«Dilapidation de deniers publics et privilèges indus»: Ouyahia et Loukal convoqués par la justice    Rassemblement devant le tribunal de Sidi M'hamed    Le tribunal des chimères ?    Handball - Coupe d'Algérie - Demi-finales: Le détenteur du trophée éliminé    Football - Ligue 1: La JSK met la pression sur l'USMA, le MCO dans la tourmente    NC Magra: Le président Benaceur toujours optimiste    Ils rejettent la présidentielle: Marche nationale des Syndicats autonomes le 1er mai    Adrar: 3 morts et 4 blessés dans une collision    Skikda: Une policière assassinée dans son domicile    20 ans de monnaie unique dans l'UE: "L'euro, tel qu'il est aujourd'hui, n'est pas stable"    Huawei va déployer la 5G durant la CAN-2019    La Badr refuse-t-elle de payer les retraités de France?    Après la mort d'une journaliste : Arrestations et appel au calme en Irlande du Nord    Daesh revendique l'attaque meurtrière contre un ministère    4 assaillants tués en attaquant un QG de la sécurité    L'Algérie fer de lance de Seat dans le monde    Conseil de la Ligue arabe : M. Sabri Boukadoum participe à la réunion consacrée à la question palestinienne    Dilapidation de deniers publics : Ahmed Ouyahia face à la justice    Le général Bouazza nommé à la tête de la DSI    Le MPA en appelle à l'armée    28e journée de la Ligue 2 : Statu quo en tête, l'USMH n'est plus relégable    Grève contre le retour du directeur    L'OMA en quête de financement    C'est déjà plié pour Rivaldo    Le revers de trop    Les bus de l'Etub ne circulent plus    Les réfrigérateurs Slimmed Down de LG : Plus minces et aliments plus frais    Quinze wilayas sont concernées    Des enfants à sauver    4 kg de kif saisis et 4 individus arrêtés    Spécialiste de l'Algérie : L'historienne Annie-Rey Goldzeiguer, tire sa révérence    13 réalisatrices au festival de Cannes 2019    Tamazight prochainement disponible sur Google traduction    De nouvelles salles de cinéma pour le Ramadhan    La date fixée au 21 juin    Feu vert officiel pour la mise en service    Session extraordinaire le 4 mai    Ould Abbes dans de mauvais draps    Tizi Ouzou.. Les routes de tous les dangers    207 morts dans les attaques terroristes.. Massacre au Sri Lanka    Grippe saisonnière.. Net recul cette année    Mois du patrimoine.. Un riche programme    Algérie-Mali, le 16 juin à Abu Dhabi    Début du référendum constitutionnel en Egypte    La progression féconde    …sortir…sortir…sortir…    «Le prix payé pour tamazight a été exorbitant»    Forte explosion et tirs dans le centre de Kaboul    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Bouira prépare sa rentrée
EDUCATION, ENERGIE, VOIRIE...
Publié dans L'Expression le 18 - 08 - 2018

Le projet de création d'un grand centre de stockage de carburants à El Esnam connait toujours un grand retard.
En prévision de la rentrée sociale, la salle APW a abrité un exécutif élargi aux présidents des 45 communes de la wilaya. Lors de la réunion il a été passé en revue l'ensemble des secteurs directement ou indirectement concernés par ce retour des vacances.
La part du lion revient au secteur de l'Education nationale où, en application des instructions du gouvernement, une enveloppe consistante a été dégagée pour la réfection des établissements primaires dont la gestion échoit aux communes. L'étanchéité, les cantines, les cours et le ravalement sont les principaux travaux engagés sur une centaine d'écoles. Le secrétaire général de la wilaya, wali par intérim, a insisté sur le respect des délais et l'obligation faite de terminer les travaux avant l'arrivée des enfants, c'est-à-dire au plus tard le 6 septembre prochain. S'agissant toujours de cette rentrée des classes, la direction de l'éducation, à travers ses services, a déjà affecté les quotas de livres scolaires réservés aux établissements. La prime des 3 000 DA est aussi un problème soulevé lors de cette réunion, où il a été décidé de finaliser les listes au niveau des daïras et de les transmettre aux économats des institutions éducatives. «Aucun retard ne sera toléré, surtout que la rentrée vient juste après l'Aïd, synonyme de grandes dépenses», dira le secrétaire général. Un autre secteur a fait l'objet de recommandations. Il s'agit de l'Office de l'assainissement qui, en étroite collaboration avec les communes, doit prendre des mesures préventives en adéquation avec l'arrivée des pluies automnales. Le nettoiement des avaloirs, la vérification des canalisations des eaux usées sont les deux grands travaux retenus pour la circonstance. S'agissant du cas étrange constaté à l'EPH de Aïn Bessem où quatre personnes ont déjà perdu la vie pour une cause non élucidée encore, le wali intérimaire a rappelé à la direction de la santé la nécessité d'un suivi permanent et la prise de décisions sans attendre.
La direction de l'énergie, qui s'est félicitée du taux d'avancement dans l'alimentation en gaz et en électricité souhaite la levée du gel sur une centaine de projets qui porteront le taux de raccordement en gaz à plus de 86% alors qu'il était de 64% l'été dernier. Le projet de création d'un grand centre de stockage de carburants à El Esnam connaît toujours un grand retard dans sa mise en service. La réalisation de l'unité à vocation régionale n'a toujours pas démarré et l'espace demeure un terrain vague. En marge de ces préparatifs et concernant le chef-lieu de la wilaya, l'APC et les services de la voirie de la commune de Bouira ont engagé depuis avant-hier une vaste opération de nettoyage à travers l'ensemble des quartiers de la commune.
Des engins et des agents se sont attelés à débarrasser les détritus et les déchets qui jonchaient les artères de la ville. Cette opération, qui se veut périodique selon les responsables, nécessite une adhésion des citoyens. «Il nous arrive de débarrasser des déchets et de retrouver d'autres le lendemain», nous confiera un fonctionnaire de la commune. Ce constat est confirmé et bon nombre de citoyens ne se soucient point de l'environnement. Avant cette louable initiative, la ville de Bouira, tristement réputée pour être une ville sale, croule sous les sachets jetés n'importe comment.
L'opération, qui coïncide avec la rentrée sociale, touche aussi le volet éclairage puisque les services concernés changent les lampes grillées; précisons que tout au long de l'été la ville vivait dans le noir, en raison d'une pénurie de lampes. L'obscurité avait été un facteur avantageant la fuite du groupe terroriste qui avait mené une attaque contre une patrouille de police pendant le mois de juillet. «L'effort fait par la commune ne peut réussir et durer dans le temps, si les citoyens continuent à faire preuve d'incivilité en jetant leurs ordures partout», nous dira un élu de l'Assemblée populaire communale.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.