L'INTERSYNDICALE BOYCOTTE LA RENCONTRE AVEC LA MINISTRE : La menace plane sur les écoles d'Oran    Abderrazak Dourari, professeur de linguistique au Temps d'Algérie : « Pourquoi j'ai quitté l'Académie Tamazight »    Projet d'une «Route de l'olivier» pour développer le tourisme rural    La déclaration de la main-d'œuvre étrangère, un autre souci pour la Cnas    Dieu peut-il offrir une Ferrari ?    Tirs de gaz lacrymogènes sur des manifestants près du Parlement    Le WA Tlemcen retrouve le podium, l'ASO Chlef trébuche à Kouba    Nette victoire du CS Constantine devant le TP Mazembe (3-0)    L'ES Sétif s'enfonce dans la crise    La démarche prudente de Ali Benflis    Terrible accident entre deux autobus à Sidi Amar    Vers le remboursement des sondes urinaires    Baisse sensible des candidats aux cours d'alphabétisation    Convocation du corps électoral : fin de récréation ?    L'épopée d'un roi bâtisseur    Plusieurs réserves levées    Ich Liebe Dich Frau Angela !    Accidents de la route : Moins de décès en 2018    Le Mossad se déploie au Sahel via le Tchad    Migration: Mettre en place une nouvelle gouvernance    En 2017 en Algérie: Le salaire net moyen à plus de 40.300 dinars    Ouled Rahmoune: 26 milliards pour l'aménagement urbain    Relizane: Projets AADL attendent réalisation    Coupe d'Algérie «Réserves» : 1/8e de finale: PAC - WAT et NAHD - ASO, principaux duels    La présidentielle lancée    Tiaret: Un ancien bâtonnier tire sa révérence    « L'Année miraculeuse » présenté à l'hôtel «Liberté»: Débats divergents autour du dernier roman de Mohamed Magani    El-Bayadh: 25 milliards pour la restauration du ksar de Boussemghoun    Des organisations appellent à la mobilisation citoyenne    Une production de plus de 1 000 tonnes en 2018    Création prochaine d'un orchestre amazigh    Fatima Rachedi lauréate du concours national    Dix chargeurs et une quantité de munitions saisis à Jijel    APN : La convocation du corps électoral a barré la route aux aventuristes    Le FLN salue la décision du Président Bouteflika    Accord Maroc-UE : Un processus entaché d"'irrégularités et d'illégalité"    RDC : La Cour constitutionnelle proclame Félix Tshisekedi président de la République    Russie : Le procureur Mueller qualifie d'"inexactes" des allégations explosives contre Trump    Iñigo Errejon s'affranchit de Podemos    La police se dote du systéme afis    Chine : La croissance devrait avoir freiné à 6,4% au 4e trimestre    Retour sur le CES 2019 : À Las Vegas, du concret pour ménager la planète    Le chef de la diplomatie allemande : "Personne ne peut arrêter" le Nord Stream 2    La Haute instance indépendante de surveillance des élections installée    La JS Saoura n'avait pas bien compris le jeu adverse    Le MCO a sorti la tête de l'eau, mais le plus dur reste à faire    Darfalou se blesse au genou    L'Algérie favorable...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouira prépare sa rentrée
EDUCATION, ENERGIE, VOIRIE...
Publié dans L'Expression le 18 - 08 - 2018

Le projet de création d'un grand centre de stockage de carburants à El Esnam connait toujours un grand retard.
En prévision de la rentrée sociale, la salle APW a abrité un exécutif élargi aux présidents des 45 communes de la wilaya. Lors de la réunion il a été passé en revue l'ensemble des secteurs directement ou indirectement concernés par ce retour des vacances.
La part du lion revient au secteur de l'Education nationale où, en application des instructions du gouvernement, une enveloppe consistante a été dégagée pour la réfection des établissements primaires dont la gestion échoit aux communes. L'étanchéité, les cantines, les cours et le ravalement sont les principaux travaux engagés sur une centaine d'écoles. Le secrétaire général de la wilaya, wali par intérim, a insisté sur le respect des délais et l'obligation faite de terminer les travaux avant l'arrivée des enfants, c'est-à-dire au plus tard le 6 septembre prochain. S'agissant toujours de cette rentrée des classes, la direction de l'éducation, à travers ses services, a déjà affecté les quotas de livres scolaires réservés aux établissements. La prime des 3 000 DA est aussi un problème soulevé lors de cette réunion, où il a été décidé de finaliser les listes au niveau des daïras et de les transmettre aux économats des institutions éducatives. «Aucun retard ne sera toléré, surtout que la rentrée vient juste après l'Aïd, synonyme de grandes dépenses», dira le secrétaire général. Un autre secteur a fait l'objet de recommandations. Il s'agit de l'Office de l'assainissement qui, en étroite collaboration avec les communes, doit prendre des mesures préventives en adéquation avec l'arrivée des pluies automnales. Le nettoiement des avaloirs, la vérification des canalisations des eaux usées sont les deux grands travaux retenus pour la circonstance. S'agissant du cas étrange constaté à l'EPH de Aïn Bessem où quatre personnes ont déjà perdu la vie pour une cause non élucidée encore, le wali intérimaire a rappelé à la direction de la santé la nécessité d'un suivi permanent et la prise de décisions sans attendre.
La direction de l'énergie, qui s'est félicitée du taux d'avancement dans l'alimentation en gaz et en électricité souhaite la levée du gel sur une centaine de projets qui porteront le taux de raccordement en gaz à plus de 86% alors qu'il était de 64% l'été dernier. Le projet de création d'un grand centre de stockage de carburants à El Esnam connaît toujours un grand retard dans sa mise en service. La réalisation de l'unité à vocation régionale n'a toujours pas démarré et l'espace demeure un terrain vague. En marge de ces préparatifs et concernant le chef-lieu de la wilaya, l'APC et les services de la voirie de la commune de Bouira ont engagé depuis avant-hier une vaste opération de nettoyage à travers l'ensemble des quartiers de la commune.
Des engins et des agents se sont attelés à débarrasser les détritus et les déchets qui jonchaient les artères de la ville. Cette opération, qui se veut périodique selon les responsables, nécessite une adhésion des citoyens. «Il nous arrive de débarrasser des déchets et de retrouver d'autres le lendemain», nous confiera un fonctionnaire de la commune. Ce constat est confirmé et bon nombre de citoyens ne se soucient point de l'environnement. Avant cette louable initiative, la ville de Bouira, tristement réputée pour être une ville sale, croule sous les sachets jetés n'importe comment.
L'opération, qui coïncide avec la rentrée sociale, touche aussi le volet éclairage puisque les services concernés changent les lampes grillées; précisons que tout au long de l'été la ville vivait dans le noir, en raison d'une pénurie de lampes. L'obscurité avait été un facteur avantageant la fuite du groupe terroriste qui avait mené une attaque contre une patrouille de police pendant le mois de juillet. «L'effort fait par la commune ne peut réussir et durer dans le temps, si les citoyens continuent à faire preuve d'incivilité en jetant leurs ordures partout», nous dira un élu de l'Assemblée populaire communale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.