponsors ont l'air de vouloir nous tourner le dos. Il est vrai que la performance nécessite beaucoup d'argent, hélas, il faut plus pour obtenir plus. Ce n'est point que le judo qui souffre de ce côté, toutes les autres fédérations en souffre, mais que voulez-vous, nous ferons en sorte à sauver la mise.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.