Niger: des télévisions privées fermées pour "non paiement d'impôts"    Le pétrole en hausse en Asie    Syrie : près de 7.000 personnes évacuées de villes assiégées    Le président palestinien condamne la loi sur "l'Etat national du peuple juif"    Trump s'attaque à la loi protégeant les espèces menacées    New York déboutée de son action contre cinq géants pétroliers    L'Iran accuse les Etats-Unis de déstabiliser le monde    MCA : Bendebka : «On a perdu à cause d'un manque de concentration dans les ultimes minutes»    CSC : Kagambiga a besoin de visa pour rentrer avec le groupe au pays    CRB : La piste Cherif El Ouazzani toujours d'actualité    De l'alternance promise au pouvoir absolu.    La régularisation de la situation des jeunes de 30 ans et plus se poursuit dans de «bonnes conditions»    Es-Seddikia et El Menzeh (Canastel): Une vingtaine de panneaux publicitaires anarchiques démantelés    Sanctions, répressions et tentations ne feront pas reculer les Palestiniens    Renvoi des demandeurs d'asile algériens: Berlin revient à la charge    Constantine - Université d'été 2018: «Entrepreneuriat et Innovation» à l'honneur    «Nécessité d'encourager les conventions et les partenariats industriels»    Des changements et des postures    L'étau se resserre sur Zetchi    L'ESS et le MCA en lutte pour un seul billet    ASM Oran: Les dirigeants optimistes malgré les contraintes    BAC 2018 : Un taux de réussite de 55,88%    Les pharmaciens et les assurés sensibilisés    Le certificat de capacité du permis de conduire en trois jours    Où va le pays ?    Bassin gazier de Berkine: Accord entre Sonatrach et Eni    Le chargé d'affaires en pied de l'ambassade de la Colombie en visite à Oran: Les relations bilatérales avec l'Algérie sont «excellentes»    Une nouvelle prestation estivale à Chlef    Quand l'art fusionne avec la beauté    Il tue son neveu pour un lopin de terre    Coup d'envoi demain à Chélia    Au moins 19 morts dans un naufrage au large de Chypre    Makri tire sur Ould Abbès    Guéguerre interne au FFS    Ces dossiers qui paralysent le mercato    Victoire de l'Algérie devant la Jordanie    La Jordanie, la nouvelle terre de création pour le cinéma arabe    Du nouveau pour la diaspora    Le chargé de la communication de la sûreté d'Alger limogé    Mandela : architecte international de la paix    Russie-Afrique du Sud : d'une pierre, deux coups    L'Etat poursuivra en justice les incitateurs au boycott des élections    La Sonelgaz pointée du doigt    Le RCD tiendra un Congrès extraordinaire en 2019    Fadhma N'soumer gagne la bataille de Tachkirt contre le Maréchal Randon    Le livre, le meilleur ami !    Avec la participation d'une trentaine de jeunes de différents pays: Le chantier culturel de bénévolat d'été lancé    Bouteflika procéde à un mouvement partiel dans le corps de la magistrature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le "bourreau" arrêté à Oran
IL A APPELE À VIOLENTER LES FEMMES NON VOILEES
Publié dans L'Expression le 19 - 06 - 2018

Les services en charge de ladite affaire s'affairent à passer au crible une longue liste de profils ayant une relation, de près ou de loin, avec des messages violents, stigmatisant la femme non voilée, diffusés sur les pages Facebook.
Il est âgé tout juste de 29 ans, le dénommé B. MA. est, selon le site électronique algerieonline.info/, arrêté par les éléments de la brigade de recherches. Pour cause, cet individu, à partir des réseaux sociaux, fait appel à la violence contre les femmes, d'où la justice qui s'est mise en action en lançant la traque contre le mis en cause.
Les enquêteurs ont, toujours selon le même site, réussi à identifier l'individu en question.
Remis aux mains des justiciers pour complément d'enquête, le prêcheur de la violence contre les femmes non voilées n'a pas nié les faits, d'où son incarcération et l'accusation le poursuivant reposant sur l'apologie du terrorisme et incitation à la violence.
Le mis en cause, fonctionnaire dans un centre de formation, ne serait pas seul dans cette campagne appelant à la violence contre la femme non voilée. Selon le même journal électronique, les services en charge de ladite affaire s'affairent à passer au crible une longue liste de profils ayant une relation, de près ou de loin, avec des messages violents, stigmatisant la femme non voilée, diffusés sur les pages Facebook. Autrement dit, toute la chaîne de cette nouvelle «tendance» de violence est à placarder dans les fichiers des services de sécurité pour les mettre ensuite hors d'état de nuire.
D'autant plus qu'une telle affaire n'est pas un simple fait divers. Elle repose sur un délit gravissime et sévèrement réprimé par la justice, l'appel à la violence. Ainsi donc, toutes les pistes seront empruntées aux fins de démasquer ces «extrémistes» se cachant derrière l'écran tout en lançant des appels à la violence ciblant essentiellement la femme. Pour ainsi dire, d'autres interpellations sont attendues. Une telle vague a commencé à la fin du mois de Ramadhan. Les réseaux sociaux ont été enflammés par des appels dépitants lancés contre la femme en l'attaquant à l'acide pour la défigurer. «Agissez dans le cadre de la stratégie attaque et prenez la fuite», relève-t-on de l'appel odieux lancé par le mis en cause ayant préconisé par là même «de la laisser (la femme Ndlr) défigurée». La rue ainsi que l'opinion n'ont toutefois pas été indifférentes face à une pareille situation. Si plus d'un ont dénoncé un tel appel, des femmes, dont l'info est difficile à vérifier, se seraient constituées partie civile en déposant plainte.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.