La Juventus officialise le retour de Morata    Barça : Ousmane Dembélé poussé vers la sortie ?    Algérie Poste: Un nouveau calendrier de versement des pensions de retraite    Le ministre de la Poste et des Télécommunications rassure: Le paiement électronique «sécurisé et gratuit»    Palestine occupée: Le soutien indéfectible de l'Algérie    Je n'ai pas voulu regarder le reportage de M6 sur le Hirak    Bovins et crocodiles    Equipe nationale: Belmadi annonce beaucoup de changements    JS Saoura: Choisir la voie de la formation    Chlef: Mener les projets à bon port    Tébessa: Un camion se renverse, un mort et un blessé    Sonelgaz Es-Sénia: Près de 197 milliards de centimes de créances détenus par les ménages    PAIX ET SERENITE    Reportage sur le «Hirak»: M6 conteste les accusations portées contre elle    L'Algérie obtient une victoire définitive contre Orascom Télécom    La nouvelle Constitution répondra "aux revendications du Hirak"    La course ouverte par le ministère de l'Industrie    La prise en charge des besoins de la population commence à donner ses fruits    La mesure étendue aux transporteurs de voyageurs    Un individu arrêté    192 nouveaux cas, en 24 heures    "La sanction pourrait aller jusqu' à la peine de mort"    La gestion bientôt assurée par une entreprise algérienne    L'Algérie prend acte de la désignation de Bah N'daw comme président de la transition au Mali    Le Premier ministre palestinien salue la position du Président Tebboune contre la politique de normalisation avec l'entité sioniste    CONSTANTINE : Attribution "prochaine" de 100 aides à l'habitat rural    LUTTE CONTRE L'ARGENT SALE : L'impératif de garantir la transparence    MESURES DE REPRISE DES COURS : Les représentants des étudiants satisfaits    Journée internationale de la paix: l'impératif de décoloniser la Palestine et le Sahara occidental    Oran: l'opération d'installation des coordinateurs communaux de la délégation de l'ANIE touche à sa fin    Championnat d'Espagne : Le Real Madrid manque sa rentrée    Championnat d'Italie : Débuts flamboyants pour la Juve    Le paiement électronique "sécurisé et gratuit"    Ça urge !    Hommage à Abdelmadjid Merdaci    Avec Mustapha Toumi dites toujours «Sobhan Allah ya Ltif» !    Merci M6 ! Merci pour mes zygomatiques !    Les journalistes n'abandonnent pas leur confrère    Benkhelifa signe pour trois ans    L'opposition appelle à la désobéissance civile en Côte d'Ivoire    Un suspect arrêté aux Etats-Unis    Enfin un gouverneur !    L'ange blanc s'envole    Flagrant délit !    Renouvellement des associations sportives : Le MJS fixe les modalités des AG    Retrouver la grandeur américaine    «Khayrek sbaq»    Un ramassis de clichés et de mensonges    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un des fondateurs du FIS dissous.. Abassi Madani, n'est plus
Publié dans Le Temps d'Algérie le 24 - 04 - 2019

Le fondateur du FIS dissous, Abassi Madani, est décédé hier, à l'âge de 88 ans. Né le 28 février 1931 à Sidi Okba (Biskra), il est initié très jeune à l'histoire religieuse et à l'enseignement coranique. Il s'installe avec sa famille à l'âge de dix dans la ville de Biskra, où il est inscrit dans une médersa, mais il fréquente également l'école française pendant deux ans, où il apprend la langue française. Il adhère à la fin de ses études secondaires au Mouvement pour le Triomphe des Libertés Démocratiques (MTLD). Abassi Madani prend part au début de la Révolution du 1er novembre 1954 aux côtés de Rabah Bitat, mais échoue dans sa tentative d'attentat à l'explosif contre les locaux de Radio Alger.
Devenu professeur en sciences de l'éducation à la faculté des sciences humaines de Bouzaréah, il séjourne de 1975 à 1978 à Londres (Royaume-Uni), où il prépare et soutient une thèse d'Etat comparative sur les systèmes d'enseignement français, anglais et algérien (doctorat de psychologie de l'éducation). Il est arrêté en 1982 pour avoir co-rédigé une pétition au président Chadli Bendjedid, lui demandant d'appliquer les principes islamiques, suite à la deuxième grande grève des étudiants arabisants d'Alger. Il est libéré un an plus tard, et fait des mosquées une tribune politique. Les émeutes d'octobre 1988 propulsent sur le devant de la scène le mouvement islamiste.
Il annonce, le 18 février 1989 en compagnie d'Ali Belhadj, à la musquée Al Sunna de Bab el Oued, la création du Front islamique du salut (FIS), qui parvient à s'imposer comme le principal mouvement islamiste. Abassi Madani est président du FIS, parti agréé en septembre 1989. Il est arrêté le 30 juin 1991, dans le cadre de l'état de siège instauré le 5 juin de la même année, en réponse aux émeutes ayant éclaté à la suite de la grève illimitée à laquelle avait appelé le FIS. Poursuivi pour sept chefs d'inculpation, dont conspiration contre l'armée et la sécurité de l'Etat, Il est condamné à 12 ans de prison, mais bénéficie en 1997 de la liberté conditionnelle et d'une assignation à résidence.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.