Les étudiants se démarquent    Déstabilisations cycliques    Reprise dimanche des discussions sur la transition    Une série d'attentats déjoués    L'Iran joue l'apaisement    «Apprenons à gagner et à perdre en toute sportivité»    Frifer se rapproche du CS Sfax    L'Algérie 8e en garçons et 13e en filles aux Mondiaux d'athlétisme    Ce sera à Sidi Moussa et à Doha    El Bahia prépare la saison estivale    Extension du réseau de gaz 400 nouveaux foyers raccordés    Concert en hommage à la diva Fayrouz    Rabah Asma : "J'adore faire la fête dans mon pays !"    Témoin de plusieurs siècles d'histoire    Les salaires impayés aux joueurs estimés à plus de 50 millions dinars    Ibbou en finale    Nouvelle attaque de Daech en Libye    Ali-Yahia, Taleb Ibrahimi et Benyelles appellent l'armée à dialoguer    Nouveau secrétariat national pour le FFS    Rassemblement pour la libération de Louisa Hanoune    Le RCD dénonce une «chasse aux sorcières»    La troupe du Renouveau du théâtre amazigh demain à Tizi Ouzou    Le FFS rejette le scrutin du 4 juillet    Echauffourées entre jeunes et policiers    La présidentielle, un scrutin disqualifié d'avance    Les souscripteurs protestent devant la wilaya    Nomination de 4 nouveaux cadres    Flan de poulet    USM Bel Abbès – MCA : Victoire impérative pour rester en Ligue 1    Oran : 25 blessés dans une collision entre un bus et une voiture    Détournement de 32,3 milliards de centimes et 100 000 euros au CPA de Bouira : Trois cadres du CPA placés sous mandat de dépôt    Société Générale Algérie : Concours Jeune artiste peintre    Haï Snawber ex-Les Planteurs: Démolition d'une dizaine de nouvelles constructions illicites    Et si c'était la solution ?    Le sage père de famille et l'Algérie de demain    Baptême du feu pour Arkab!    Viande à 750 DA: c'est où M. le ministre?    Numidia TV bouleverse la hiérarchie du Ramadhan 2019    Du talent et des aiguilles...    Saisie de 5 quintaux de viande blanche avariée    Youcef Addouche et Kenza Dahmani sacrés    Sonatrach et Eni prolongent leur lune de miel    Etats-Unis : La tension USA-Chine plaide pour une baisse de taux de la Fed    Corée du Nord : Comment une "douzaine de voyous" a pris d'assaut l'ambassade à Madrid    Industrie : Les géants de l'auto confrontés au marché de l'occasion en Afrique    Avec un "concept store" dans le centre de Beijing : Carrefour Chine étend sa stratégie de distribution intelligente    Bourses : Des signaux rassurants relancent l'appétit pour le risque    6 civils tués lors d'un raid saoudien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Azazga.. Un projet de gare routière aux oubliettes
Publié dans Le Temps d'Algérie le 08 - 04 - 2019

C'est en 2011 que les services de l'APC d'Azazga avaient annoncé que la ville allait avoir une gare routière de type B, qui devait être fonctionnelle en 2013. Huit ans plus tard, on ne voit pas de signaux augurant la réalisation d'un tel projet à Azazga, où les voyageurs sont mis à rude épreuve. Chaque déplacement vers Oued Aissi, la gare de Bouhinoun à la périphérie de Tizi Ouzou, ou vers la localité de Mekla est synonyme de supplice. Dès le matin, des centaines d'âmes se regroupent sur l'accotement de la route nationale attendant leur bus ou fourgon. Qu'il pleuve ou qu'il vente, les gens sont là sans aucun abribus ni quelque semblant de confort qui peut les épargner avant la venue de leur bus. Venant de plusieurs localités à l'est et au sud d'Azazga, comme Zekri, Akerrou, Yakourène ou encore Ifigha, Bouzeguène et Illoula, et de tous les villages de la commune d'Azazga, les voyageurs doivent faire des pieds et des mains afin d'avoir une place dans le bus, surtout dans en début de semaine.
C'est ainsi que le projet du plus que nécessaire établissement d'une gare routière à Azazga saute aux yeux ostensiblement aujourd'hui : locaux au niveau de l'administration locale, qu'elle soit de la commune ou de la wilaya, on ne bouge même pas le petit doigt afin de programmer ce projet d'une nécessité absolue. Pourtant, dans la ville d'Azazga, qui est devenue le deuxième pôle urbain dans la wilaya de Tizi Ouzou et qui reste riche en activité économique et surtout commerciale, une gare routière doit être construite en urgence. En attendant, les pouvoirs publics ne prennent aucune initiative dans l'intérêt du citoyen qui serait marquée au moins par l'installation d'abribus, qui peuvent épargner les voyageurs à la santé vulnérable… En ce moment, tout vocable ayant relation avec un projet de construction de gare routière à Azazga comme ça a été promis plusieurs fois, n'est en aucun cas inscrit dans le temporel de cette ville.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.