Le groupe parlementaire du FLN met la pression    Gâteau de crêpes    570 000 euros et 101 000 dollars saisis à l'aéroport d'Alger    Terres agricoles : Retrait de 50 000 hectares à Ali Haddad    Croissance de 7% de l'activité portuaire de l'Algérie    Le bilan de l'offensive de l'ANL sur Tripoli passe à 510 morts    Ce que votre façon de marcher dit de vous    Real : Zidane saute sur l'occasion pour Mbappé    Tribunal militaire de Blida : Saïd Bouteflika, les généraux Mediène et Tartag et Louisa Hanoune restent en prison    L'OPEP pourrait prolonger son accord en juin prochain : Le pétrole atteint près de 73 dollars le baril    Un sandwich au pain de la galette    Vers l'impasse    Pour récupérer plus de 3 milliards de DA de créances: La SEOR accorde un échéancier aux «mauvais payeurs»    Conservation des forêts: 50 chasseurs en stage pour l'obtention du permis de chasse    L'HUMILITE SOURCE DE CREDIBILITE    Les pénalités de retard    Bensalah à l'occasion de la Journée nationale de l'étudiant : "La réussite de la transition exige d'immenses efforts de tous"    Afin de mettre fin à la crise : "La tenue de l'élection présidentielle est primordiale" affirme Gaïd Salah    Le Premier ministre du Niger entame une visite à Alger    La vision de Xi sur les civilisations inspire de l'espoir pour l'avenir de l'humanité    Les craintes d'un conflit toujours vives    L'Onu se saisit de la crise séparatiste au Cameroun Paul Biya s'ouvre au dialogue    12 jihadistes présumés tués dans des opérations de police    Canada : Le pétrole de l'Alberta va-t-il raviver la flamme indépendantiste au Québec ?    Chine La banque centrale met en garde contre les incertitudes économiques mondiales générées par les frictions commerciales    Chettih fait les éloges de Cherrad    Ibbou battue en finale par Molinaro    Le WA Tlemcen saisira le TAS    Qui aura le dernier mot de la saison 2018-2019 ?    Ghoulam et Ounas retenus dans la liste élargie    Les joueurs en grève avant le match de la «survie» face au MCA    Un fléau politique    On prépare "l'électricité" estivale    Le mouvement populaire se mêle de tout    L'appel des trois suscite toujours des réactions    Trois ans pour le faussaire    Après le f'tour à la plage, le f'tour à la Casbah    Mort par électrocution d'un employé de Sonelgaz    Bedoui annonce de nouvelles mesures    La liste des arrestations toujours ouverte    Vodafone : Le groupe baisse son dividende pour contenir sa dette    Une expérience de jazz algéro-polonais    A la rencontre de Massinissa    L'élégie de la résilience    Al Jahidh, écrivain encyclopédiste arabe hors pair du 8ème et 9ème siècle    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    La nouvelle scène Chaâbi continue d'animer Alger    CLASSEMENT ANNUEL ETABLI PAR L'HEBDOMADAIRE JEUNE AFRIQUE : Le Peuple algérien le plus influent d'Afrique    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ifigha.. Troisième édition de la fête de l'olive ce week-end
Publié dans Le Temps d'Algérie le 10 - 03 - 2019

Pour que la fête de l'olive soit la deuxième fête au niveau de cette commune, après la célébration de ce fruit au niveau du village Tabourt, c'est au tour de la localité d'Ifigha, chef-lieu communal, de mettre en valeur l'olive le week-end prochain. C'est ainsi que cette commune, sise à quelques 40 km à l'Est de Tizi-Ouzou, sera le théâtre, vendredi et samedi prochains, qui coïncideront avec les 15 et 16 du mois, d'un évènement mettant en valeur l'olive, à l'occasion de la troisième édition de cette manifestation, qui est devenue une tradition chère aux habitants de cette commune depuis 2017. En la circonstance, un programme riche et varié a été préparé par les initiateurs, dont la commune et le comité du village d'Ifigha. C'est dans l'après-midi du vendredi que le coup d'envoi de la manifestation sera donné, depuis l'école primaire du village où l'assistance sera conviée à la dégustation de produits du terroir, suivie d'une animation artistique et d'une conférence autour de l'olive, au niveau du centre culturel de la commune.
Par ailleurs, les stands des exposants, qui seront mis en place au niveau de la salle polyvalente de la localité, seront visités par les invités et les officiels dès la matinée du deuxième jour de la célébration, alors que toute l'assistance sera conviée à une waada au niveau du mausolée Sidi Mhand Oussalah. Lors de cette journée, une conférence autour du sujet sera aussi donnée au niveau du centre culturel, avant de laisser place à un gala artistique, pour finalement clore l'évènement par une remise des prix. C'est ainsi que la commune d'Ifigha, qui reste une référence dans la production oléicole au niveau de la région des Ait Ghobri, vu son potentiel important dans la culture de cette denrée, fera en sorte de mettre en valeur l'importance de l'olive dans l'économie locale, ceci en perspective du processus de labellisation qui a pris essor dans cette région depuis juillet dernier, avec la naissance de l'association Achvayli Nath Ghobri.
Une démarche qui commence à porter ses fruits, selon les encadreurs de la procédure, à l'instar de ce qui a été déclaré il y a une semaine au niveau du village Tabourt, concernant le processus de labellisation de l'huile de Kabylie, qui reste une référence au niveau national et même international, vues ses vertus et ses qualités. Ceci au moment où tout le monde activant dans ce créneau, font en sorte de faciliter ce processus, qui peut intervenir grâce à l'introduction de nouvelles techniques dans le ramassage des olives et leur trituration, en plus d'un bon entretien des oliviers durant les quatre saisons de l'année, afin que ceux-ci produisent de meilleurs quantités d'olives. Par ailleurs, les oléiculteurs au niveau de la Kabylie se sont montrés unanimes quant à la nécessité de donner à l'huile locale un cadre de commercialisation protégé, avec des règles strictes, afin de mettre fin à quelques méthodes anarchiques qui sévissent dans ce domaine.
Survivre aux aléas
Aujourd'hui plus que jamais, l'olivier doit bénéficier de plus d'intérêt, aussi bien des agriculteurs eux-mêmes que des pouvoirs publics, par la mise en place d'une politique à même de lui permettre de retrouver son lustre d'antan. Il fait face à de multiples aléas qui, à la fin, le menacent même de disparition, ou du moins font rétrécir les superficies qu' occupe l'oliveraie.
En effet, aux conditions climatiques très peu favorables, certaines saisons voient l'apparition de la «Bactrocera oleae» qui provoque des ravages dans les oliveraies, comme c'était le cas la saison dernière. Cet arbre, qui représente une importante source de revenus pour de nombreuses familles, se trouve donc sérieusement menacé par cet insecte dit «La mouche de l'olive», qui a saccagé une grande partie de la production oléicole à travers différentes localités de la wilaya.
La prolifération de cette mouche est favorisée par les conditions climatiques caractérisées par la hausse de la température qui, parfois, dure jusqu'à la fin du mois de novembre, ce qui correspond à la période de réceptivité de l'olive, et a permis à l'insecte de compléter sa reproduction et ce, en sachant que la mouche de l'olive hiberne sous forme de pupe dans le sol.
Les effets dévastateurs de cet insecte se prolongent également en fonction de la durée de présence des fruits sur l'arbre, et leur stockage prolongé en pleine air avant la trituration.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.