Présidentielle 2019: Le report, une solution à «l'impasse» ?    Exception d'inconstitutionnalité: Le plaidoyer de Louh    Tébessa: Un programme d'urgence pour l'eau potable    Argent de la diaspora: Les Algériens, derniers de la classe    Leurs dossiers acceptés mais ils ne peuvent accéder au site pour le paiement: Sit-in des souscripteurs devant la direction régionale de l'AADL    Un pacte self-service    FAF - Coupe d'Algérie (1/32e et 1/16e de finale): Place aux émotions et gare aux surprises !    LFP - Championnat national: Statut professionnel, gestion amateur    Ligues 1 et 2: Où est passé le bilan chiffré de la compétition ?    Axe Gdyel - Hassi Ben-Okba: Un octogénaire meurt dans une collision entre un camion et une voiture    Tebessa: 2 à 15 ans de prison dans une affaire de terrorisme    Affaire du magistrat tué à Sidi Bel-Abbès: L'épouse de la victime, sa fille et un complice écroués    Au fil... des jours - Communication politique : nouvelles du front ! (2ème partie)    Le pouvoir d'en haut, la confiance d'en bas    Karim Wade saisit la Cour de justice de la Cedeao pour pouvoir être candidat    Kia Al Djazair introduit le GPL sur 3 de ses modèles    Land Rover Algérie : Plusieurs offres promotionnelles aux ateliers SAV    Des milliers de manifestants marchent pour les libertés    Le FLN pour une nouvelle sérénité    1ère Foire commerciale intra-africaine Participation de l'Algérie au Caire    Copa Libertadores : River Plate s'adjuge le titre face à Boca Juniors    Le poids de la crise    La poursuite de l'ouverture chinoise renforcera sa croissance    Les solutions "miracles" de Chakib Khelil    Benghabrit hausse le ton et menace…    Un test de dépistage en 10 minutes    Ouyahia contrarié ?    18ème Salon AutoWest : L'industrie automobile nationale à l'honneur    Commémoration du 58e anniversaire des manifestations du 11 décembre 1960 : Aïn Témouchent abritera les festivités nationales    Master-class d'instruments traditionnels en décembre    La vie perturbée de la CAN-2019    Un pacte mondial sur les migrants mort-né    Six personnes ont trouvé la mort en 24 H    «Prémunir le retour à la décennie noire qui a failli détruire l'Etat national»    Ghezzal retrouve la compétition    L'Algérien Ferhat retrouve ses talents de passeur    L'ONPLC annonce l'élaboration d'une cartographie des dangers de corruption    Nabila Goumeziane : «L'œuvre de Mohya, une référence de notre patrimoine»    «Am not your negro» et «L'autre côté de l'espoir» lauréats des Grands prix    «Brossi» décroche la «Grappe d'Or»    ORAN : 2 ‘'passeurs'' arrêtés et une barque saisie    Repêchage de deux corps sans vie sur deux plages de Ben M'Hidi    Le communiqué déroutant de la coalition    «C'est un jour important pour moi»    AUDI, la marque surprise du salon Autowest    Violation des droits d'association, d'expression et de manifestation: Un appel pour éviter le scénario des «Gilets jaunes»    Tolérance, ONG, mosquées, campus: Les clarifications du ministre des Affaires religieuses    Huawei : La directrice financière soupçonnée de fraude par les Etats-Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Frank Melloul favori pour diriger France 24
Publié dans L'Expression le 06 - 09 - 2011

«Quand un diplomate dit oui, cela signifie peut-être; quand il dit peut-être, cela veut dire «non»; et quand il dit non, ce n'est pas un diplomate.» Henri Louis Mencken
Frank Melloul, le directeur actuel de la stratégie de l'audiovisuel extérieur, part favori pour reprendre les fonctions de Christine Ockrent sur France 24. Selon la presse française, il bénéficie du soutien du quai d'Orsay et est presque assuré d'occuper ce poste. Inconnu dans le monde de l'audiovisuel et des médias français, il est surtout connu pour être un commis de l'Etat.
Depuis son intégration dans l'audiovisuel extérieur, Frank Melloul a travaillé en catimini pour la réalisation de plusieurs projets français dans le monde: création d'une radio francophone au Qatar, renforcement de liens des concurrents stratégiques avec la BBC, Deutsche Welle et Voice of America et surtout lancement de France 24 en Israël.
C'est pour ces raisons et d'autres que le quai d'Orsay lui apporte son soutien pour occuper le poste laissé par Christine Ockrent sur France 24. Le ministère des Affaires étrangères français ne veut plus de guerre à fleurets mouchetés comme ce fut le cas avec le conflit qui a opposé dans les médias l'ancienne directrice générale déléguée et Alain de Pouzilhac, président de l'audiovisuel extérieur de la France. Alain Juppé considère que la guerre des ego offre une image négative de l'action extérieure de la France.
C'est pourquoi son cabinet veut que la personnalité qui prendra en charge les contenus de France 24 soit efficace, discrète et qui possède surtout le profil et les qualités d'un diplomate. Pour le MAE, Frank Melloul, qui a seulement 38 ans, a beau être un inconnu du grand public, il est surtout un adepte du «soft power et de la diplomatie d'influence». Sa nomination devrait être officialisée d'ici deux semaines, ce qui permettrait une prise de fonctions début octobre.
Même si l'audiovisuel extérieur n'est pas considéré comme un dossier central pour les prochaines échéances électorales, le gouvernement ne souhaite pas qu'il puisse devenir, à cette occasion, un thème de débat. Frank Melloul a déjà donné des gages de fidélité tant au Quai qu'à la majorité actuelle. Auteur en 2010 d'un rapport pour l'UMP sur l'influence de la France dans le monde, Frank Melloul a fait toute sa carrière au sein des cabinets ministériels. Chargé de mission pour les problèmes de sécurité au ministère des affaires étrangères en 2001, il a été chargé de la communication auprès du ministère des affaires européennes, adjoint au porte-parole du Quai d'Orsay, conseiller communication de Dominique de Villepin au ministère de l'Intérieur (qu'il suivra ensuite à l'Hôtel Matignon) et enfin directeur de cabinet au secrétariat d'Etat pour les affaires européennes. Même s'il a le soutien des syndicats, on ignore ce que sera sa vision sur le dossier arabe, surtout après la tempête révolutionnaire qui a soufflé dans la région.
[email protected]live.fr


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.