Belgique: Le front «El-Moustakbel» en Vip politique    Guitouni: Un plan d'investissements de 75 milliards de dollars d'ici 2022    Pour des raisons financières: Les projets d'autoroutes des Hauts-Plateaux gelés    Régularisation foncière: Une commission multi-sectorielle pour régler le problème des 2ème et 3ème mains    Israël en plein doute sur son invincibilité militaire    37.000 migrants nigériens rapatriés en 4 ans: L'Algérie dénonce les pressions internationales    Football - Ligue 1: Match à six points à Sidi Bel-Abbès, la JSK en appel à Bordj    Equipe nationale: Belmadi entame un grand chantier en prévision de la CAN    Tlemcen - Clubs de la wilaya: Des aides financières bienvenues    Accidents de la route: 7 morts et 13 blessés en 24 heures    Relizane: Plus de 32.000 pétards saisis    Centres de vacances, le boulodrome, des locaux commerciaux...: Des directives pour récupérer les biens communaux squattés à Aïn El Turck    Hamma Bouziane: Des logements pour les enfants des deux victimes des inondations    Les locaux contribuent au succès de Lomé    Ooredoo Sponsor de l'étape d'Alger de la Coupe du monde d'Escrime By Ooredoo    Mahrez dans l'équipe type de la 5e journée    Violation des arrêts de la CJUE : La communauté internationale et l'UE interpellées    L'ONG Crisis Group met en garde contre "l'impasse politique"    BOMARE COMPANY présente au Salon international de la sous-traitance industrielle    11 cadres de Djezzy décrochent leurs M.B.A international à l'université Paris1 Sorbonne    Djezzy lance une promotion HAAARBA et offre 75 Go pour seulement 1500 DA    Le ministère du Commerce saisit la justice    Ouyahia bientôt face aux députés    Le terroriste abattu à Mila, identifié    Le "Onze" gagnant de Belmadi    Des tourments de l'Histoire ravivés par le Brexit    De Mistura insiste sur un accord d'ici fin décembre, pourparlers à Astana les 28-29 novembre    La formation à l'entreprenariat des jeunes, un moyen de lutte efficace    Le wali Ben Touati en visite à Medroussa    L'association nationale des éleveurs d'ovins est née    La DGSN tarde à exaucer le vœu des citoyens    Education : Mme Benghabrit satisfaite de l'intérêt porté aux questions pédagogiques    Arrestation de quatre individus à Tiaret,Chlef et Boumerdès    Accusé d'avoir dissimulé des revenus Nissan propose le départ de Ghosn    L'épure comme démarche artistique    Ecrivain et linguiste le plus prolifique de sa génération    Un art majeur comme mode d'expression    Deux Algériens lauréats    BRAS DE FER ENTRE OUYAHIA ET TAYEB LOUH : Le RND réplique ‘'dangereusement'' à la polémique    Installation de la nouvelle chef de daïra    Le rapport inquiétant de Crisis Group    Prémices d'une nouvelle ère    Dhouibi dément tout changement de cap    On est toujours le réfugié de quelqu'un    Quand il faut se reposer, il faut !    Mémoires et sens en mouvement    Opération menée par l'ANP entre Constantine et Mila: Quatre terroristes abattus et un militaire tué    Entre réforme set continuité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le "bourreau" arrêté à Oran
IL A APPELE À VIOLENTER LES FEMMES NON VOILEES
Publié dans L'Expression le 19 - 06 - 2018

Les services en charge de ladite affaire s'affairent à passer au crible une longue liste de profils ayant une relation, de près ou de loin, avec des messages violents, stigmatisant la femme non voilée, diffusés sur les pages Facebook.
Il est âgé tout juste de 29 ans, le dénommé B. MA. est, selon le site électronique algerieonline.info/, arrêté par les éléments de la brigade de recherches. Pour cause, cet individu, à partir des réseaux sociaux, fait appel à la violence contre les femmes, d'où la justice qui s'est mise en action en lançant la traque contre le mis en cause.
Les enquêteurs ont, toujours selon le même site, réussi à identifier l'individu en question.
Remis aux mains des justiciers pour complément d'enquête, le prêcheur de la violence contre les femmes non voilées n'a pas nié les faits, d'où son incarcération et l'accusation le poursuivant reposant sur l'apologie du terrorisme et incitation à la violence.
Le mis en cause, fonctionnaire dans un centre de formation, ne serait pas seul dans cette campagne appelant à la violence contre la femme non voilée. Selon le même journal électronique, les services en charge de ladite affaire s'affairent à passer au crible une longue liste de profils ayant une relation, de près ou de loin, avec des messages violents, stigmatisant la femme non voilée, diffusés sur les pages Facebook. Autrement dit, toute la chaîne de cette nouvelle «tendance» de violence est à placarder dans les fichiers des services de sécurité pour les mettre ensuite hors d'état de nuire.
D'autant plus qu'une telle affaire n'est pas un simple fait divers. Elle repose sur un délit gravissime et sévèrement réprimé par la justice, l'appel à la violence. Ainsi donc, toutes les pistes seront empruntées aux fins de démasquer ces «extrémistes» se cachant derrière l'écran tout en lançant des appels à la violence ciblant essentiellement la femme. Pour ainsi dire, d'autres interpellations sont attendues. Une telle vague a commencé à la fin du mois de Ramadhan. Les réseaux sociaux ont été enflammés par des appels dépitants lancés contre la femme en l'attaquant à l'acide pour la défigurer. «Agissez dans le cadre de la stratégie attaque et prenez la fuite», relève-t-on de l'appel odieux lancé par le mis en cause ayant préconisé par là même «de la laisser (la femme Ndlr) défigurée». La rue ainsi que l'opinion n'ont toutefois pas été indifférentes face à une pareille situation. Si plus d'un ont dénoncé un tel appel, des femmes, dont l'info est difficile à vérifier, se seraient constituées partie civile en déposant plainte.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.