L'Algérie plaide pour une «vision commune»    Vers l'exclusion de Bouhadja    Louh élude les sujets qui fâchent    L'inquiétude des céramistes    Le changement climatique, c'est maintenant    L'impératif d'installer une industrie dans le pays    Khashoggi a peut-être été tué par des «éléments incontrôlables»    Douze personnes appréhendées pour tentative de migration clandestine    Dussuyer et ses joueurs déterminés    47 athlètes en stage à Tlemcen    La grande musique au rendez-vous    17 octobre 61 : il pleuvait ce jour-là, mais le soleil scintillait à l'horizon…    APN: la solution est-elle dans la dissolution?    MC Alger: Courbis lâche le Mouloudia    Hai El Makkari et Toumiat: Relogement demain de 268 familles    1.800 bouteilles de boissons alcoolisées saisies    Hadj 2019: Début des inscriptions au tirage au sort ce jeudi    L'effet octobre    Fertial: l'Etat exercera son droit de préemption    Il y a 57 ans, des Algériens ont été massacrés à Paris    Une instance chargée du développement des zones frontalières sera créée prochainement    4éme session de la commission mixte bilatérale algéro-nigériane    Muhend U Yehya : Le premier fils de la Toussaint    «Hzem El Ghoula» pour le lever de rideau    Projection d'«Ech Chebkha» de Ghouti Bendedouche    «Une AGEx dans les plus brefs délais pour l'élection d'un président»    Athlétisme : Kip Keino et six dirigeants kenyans inculpés pour corruption    Mondial 2006 : La justice allemande abandonne les poursuites pour fraude fiscale    Sahara Occidental … Une ONG américaine accuse des fonctionnaires de l'ONU de corruption    Commerce : L'excédent chinois se rit des menaces de Trump    Allemagne : La coalition de Merkel meurtrie après l'échec électoral bavarois    Le ministère procède à l'examen des recours    949 associations activent sur le terrain    La gendarmerie neutralise un dangereux gang    Les phrases qui tuent    L'Algérie et son racisme    Remboursement des 20% des frais de médicaments non pris en charge par la CNAS    Installation d'un nouveau président de la commission de wilaya du parti FLN    On vous le dit    Les confrontations des promesses des sélectionneurs, qui aura raison ?    Le souci de son département de faire des maisons de jeunes des espaces d'éclosion des talents    «Corps et Mouvements», l'Espaco rouvre ses portes    5 députées du FLN affichent leur ralliement à Said Bouhadja    Renault Algérie prolonge les remises sur la Clio 4 et la Symbol    Menace sur 2 millions de diabétiques !    Citroën rend hommage à la mythique 2CV, qui célèbre ses 70 ans    Un arsenal judiciaire contre le harcèlement    2e Salon de la bande dessinée de Tizi-Ouzou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





40 wilayas sous "les feux" de la rampe
CLASSEES ZONES À HAUT RISQUE D'INCENDIE
Publié dans L'Expression le 17 - 07 - 2018

La Protection civile a recensé environ 144 feux de forêts.
Branle-bas de combat pour un été sans incendies. Les services de la Protection civile et la direction des forêts sont aux aguets. Ils ont raison de l'être.
Pas moins de 40 wilayas on été classées zones à haut risque d'incendie, selon les mêmes services. Pour parer à toute éventuelle catastrophe, 407 sites de surveillance et 473 équipes mobiles de première intervention sont mis en place. De plus, 27 camions-citernes (grande capacité), 2661 points d'eau, 732 ateliers et 3000 agents de surveillance des sites montagnards ont été mobilisés. Outre les moyens humains et logistiques, les agents seront dotés de 4600 combinaisons anti-feu. Ainsi que cinq colonnes mobiles d'intervention couvrant cinq régions du nord du pays seront déployées. Ce renforcement est marqué par un risque majeur d'incendie. Un risque provoqué par des perturbations et des changements climatiques très caractérisés. On peut constater, que cet hiver a été très pluvieux. Des quantités importantes de précipitations ont été enregistrées par le Centre de climatologie national CCN. Des volumes qui ont parfois triplé par rapport à la normale. Le printemps, quant à lui, a été très florissant. On a pu remarquer la présence en excès de broussaille. Une matière très combustible, un terrain plus que favorable pour les incendies. En revanche, l'arrivée de l'été est soulignée par une vague de chaleur intense. Des températures qui refusent de descendre même durant la nuit. Un record mondial est même noté dans la ville d'Adrar avec une température qui a atteint les 65 degrés. Du jamais-vu! Cette canicule persistante présente un danger très sérieux d'incendie supplémentaire. L'été n'est pas encore arrivé à sa fin que des bilans lourds sont déjà enregistrés. D'ailleurs, durant le premier semestre de 2018, la Protection civile a recensé environ 144 feux de forêts. Plus de 364 hectares ont été détruits depuis le 1er juin à travers tout le pays, selon un bilan établi par la direction générale des forêts DGF. Au niveau de Skikda, cinq hectares de récoltes agricoles et 600 arbres fruitiers ont été décimés vendredi soir. L'opération d'extinction a duré près de 8 heures afin de lutter contre ce feu. De plus, ces deux derniers jours et en raison d'importantes strates herbacées. Près de 200 arbres fruitiers ont été ravagés du côté de Bouira. Face à cette situation, la Protection civile et la direction générale des forêts ne sont pas restées les bras croisés. Toutefois, avec les cas d'incendie déjà signalés, les risques sont multipliés et pourraient se répéter. En rappel, à cette même période l'année dernière, la wilaya de Tizi Ouzou a été confrontée à de gigantesques incendies qui ont causé des dégâts considérables et menacé la vie des populations. Plus d'une dizaine de villages à savoir Ait Ouacif, Ait Rahmoune, Chirifi, Tarikt, Ibousaidene, Akham Lahdj, Lazaib, Afir, Imaksnen, Ait Attela, Ait Slimane, Djbel Amar Moussa et Izemouren se sont retrouvés encerclés par le feu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.