Ligue 1 : victoire l'ES Sétif devant la JS Kabylie (1-0)    [Vidéo]Grandiose manifestation malgré le jeûne et la pluie    Khenchela: décès du moudjahid Mohamed Tahar Bouchareb    Le MJS rassure les sportifs d'élite pour leur avenir professionnel, après la reconversion    Parution du roman d'épouvante "Fayla", de Abdelmoaiz Farhi    Maladies chroniques: appel au respect des recommandations médicales durant le Ramadhan    FAT: Décès de l'ancien DTN, Mohamed Bouchabou    Covid-19: au moins 2.987.891 morts dans le monde    Ligue 2 (12e j): le derby JSMB-MOB à l'affiche    Sétif: accélérer la cadence des travaux d'aménagement externes du pôle urbain de Tinar    Algérie-Liban: renforcer la coopération dans le domaine de l'enseignement supérieur    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces de l'armée marocaine    La ligue arabe avertit contre les plans coloniaux qui menacent la Mosquée d'Al-Aqsa    L'UNESCO adopte une nouvelle résolution sur les mesures sionistes à El Qods    Des pluies orageuses sur le Centre et l'Est du pays jusqu'à samedi    Le CN prend part au lancement de la stratégie régionale de l'OIM pour la région MENA (2020-2024)    Le musée national des Beaux-arts célèbre le mois du patrimoine    L'AARC s'investit dans l'initiation des enfants aux arts    Real : l'avenir de Benzema serait lui aussi scellé    Amara s'engage à de "profondes réformes"    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Huit blessés dans un accident sur l'autoroute est-ouest    Pour que la date du 20 avril 1980 ne soit plus exploitée    Algérie Poste : La direction menace les grévistes de licenciement    Coup dur pour le processus de paix d'Alger    Amara, un plébiscite et des promesses    Le gouvernement français «regrette»...    Crise du lait en sachet, les rationnements ne suffisent plus    "la réforme de la Sécurité sociale est plus que délicate"    L'AIE relève ses prévisions de la demande    Tous les indicateurs sont en hausse    Tension persistante dans l'éducation    Noureddine Tounsi risque un an de prison ferme    Le procès de six hirakistes reporté au 19 mai    Ces partis à candidats «extra-muros»    Ahmed Rachedi nommé conseiller chargé de la culture et de l'audiovisuel    Cérémonie des Oscars : des stars en chair et en os, pas sur Zoom    Dans les coulisses de la saison 2 du phénomène "Timoucha"    Boumerdès : Engouement au marché du Ramadhan    Bouira: Un piéton fauché par un camion    Washington prépare à l'Otan le retrait concerté d'Afghanistan    Est-ce une nouvelle crise ?    La grève s'étend    Nomination des chefs de sûreté    Des partis à la recherche de candidats    Abu Rudeineh appelle la communauté internationale à agir    La leçon d'une vie    «L'Etat n'abandonnera jamais le cinéma»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La gratin intellectuel rapproche les deux rives
Colloque à Paris sur la Méditerranée
Publié dans L'Expression le 04 - 03 - 2021


«Méditerranée: des hommes, des liens, un destin.» C'est l'intitulé d'un colloque qui s'ouvre aujourd'hui à Paris organisé par le Conseil économique social et environnemental, sur une idée de l'un de ses membres, Nacer Kettane, qui est également membre des Personnalités qualifiées et président fondateur de Beur FM. Ce colloque qui se propose d'explorer les opportunités qu'offre l'espace méditerranéen en vue d'enjamber les murs réels ou virtuels, de passer outre les stratégies de repli sur soi, intervient dans un contexte particulier en France. Il y a, en ce moment, dans l'Hexagone, une effervescence sans précédent induite par le débat sur la question mémorielle. Hier, la classe politique française, notamment l'extrême droite, s'est enflammée à la suite de la décision du président Emmanuel Macron de faire un autre geste de reconnaissance pour panser les blesser entre les deux rives. Macron a reconnu que l'avocat Ali Boumendjel, militant pour l'indépendance de l'Algérie, a bel et bien été «torturé et assassiné» par l'armée française pendant la guerre d'Algérie en 1957. À l'époque, le meurtre avait été maquillé en suicide. C'est pour dire que la question mémorielle sera d'ailleurs abordée sous ses différents aspects durant ce colloque modéré par Nacer Kettane. Mais pour apaiser les mémoires, il faut bien préparer le terrain et enclencher des dynamiques pour servir d'écrin à ce « bijou de la réconciliation des mémoires». La rencontre d'aujourd'hui en fait partie. L'explosion du numérique, les nouvelles routes énergétiques, les Erasmus, la mobilisation sans précédent de la jeunesse et des sociétés civiles sont de formidables atouts pour retisser des liens au service d'une communauté méditerranéenne et de la paix. L'Europe s'est construite sur l'acier, le charbon et sur un socle démocratique commun. Pour passer au-dessus des rivalités frontalières, des guerres fratricides et des sempiternelles querelles tribales aux connotations religieuses, nous devons imposer l'idéal commun méditerranéen. Ce Colloque de haute facture scientifique, sociale et politique énonce, à juste titre, que si le destin des hommes ne tient qu'à un fil, «alors n'hésitons pas: à nous de le tisser et d'en faire notre étendard». Au au moins 17 éminentes personnalités représentant le monde scientifique, politique, économique et culturel ont été conviées. On y trouve entre autres: Patrick Bernasconi, président du Cese, Karim Amellal, ambassadeur, délégué interministériel à la Méditerranée, Nasser Kamel, secrétaire général de l'Union Pour la Méditerranée, Benjamin Stora, Cédric Villani, Tassadit Yacine, Louis Bachoud, Belkacem Lounès, Albert-Claude Benhamou, Myassa Messaoudi, Kaci Ait Yalla, Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, chargé du Tourisme, des Français de l'étranger et de la francophonie, ainsi que d'autres personnalités encore...

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.