JM / Athlétisme (relais 4x400m) : l'Italie disqualifiée, perd la médaille d'argent au profit de la Turquie    Barça : Bonne nouvelle pour Gavi    Bayern : Gnabry dans le viseur des clubs de Manchester    Drame de Melilla: Le Premier ministre espagnol charge le Maroc    Géostratégie en gestation    Les préparatifs suivent leur cours: Un Sommet arabe fatidique    Le PDG de Sonatrach: Vers de nouveaux accords pour la révision des prix du gaz    Sonelgaz: Plus de 50.000 foyers raccordés au gaz et à l'électricité depuis 2020    Rejet des eaux non traitées dans les zones humides: Des contrôles réguliers dans les zones industrielles    Football - La CAN 2023 reporté à janvier-février 2024    Boxe - FAB: Lorsque le sport casse les tabous    Aïd El-Adha: Le ministère de la Santé met en garde    Plus de 5 millions de diplômés depuis l'indépendance: Les nouveaux challenges de l'Université    Affichage des listes dans les communes dans les tout prochains jours: Plus de 15.000 logements prêts à la distribution    La Libye et l'espoir suspendu    60 ans et beaucoup à faire    La cohésion sociale : socle de la véritable citoyenneté    Tebboune à coeur ouvert    «Vous avez une bataille à mener»    Un petit tour et puis s'en vont    Ronaldo, des cadors européens et Naples sur les rangs    Contacts établis avec Ziyech    En dents de scie    L'armée russe a pris Lyssytchansk    Les Palestiniens ont remis la balle aux Américains    La loi sur l'exercice du droit syndical retoquée    La longue marche...    «L'Algérie est le berceau de l'humanité»    Guterres encense la diplomatie algérienne    N'en déplaise aux révisionnistes!    M. Benabderrahmane supervise le lancement officiel de la plate-forme numérique "L'Algérie de la Gloire"    Liberté syndicale et exercice du droit syndical: enrichissement du projet de loi    La bataille vitale que les jeunes doivent mener est celle de la conscience    Emission d'un nouveau timbre-poste à l'occasion de la Fête de l'Indépendance    Université: Plus de 5 millions de diplômés formés en 60 ans    Revue El Djeich: Le Président Tebboune appelle le peuple algérien à resserrer les rangs pour remporter la bataille du renouveau    Hydrocarbures: 4,4 mds USD consentis par Sonatrach dans l'exploration-production en 2021    Canicule annoncée lundi, sur plusieurs wilayas du pays    Le ministère de la Santé appelle au respect des mesures de prévention durant l'Aïd El-Adha    Président libanais: le Sommet arabe d'Alger revêt une importance capitale    Migrants tués par la police marocaine: "le Maroc essaie d'effacer les preuves de la tragédie"    Célébration du 60e anniversaire de l'Indépendance : Un grand concert de musique andalouse à Alger    Sidi Bel Abbès: Le festival de danse populaire tient ses promesses    Les déchets ménagers inquiètent    «La jeunesse algérienne sait bâtir»    Béjaïa en fête    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sur les traces des étudiantes de 1956
Oran
Publié dans L'Expression le 21 - 05 - 2022


Rien n'a fonctionné dans cette ville que l'on a «européanisée» insidieusement pour faire croire sournoisement au monde que la «pacification» était en marche. En fait, les colons ont tenté d'imposer leur mode de vie aux habitants. Ces derniers, partisans, ni de l'Orient ni de l'Occident, ont rejeté ce mode de vie au point d'en découdre avec les colons jusqu'au recouvrement de la souveraineté et l'identité nationales. Belles, coquettes, aspirant à une vie meilleure, enthousiastes mais hautement éveillées ces dizaines de jeunes femmes ont adopté le mot d'ordre lancé par le FLN/ALN en boudant les bancs des lycées et des instituts pour prendre part au combat libérateur. Une arme efficace. Ce fut le 19 mai 1956. En effet, 66 ans après ce glorieux repère, des moudjahidate gardent intacts les souvenirs de leur engagement. Ces moudjahidate ont été unanimes à dire lors d'un colloque scientifique organisé par l'université d'Oran 1 Ahmed Ben Bella, que «le destin individuel ne valait rien devant celui de tout une nation». «Qu'on se mette inconditionnellement de la partie pour défendre la patrie», ont-elles réitéré. La moudjahida Fatiha, fille du savant Cheikh Saïd Zemmouchi, n'avait, à l'époque, que 16 ans et étudiait en deuxième année à l'Ecole moderne pour filles, lorsqu'elle avait répondu à l'appel à la grève générale. Pour cette moudjahida, la grève du 19 mai n'est pas la première action à laquelle elle a participé. «Auparavant, j'avais participé à la distribution de tracts appelant à cette grève, avec six autres Algériens qui étudiaient dans cet établissement scolaire dont Leila Meftah et Sakina Dziri», a-t-elle souligné, ajoutant qu'«après sept jours de grève, nous avons été expulsées du lycée». Une expulsion qui lui a permis de rejoindre les rangs de l'Armée de Libération nationale, d'autant qu'elle entretenait, auparavant, des contacts avec des militants du Front de Libération nationale (FLN). N'oubliant aucun détail, Fatiha Zemmouchi relate avec fierté les différentes actions qu'elle a menées à Oran après qu'elle eut été chargée par Ahmed Benalla, responsable des réseaux des fidaïne à Oran, de travailler avec le chahid Ali Cherfaoui pour l'aider à mener à bien les opérations fidaïes. Après avoir contribué à la réussite de quatre opérations ayant servi de test, Hadj Benalla décida de l'envoyer au Centre de commandement de la Révolution à Aïn Tédelès à Mostaganem. C'est à partir de ce centre qu'elle a été formée au maniement des armes pour poursuivre la lutte armée jusqu'à son arrestation fin 1956, en compagnie d'autres moudjahidine et de moudjahidate dont Khadidja Khatir et Ahmed Latreche Senoussi, emprisonnée à Mostaganem, et El Malah à Aïn Témouchent. Elle a été libérée la veille de l'indépendance. De son côté, la moudjahida Khadidja Briksi a révélé qu'elle étudiait à l'époque dans un lycée marocain à Oujda avec d'autres Algériens et collectaient de l'argent et des médicaments au profit de la glorieuse Révolution de libération. Cette grève lui a servi de tremplin pour se lancer dans la lutte armée.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.