Chute de pluies : Plusieurs routes bloquées    Bab El Oued et la Casbah : Les articles scolaires inondent les marchés    La Fédération des consommateurs tire la sonnette d'alarme    Un steward d'Air Algérie arrêté à Paris    Wagner brouille les cartes au Mali    L'opposition crie à la fraude    Le Chabab retrouve l'ASEC Mimosa au prochain tour    Niger-Algérie décalé au 12 octobre    Pochettino : "C'est ma décision..."    Des opposants à Baâdji convoqués par la police    En quête d'une stratégie industrielle    Le casse-tête de la surcharge scolaire    La rentrée scolaire s'annonce perturbée à Boumerdès    L'Algérie attend toujours le retour de Baba Merzoug    "L'école algérienne est tournée vers le passé"    L'ambitieux programme de Sonatrach    Annulation des pénalités de retard au profit de milliers d'employeurs    Iarichène trace sa feuille de route    Confiance renouvelée au coach Zaoui    Des partis dénoncent des conditions «surréalistes»    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    50 ans après, un volcan entre en éruption    Le système de santé «risque de s'effondrer», avertit l'OMS    L'enquête étendue à 30 wilayas touchées, 71 suspects arrêtés    Tentative d'émigration clandestine avortée à Oulhaça    Hausse de nouveaux projets d'investissement malgré la pandémie de Covid-19    L'ultime étape, le Sénat    La Semaine de l'Indonésie 2021 s'est ouverte à Alger    Paris-Berlin Appel à candidature    Une indispensable catharsis    CS Constantine: Des objectifs revus à la hausse    Coopérative «El Mouloud» Canastel: Découverte d'un corps sans vie    Justice: Le procès de l'ancienne ministre Houda Feraoun reporté    Les dessous de la corbeille    La saga islamiste tire à sa fin    Chanegriha loue la cohésion    La grande inconnue    El Watan au coeur d'une polémique    Le ministre exige la réduction des délais    Jeunesse, tourisme et télécommunications au menu    Deux militaires morts dans la collision de deux hélicoptères    Les premiers effets de l'instabilité apparaissent    Aït Djoudi revient à de meilleurs sentiments    Lamamra sur son terrain à New York    L'ombre du maréchal Haftar    Cycle de films espagnols    Le second appel de l'institut Français    «Le Cri» de Samir Toumi traduit en italien    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Du pain sur la planche pour les députés
Reprise de la session parlementaire en septembre
Publié dans L'Expression le 27 - 07 - 2021

La clôture de la session parlementaire de la 9ème législature s'est déroulée, hier, au niveau du Conseil de la nation et de l'APN, en présence du Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane et de son staff gouvernemental. Dans son allocution, le président du Conseil de la nation, Salah Goudjil a indiqué qu'«un gros programme du travail nous attend à l'ouverture de la session parlementaire ordinaire, en septembre prochain, notamment concernant l'examen et l'adoption du Plan d'action du gouvernement. S'ensuivra l'organisation des élections locales, une question qui intéresse directement le Conseil de la nation, étant donné que les deux tiers de ses sièges sont élus par un collège électoral composé de membres des Assemblées populaires de wilaya et des Assemblées populaires communales, en raison également du fait que «le découpage administratif et l'environnement relèvent des compétences du Conseil de la nation». «Ce qui est attendu du nouveau gouvernement, en tant qu'Exécutif, c'est d'apporter des solutions à la crise sanitaire due à la pandémie de Covid-19», a-t-il ajouté. En croisade contre les provocations du régime marocain, il a relevé que «les choses sont désormais claires pour ce qui est de l'hostilité à l'égard de l'Algérie», tout en réaffirmant que «les positions souveraines de l'Algérie concernant les questions internationales resteront immuables». Il a rappelé qu' «en dépit des multiples tentatives d'ingérence des présidents d'Etat, à l'image du Tunisien Habib Bourguiba, Mohamed El Khames roi du Maroc et l'Egyptien Gamal Abdennasser, l'Algérie n'avait jamais toléré une immixtion dans ses affaires internes, même en temps de guerre, durant la révolution ou à l'occasion, du déroulement des négociations d'Evian, pendant lesquelles aucun médiateur n'a été accepté». À l'adresse de l'armée, il dira: «Si durant la guerre d'indépendance, l'Armée de Libération nationale (ALN), a été le coeur battant de la révolution algérienne, aujourd'hui l'ANP, héritière de l'ALN, est le coeur battant de la nation», a-t-il soutenu. «Au-delà de la constance des positions de l'Algérie et du juste soutien aux causes, la démocratisation de l'Algérie qui constitue son immunité, n'arrange pas les affaires de certaines parties ennemies de l'Algérie, particulièrement à l'extérieur du pays», a-t-il poursuivi. De son côté, le président de l'APN a indiqué que «la sortie provocatrice du régime marocain constitue une violation flagrante des us diplomatiques, le franchissement de toutes les lignes rouges». Ce régime, dit-il, «a prouvé à chaque fois son incapacité à contenir sa crise interne, en recourant à la diversion, pour détourner le regard de la communauté internationale, des violations commises dans la région». Pour lui «il tente abusivement de mettre sur un pied d'égalité le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination et des questions préfabriquées, à travers son soutien au mouvement séparatiste MAK, classé comme organisation terroriste en Algérie».
La séance de clôture de la session parlementaire, laissée ouverte, intervient conformément à l'article 138 de la Constitution et aux dispositions de l'article 5 de la loi 12-16 organique portant organisation de l'APN et du Conseil de la nation et leur relation fonctionnelle avec le gouvernement.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.