Vers l'élimination du problème de spéculation sur le prix du lait en sachet    L'ouverute de consulats dans les territoires sahraouis : une démarche propagandiste    Coupe du monde 2022: Le tirage au sort complet des éliminatoires de la zone Afrique    Benbouzid: une commission d'inspection à El Oued pour évaluer les services de santé    Sit-in des enseignants du primaire: les protestataires appellent à l'ouverture d'un dialogue    BOUKADOUM S'ENTRETIENT AVEC SON HOMOLOGUE FRANÇAIS : ‘'L'Algérie est une puissance d'équilibre et de paix''    SUR INSTRUCTION DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE : Envoi d'une caravane d'aides humanitaires en Libye    Karim Tabbou maintenu en prison    LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE ‘'CCI DAHRA'' : Eclaircissements sur la loi de finances 2020    ACCIDENTS DE LA ROUTE : Tebboune ordonne la tenue d'un Conseil interministériel    LUTTE CONTRE LA CRIMINALITE : 43 personnes arrêtées à l'extrême-sud du pays    BISKRA : Démantèlement d'un réseau de faussaires de monnaie    Saisie d'une importante quantité de kif    EL-HAMRI (ORAN) : L'opération de relogement des 153 familles fait des mécontents    JSK: Mellal condamné à 6 mois de prison ferme    Tindouf : 46 nouveaux cas de peste des petits ruminants enregistrés    L'état d'urgence renouvelé pour trois mois    Des écoliers manifestent contre la hausse des prix    Trois postes de l'armée incendiés par les terroristes de Boko Haram    Une base de l'ONU ciblée par des terroristes    Le PLD annonce sa participation    Omari examine avec des représentants des Chambres d'agriculture le dossier des coopératives agricoles    Une réduction certes, mais la facture toujours aussi lourde    Cinq projets réalisés en 2019    La bataille des exportations reste à gagner    Le parquet requiert des peines de 1 an et de 18 mois de prison ferme    Une quarantaine de walis concernés    Le MSP propose l'intégration du Hirak dans le préambule    ACTUCULT    Projection de "12 hommes en colère" à la cinémathèque de Béjaïa    "Il faut un plan pour sauver notre patrimoine culturel"    La Révolution racontée par Sid Ali Abdelhamid    Sétif, une ville sans cinéma    Liban : le président convoque une réunion de sécurité, la contestation ne faiblit pas    L'UA réitère la position commune de l'Afrique sur le cessez-le-feu en Libye    Aïn Témouchent : Réduction drastique du nombre de départs à la retraite    «Il n'y a pas de plan B, ça sera au Cameroun»    MOB : Préparation perturbée    MC Oran : Un mercato hivernal tristounet    Scène artistique algérienne : Décès de l'artiste Loubna Belkacemi    Salon du livre à Tizi Ouzou : Réconcilier le public avec la lecture    Le mouvement des entraîneurs supplante celui des joueurs    Le COA demande à la CAF d'éviter «tout acte entravant l'action de l'ONU»    Le sg de l'UGTA Annaba dépasse les bornes, il agresse et chasse les syndicalistes    L'APN examine la levée d'immunité d'un député    Depuis 2019: Le monoxyde de carbone a fait 177 morts    Le NCM et le PAC se neutralisent    Un court-métrage tourné à Oran sélectionné    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Tigounatine (Akerrou).. Risque de cross-connexion
Publié dans Le Temps d'Algérie le 12 - 03 - 2019

Le blocage des travaux du tronçon d'assainissement du quartier dit «Djamaa Boulemou» persiste et dure dans le temps, indique le comité de village de Tigounatine dans la commune Akerrou, ce qui a poussé les villageois à porter haut la revendication qui les a emmenés «à frapper aux portes des autorités compétentes et tenir plusieurs réunions qui, malheureusement, sont restées sans suite». «Le caractère urgent d'une intervention pour la résolution de la problématique n'est pas un mystère pour tout le monde, mais il semblerait que cette notion d'urgence ne soit pas intégrée à la stratégie des autorités locales pour la préservation de la santé publique», dira le comité.
La vétusté des canalisations des eaux usées du quartier en question fait que des fuites gigantesques de matières fécales et autres se déversent continuellement dans les réservoirs d'eaux potables de l'école primaire du village Tigounatine. Il en va directement de la santé des enfants et des personnes, d'où une urgence à pallier au problème. «Malgré les efforts de l'ensemble des citoyens du village pour parer à ce fait, pour la réalisation d'un nouveau réseau d'assainissement viable, ainsi que la main tendue de ces mêmes citoyens et leur détermination à participer dans l'effort nécessaire pour la réalisation de ce projet en prenant compte toutes les contraintes présentes autour de ce projet, il semblerait qu'il n'y ait toujours aucune volonté de la part des autorités locales, pour mettre fin à cette catastrophe écologique et sanitaire», est-il ajouté.
Selon le Comité de village : «Ce mutisme n'est autre qu'une caution pour une situation absolument insoutenable ; nous vous rappelons qu'un procès verbal d'une assemblée générale du village signé par l'ensemble des membres du comité de village sur la solution adoptée à l'unanimité par tous les citoyens présents à l'assemblée ce jour-là, sur la ligne de passage du canal d'eaux usées de Tassala, cette ligne, qui n'est autre qu'un bien public sur laquelle ces responsables ont l'intégralité du pouvoir de prise de décision, ce qui entraîne logiquement la caducité et la non-recevabilité de leur prétexte d'inaction qui consiste à dire qu'un groupuscule de citoyens se soit opposé à cette solution, permettez-nous de vous rappeler que ces individus n'ont aucune légitimité de faire barrage à leur action compte tenu de la situation citée précédemment, ils n'en ont encore moins au regard de leur absence à l'assemblée générale du village dédiée spécialement à la discussion de cette problématique».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.