L'ONU évoque le risque d'une guerre longue et sanglante : La Libye au bord de la dislocation    LIRF : Boukaroum arbitrairement suspendu    Traitement des déchets ménagers à Bouira : Les communes défaillantes    Amine Mohamed Djemal. Chanteur, compositeur et leader du groupe Babylone : «Le feuilleton Ouled Halal, une belle expérience familiale et fraternelle»    Gaïd Salah insiste sur l'engagement sincère de l'armée : «Nous n'avons aucune ambition politique»    Le président de l'APN harcelé par les députés FLN : «Démissionnez de votre poste»    Zoubida Assoul. Présidente de l'Union pour le changement et le progrès (UCP) : «L'armée peut jouer un rôle de facilitateur vu la conjoncture complexe»    Procès de Kamel Chikhi et 12 cadres de l'urbanisme et de la conservation foncière :L'affaire renvoyée au 19 juin prochain    Grand cafouillage au FCE : La vieille garde d'Ali Haddad à l'assaut    Le spectre de l'inconnu    Volleyball - Coupe d'Algérie - Demi-finales: Le GS Pétroliers en favori    MC Oran: Le Mouloudia des grands rendez-vous    Taleb Ibrahimi revient avec une lettre    Elections européennes dans un fort climat eurosceptique    552 centres d'examen et 3.830 encadreurs: Plus de 33.000 candidats attendus aux examens de fin de cycle primaire    Office de promotion et de gestion immobilière-OPGI: Des dispositions pour le recouvrement de plus de 70 milliards de créances    Chlef: Pas de problème d'eau cet été    Ligue 1 - Titre et relégation: Qui s'en sortira indemne ?    Les colères algériennes    Les ambiguïtés autour du mot « dialogue »    L'AMOUR ET LA GUERRE    Affrontements à Jakarta après les résultats de l'élection    Ankara se prépare à d'éventuelles sanctions américaines    La nouvelle définition mondiale du kilogramme entre en vigueur    Le dossier du général Hassan transmis à Blida    LG partage un Iftar avec la presse nationale    Les jus de fruits mortels    C'est le Hirak permanent    Après le décret Trump, Google coupe les ponts avec Huawei    Trump ira en Irlande en juin    Rabiot pour remplacer Rodrigo?    Giroud prolonge d'un an    Le GS Pétroliers et le NR Chlef en finale    Un festival du malouf et du chaâbi à Annaba    Dans le désert des Berbères...    Avant-première de Hirafi    British Steel : Le repreneur d'Ascoval, pourrait déposer le bilan    Tizi-Ouzou : Une wilaya engagée dans la restructuration de la filière oléicole    Transition politique : Toute nouveauté appelle l'angoisse…    Commerce : Les prix des fruits et légumes toujours en hausse    Royaume-Uni et Italie : Vers des séismes politiques ?    OCDE : L'organisation plus pessimiste sur le commerce mondial et la croissance    Des milliers de travailleurs dans la rue à Tizi Ouzou    Le Hirak entre l'admiration et la peur    Les adhérents exigent le départ de Sidi Saïd    CAN-2019 : La présélection de l'Afrique du Sud dévoilée    Analyse : Les transmutations génétiques des coups d'Etat africains    Aux côtés de la Côte d'Ivoire dans la lutte;contre le terrorisme    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tigounatine (Akerrou).. Risque de cross-connexion
Publié dans Le Temps d'Algérie le 12 - 03 - 2019

Le blocage des travaux du tronçon d'assainissement du quartier dit «Djamaa Boulemou» persiste et dure dans le temps, indique le comité de village de Tigounatine dans la commune Akerrou, ce qui a poussé les villageois à porter haut la revendication qui les a emmenés «à frapper aux portes des autorités compétentes et tenir plusieurs réunions qui, malheureusement, sont restées sans suite». «Le caractère urgent d'une intervention pour la résolution de la problématique n'est pas un mystère pour tout le monde, mais il semblerait que cette notion d'urgence ne soit pas intégrée à la stratégie des autorités locales pour la préservation de la santé publique», dira le comité.
La vétusté des canalisations des eaux usées du quartier en question fait que des fuites gigantesques de matières fécales et autres se déversent continuellement dans les réservoirs d'eaux potables de l'école primaire du village Tigounatine. Il en va directement de la santé des enfants et des personnes, d'où une urgence à pallier au problème. «Malgré les efforts de l'ensemble des citoyens du village pour parer à ce fait, pour la réalisation d'un nouveau réseau d'assainissement viable, ainsi que la main tendue de ces mêmes citoyens et leur détermination à participer dans l'effort nécessaire pour la réalisation de ce projet en prenant compte toutes les contraintes présentes autour de ce projet, il semblerait qu'il n'y ait toujours aucune volonté de la part des autorités locales, pour mettre fin à cette catastrophe écologique et sanitaire», est-il ajouté.
Selon le Comité de village : «Ce mutisme n'est autre qu'une caution pour une situation absolument insoutenable ; nous vous rappelons qu'un procès verbal d'une assemblée générale du village signé par l'ensemble des membres du comité de village sur la solution adoptée à l'unanimité par tous les citoyens présents à l'assemblée ce jour-là, sur la ligne de passage du canal d'eaux usées de Tassala, cette ligne, qui n'est autre qu'un bien public sur laquelle ces responsables ont l'intégralité du pouvoir de prise de décision, ce qui entraîne logiquement la caducité et la non-recevabilité de leur prétexte d'inaction qui consiste à dire qu'un groupuscule de citoyens se soit opposé à cette solution, permettez-nous de vous rappeler que ces individus n'ont aucune légitimité de faire barrage à leur action compte tenu de la situation citée précédemment, ils n'en ont encore moins au regard de leur absence à l'assemblée générale du village dédiée spécialement à la discussion de cette problématique».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.