Rachid Taha, cet «ambianceur» et «sapeur» africain    Le procès de Kamel El Boucher reporté pour la seconde fois    88,24% de réussite à Médéa...    Les habitants en colère    Pionnière dans la formation d'étudiants entrepreneurs    Les travailleurs du groupe de médias « Temps nouveau » d'Ali Haddad protestent devant la maison de la presse Tahar Djaout    Tout savoir sur les pneumatiques    Mise en service de la station de traitement des eaux du barrage Sarno    Les travailleurs réclament leurs droits    L'UGTA n'a pas obtenu d'autorisation    Livraison de la première voiture de marque vietnamienne    Retard dans les rappels    Un combiné innovant    La marque qui a révolutionné l'automobile    La Russie victime de cyberattaques américaines "depuis des années"    Les Harambee Stars depuis hier au Caire    Signature d'un contrat de partenariat et de coopération    Une ouverture du capital, mais à quel prix ?    Bouzidi revient chez les Crabes    Ouverture de Club-des-Pins reportée    Ounas a repris l'entraînement    «Noureddine Bedoui doit démissionner»    ONM : "La solution constitutionnelle a échoué"    De la justice d'exception à la justice sans exception !    "La transition politique est une nécessité"    Economie politique du pillage du foncier agricole    Kendji Girac en concert algérois    Elaine Mokhtefi raconte une des périodes fastes de l'Algérie postindépendance    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine dans la région de Smara    Chikhi Samir représentera Aïn Témouchent    "L'Algérie était la pièce manquante que je voulais restituer"    Nouvelles d'Oran    Es Sénia : Cinq enfants mordus par un chien errant    L'ONU demande l'ouverture d'une enquête indépendante : Al Sissi a-t-il fait tuer le président Morsi ?    Gaïd Salah met en garde contre un vide constitutionnel    Les étudiants réclament un «Etat civil»    Bensalah inaugure la Foire internationale d'Alger    Equipe nationale: Les Verts depuis hier au Caire    USM Alger: Kaïs Yaâkoubi ne viendra pas    Tlemcen: Détournement de bons d'essence, 14 mandats de dépôt    29 harraga interceptés à Oran et Tipaza    Une amitié de voisinage et une coopération régionale    Comité bilatéral stratégique algéro-malien: La contribution de l'Algérie saluée    Urgence au dialogue consensuel    Selon des experts économiques : La persistance de la crise politique affectera négativement l'économie nationale    Début des inscriptions le 20 juillet    La justice se penche sur les dossiers du secteur    Manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011» : Le chapiteau de tous les scandales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le Thought 4 Food s'invite à Annaba
APRÈS BEJAIA
Publié dans L'Expression le 27 - 05 - 2019

collecte de 9 500 kg de denrées alimentaires pour les nécessiteux
L'événement qui s'organisait depuis 5 années déjà, dans la wilaya de Béjaïa, vient enfin de poser un pied à Annaba.
C'est un évènement particulier en son genre, organisé à Annaba, à l'initiative d'un groupe d'associations, d'entreprises, de clubs scientifiques et de collectifs de bénévoles.
L'évènement qui s'organisait depuis 5 années déjà, dans la wilaya de Béjaïa, vient enfin de poser un pied à Annaba où toute l'attention et l'intérêt lui ont été accordés. En effet, il s'agit de la première édition de Thought 4 Food, un séminaire caritatif inspiré d'une initiative organisée chaque mois de Ramadhan dans la ville de Béjaïa depuis 2014. L'édition de Annaba, qui a eu lieu hier, à l'hôtel Sheraton vise à s'inscrire dans le temps et dans l'espace, au vu de la spécificité de la population annabie, dont les habitants se caractérisent par l'ancrage des valeurs humaines, l'aide au prochain, notamment. Dans cette optique et sur la base de l'échelle des valeurs sociales et humaines, entre autres, les organisateurs ont choisi pour cette édition, «l'échange». Un concept qui, pour le collectif, vise à offrir gratuitement à la population de Annaba dans sa diversité, associations, collectif, institutions et entreprises, un séminaire de haute facture en programmation neuro-linguistique. En contrepartie, il est demandé aux participants d'apporter un don d'un minimum de 2 kilogrammes de denrées alimentaires qui seront ensuite redistribuées à des citoyens (familles), dans le besoin et défavorisées. Dans une ambiance bon enfant, l'hôtel Sheraton, qui a ouvert ses portes gratuitement aux organisateurs, a inculqué cet élan de solidarité, d'une autre valeur sociale «le vivre ensemble en paix». En effet, sans modération, les Annabis ont comme à l'accoutumée par de simples gestes, apporté une aide à leurs concitoyens démunis. Les packs de dons dépassaient largement les 2 kg. Témoignant ainsi de la générosité des Annabis et leur prédisposition à répondre présent à tout moment. Quant à la redistribution des tonnes de denrées collectées, elle sera gérée par Ikram et Ibtassim. Deux associations très connues au niveau de la wilaya de Annaba. Ikram va organiser un Iftar pour les maisons de retraites de Annaba. L'association Ibtassim quant à elle, se chargera de redistribuer les denrées collectées aux familles nécessiteuses. Notons qu'une intervention sur la thématique de l'événement a été présentée par Nadjib Mizi, coach et formateur agréé en PNL. Sur la personnalité du conférencier, il y a lieu de souligner, qu'il est un profil unique en Afrique du Nord et est aussi le seul expert en zone Afrique du Nord sur un panel de 200 experts dans le monde à avoir été formé, certifié et agréé aux USA, par le docteur Richard Bandler. Ce dernier n'est autre que le créateur de la programmation de la neuro-linguistique. Sur le retard de la tenue de cette édition à Annaba, le coach Mizi et en toute franchise, nous dit: «On n'y a juste pas pensé», en ajoutant: «On était tellement focalisé sur le travail à Béjaïa où on a accès à une salle étatique, qu'est la Maison de la culture, décrocher toutes les autorisations est toujours un travail compliqué, c'est pourquoi, on a toujours travaillé avec prudence. Aujourd'hui que le concept est autonome, la machine s'est lancée.» Très optimiste quant à l'avenir des éditions prochaines, notre interlocuteur a manifesté un émerveillement quant aux équipes de jeunes qui ont oeuvré à la réussite de l'événement. Cela dit pour lui, que «l'avenir est prometteur pour cet évènement caritatif dédié à la faveur des valeurs humaines à Annaba». C'est quelque chose qui va se pérenniser très très vite», a conclu Nadjib Mizi. Les précédentes éditions, organisées à Béjaïa, ont réuni une moyenne de 800 participants par événement, permettant ainsi, la collecte d'une moyenne de 4 tonnes de denrées alimentaires, avec la mobilisation de 120 organisateurs. Si cette 1ère édition a été un franc succès, elle a aussi été un facteur de motivation pour les organisateurs. Ces derniers, composés d'associations, de clubs universitaires et de tout un collectif, se sont donné rendez-vous, l'année prochaine, pour une 2ème édition à Annaba.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.