JSK : Tout pour garder la première place    Ligue 2 : les deux leaders en appel    Championnat algérien : La Fifa enquête sur la corruption dans le football, selon BBC Arabic    Amazigh Legend's… c'est parti    La Chine ne dévaluera «jamais» le yuan    Des sujets sensibles à l'ordre du jour    Assises sociales ce samedi    La présidentielle 2019 au menu    350 travailleurs de l'ECT/SOPATI sans salaires depuis 14 mois    Les Sétifiens ne jurent que par la qualif' !    Instruction ignorée    Le niet de Hasbellaoui    Il étouffe, il faut agir vite !    Benalla, ex-collaborateur de Macron, s'explique devant le Sénat    ACTUCULT    Tous ont combattu ! Qui a trahi ?    A la découverte d'un métier en or    Ministres sortants, leur vie loin des ors de la République !    En perspective des Jeux méditerranéens de 2021: Plus de 1 milliard DA pour la réhabilitation des infrastructures sportives    Inter-régions: Les choses sérieuses commencent    Mascara: La DJS vole au secours des clubs de la wilaya    Alger: Une nouvelle marche de retraités de l'ANP empêchée    Boomerang    Poutine a tempéré sa réaction pour mieux surprendre    Procès Salsabile à Oran: Peine capitale requise contre les deux accusés    Vers l'éradication du site de stockage de «la jumenterie»: Plus de 100 tonnes de déchets hospitaliers du CHUO traitées    Bousfer: 17 constructions et extensions démolies    Plaidoyer pour la paix et lettre ouverte à monsieur donald trump président des etats-unis    La gouvernance de l'Université en Algérie, propositions de réforme    Selon le DG de la CNAS: La carte Chifa ne remet pas en cause la gratuité des soins    Polémique sur la question de l'égalité dans l'héritage: Le RCD dénonce «le terrorisme intellectuel»    Quand une ville coule, c'est Dieu qui est responsable    L'événement Maurice Audin : Macron ouvre des brèches en Algérie    Eric Zemmour et sa philosophie du prenom gallicisé    Vente du groupe Echorouk    Le gouvernement et sa logique d'étouffement de la presse    Paiement électronique : La voie de secours qui tarde à s'ouvrir    Un policier tue deux personnes à Oran    Sidi Saïd a reçu Ould Abbès    La "France veut aider l'Algérie à sécuriser ses frontières"    Premières tendances des élections législatives et locales    Le RCD répond «aux marchands de versets assaisonnés à la cocaïne»    Scandaleux !    Belmadi prépare déjà le Bénin    Pari difficile pour Benghabrit    Ould Kablia brise le silence    Commandement des Forces Aériennes: Gaïd Salah installe Hamid Boumaïza    Sidi Saïd a reçu Ould Abbès    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouira prépare sa rentrée
EDUCATION, ENERGIE, VOIRIE...
Publié dans L'Expression le 18 - 08 - 2018

Le projet de création d'un grand centre de stockage de carburants à El Esnam connait toujours un grand retard.
En prévision de la rentrée sociale, la salle APW a abrité un exécutif élargi aux présidents des 45 communes de la wilaya. Lors de la réunion il a été passé en revue l'ensemble des secteurs directement ou indirectement concernés par ce retour des vacances.
La part du lion revient au secteur de l'Education nationale où, en application des instructions du gouvernement, une enveloppe consistante a été dégagée pour la réfection des établissements primaires dont la gestion échoit aux communes. L'étanchéité, les cantines, les cours et le ravalement sont les principaux travaux engagés sur une centaine d'écoles. Le secrétaire général de la wilaya, wali par intérim, a insisté sur le respect des délais et l'obligation faite de terminer les travaux avant l'arrivée des enfants, c'est-à-dire au plus tard le 6 septembre prochain. S'agissant toujours de cette rentrée des classes, la direction de l'éducation, à travers ses services, a déjà affecté les quotas de livres scolaires réservés aux établissements. La prime des 3 000 DA est aussi un problème soulevé lors de cette réunion, où il a été décidé de finaliser les listes au niveau des daïras et de les transmettre aux économats des institutions éducatives. «Aucun retard ne sera toléré, surtout que la rentrée vient juste après l'Aïd, synonyme de grandes dépenses», dira le secrétaire général. Un autre secteur a fait l'objet de recommandations. Il s'agit de l'Office de l'assainissement qui, en étroite collaboration avec les communes, doit prendre des mesures préventives en adéquation avec l'arrivée des pluies automnales. Le nettoiement des avaloirs, la vérification des canalisations des eaux usées sont les deux grands travaux retenus pour la circonstance. S'agissant du cas étrange constaté à l'EPH de Aïn Bessem où quatre personnes ont déjà perdu la vie pour une cause non élucidée encore, le wali intérimaire a rappelé à la direction de la santé la nécessité d'un suivi permanent et la prise de décisions sans attendre.
La direction de l'énergie, qui s'est félicitée du taux d'avancement dans l'alimentation en gaz et en électricité souhaite la levée du gel sur une centaine de projets qui porteront le taux de raccordement en gaz à plus de 86% alors qu'il était de 64% l'été dernier. Le projet de création d'un grand centre de stockage de carburants à El Esnam connaît toujours un grand retard dans sa mise en service. La réalisation de l'unité à vocation régionale n'a toujours pas démarré et l'espace demeure un terrain vague. En marge de ces préparatifs et concernant le chef-lieu de la wilaya, l'APC et les services de la voirie de la commune de Bouira ont engagé depuis avant-hier une vaste opération de nettoyage à travers l'ensemble des quartiers de la commune.
Des engins et des agents se sont attelés à débarrasser les détritus et les déchets qui jonchaient les artères de la ville. Cette opération, qui se veut périodique selon les responsables, nécessite une adhésion des citoyens. «Il nous arrive de débarrasser des déchets et de retrouver d'autres le lendemain», nous confiera un fonctionnaire de la commune. Ce constat est confirmé et bon nombre de citoyens ne se soucient point de l'environnement. Avant cette louable initiative, la ville de Bouira, tristement réputée pour être une ville sale, croule sous les sachets jetés n'importe comment.
L'opération, qui coïncide avec la rentrée sociale, touche aussi le volet éclairage puisque les services concernés changent les lampes grillées; précisons que tout au long de l'été la ville vivait dans le noir, en raison d'une pénurie de lampes. L'obscurité avait été un facteur avantageant la fuite du groupe terroriste qui avait mené une attaque contre une patrouille de police pendant le mois de juillet. «L'effort fait par la commune ne peut réussir et durer dans le temps, si les citoyens continuent à faire preuve d'incivilité en jetant leurs ordures partout», nous dira un élu de l'Assemblée populaire communale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.