Commandant Si H'mimi : Ce qu'il faut savoir    Pays-Bas: le taux de chômage en baisse en juillet, à 3,8%    Choléra: Le bilan passe à 26 décès au Niger    Kim Jong Un dénonce les responsables des "sanctions scélérates"    JSK / Mellal : «Que le derby soit l'occasion de renforcer les liens entre les deux clubs»    L'Equateur exige un passeport aux migrants vénézuéliens    L'euro monte un peu face au dollar dans un marché apaisé    JSS - MCO, aujourd'hui à 20h00 : L'heure de vérité pour les Hamraoua    Slimani : «Feghouli m'a félicité pour mon transfert au Fenerbahce»    Feux de forêts: près de 1.470 hectares parcourus depuis juin    Services vétérinaires: le cheptel ovin n'est pas exposé au risque de la fièvre aphteuse    13 Palestiniens arrêtés par les forces de l'occupation israélienne en Cisjordanie    RND : Ouyahia décide de radier le sénateur élu à Tipasa pour son implication dans une affaire de corruption    Mali/présidentielle: Boubacar Keïta réélu avec 67,17% des voix    L'objectif des négociations est de garantir le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination (Addouh)    Chlef: 10 milliards de centimes de dédommagements pour des agriculteurs    Historicisation de l'intervention militaire de la Russie au Moyen-Orient dans l'histoire. Trump peut-il inverser le jeu planétaire ?    Les nuées de drones sur Hmeimin: un message à l'adresse de Moscou    Constantine - Pour faire face à la demande: Les bureaux de poste ouverts jusqu'à 22h    Constantine - Récupération de peaux de mouton: Le circuit de l'opération arrêté    Des devoirs de vacances pour nos ministres!    Nous avons besoin d'une élite scientifique nobelisable    En Algérie, les trains n'arrivent pas à l'heure mais ils arrivent quand même    Tunisie : projet d'égalité hommes-femmes pour l'héritage, je ne félicite personne !    Le rêve Zidane de plus en plus crédible ?    Un paradis aquatique en plein désert    Coupure de gaz aujourd'hui à Hammamet et Aïn Benian    «Les résultats obtenus dépassent nos prévisions»    La finale de la 2e édition à la piscine 20 août    Pétrole : La production de l'Opep a légèrement augmenté en juillet    C'est la rentrée politique!    "Parlez-moi du mouton et de la pomme de terre!"    Les folles dépenses du mariage    Assaut contre les barons de la pomme de terre    Lieux Saints: Nécessité d'une coordination entre tous les partenaires    Ligue des champions d'Afrique (5e j), ESS-TP Mazembe ce vendredi à Sétif: Les Sétifiens pour une victoire avant le MCA    Belmadi en conférence de presse ce samedi    4325 opérateurs assurent la permanence à constantine    Semaine économique et culturelle à Washington : Une réunion de coordination pour préparer la participation algérienne    Myriade de stars à l'Esplanade de Riadh el Feth    Netflix produit la première série fantastique arabe    Bouzeguène fête la vie!    L'Algérie à la rescousse des migrants    "30 partis soutiennent Bouteflika"    MO Béjaïa - JS Kabylie l'affiche du jour !    Le théâtre romain a abrité la 11e édition    Skikda : La sensibilisation sur les dangers de la mauvaise utilisation d'internet, cheval de bataille de la Sûreté nationale    Les "vagues" de la rentrée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Meilleur ambassadeur de l'art plastique algérien en Europe
Disparition de Abdelkader Houamel
Publié dans Liberté le 17 - 07 - 2018

Le plasticien Abdelkader Houamel, natif de N'gaous (Batna), décédé à l'âge de 82 ans mercredi à Rome (Italie), était le "meilleur ambassadeur" de l'art plastique algérien en Italie et en Europe, selon des témoignages recueillies par l'APS.
Pour l'artiste miniaturiste Moussa Kechkeche, également directeur de l'école régionale des beaux-arts de Batna, le défunt a réussi à donner "une image remarquable" de l'art plastique algérien notamment par ses œuvres consacrées à la femme targuie et ses bijoux ainsi qu'au folklore, à la musique et aux traditions des Touaregs.
M. Kechkeche qui a côtoyé le défunt artiste durant ses études d'art à Rome de 1981 à 1985, a également indiqué que "Houamel qui fut alors chargé du bureau des visas à l'ambassade d'Algérie à Rome a réussi par son pinceau et ses couleurs à renvoyer une belle image de la femme du Sahara algérien avec tous les détails de son monde et de ce qu'elle représente de patrimoine, de culture et d'authenticité plongeant leurs racines loin dans l'histoire humaine". Et d'ajouter : "Le défunt fut de la vague des plasticiens modernistes et a pu développer un style propre à lui ayant assuré une notoriété en Italie, où il s'était installé mais aussi dans les autres pays où il a exposé". Proche du défunt, Nabil Houamel a relevé que l'aventure artistique d'Abdelkader qui a rejoint très jeune les maquis de la Révolution de libération depuis djebel Boutaleb près de N'gaous a débuté avec une bourse d'étude des arts en 1961. Les moudjahidine de la Wilaya1 historique l'avaient aidé à traverser la frontière algérienne avec la Tunisie où il avait rencontré une équipe de journalistes radiophoniques italiens enquêtant sur la révolution, ajoute Nabil Houamel. Cette rencontre, a-t-il considéré, a été décisive pour la suite du parcours de l'artiste "considéré par le commandement du Front de libération nationale (FLN) comme un des cadres de l'Algérie indépendante". Abdelkader qui a fréquenté l'Académie des beaux-arts de Rome, où il s'était établi depuis 1961, s'est vite fait remarquer par ses œuvres en obtenant le 1er Prix "San Vito Romano" en 1962 puis en 1965 celui de "Citta di Gubbio" avant d'être nommé académicien de Teberiana Academia et fut décoré par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, de la médaille du mérite le 8 juin 2000 à Oran à l'occasion de la Journée nationale de l'artiste.
Il a également obtenu le 5 juillet 2002 une médaille décernée par le ministère de la Culture. Le défunt qui a laissé une empreinte singulière dans le mouvement artistique national bien que peu connu des artistes de la région des Aurès a été signalé en 1974 sur le Bolaffi, un catalogue d'art moderne en Italie qui consacre chaque année 50 artistes présentés par 50 critiques d'art.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.