14e Salon international de défense à Abou Dhabi.. Gaïd Salah prend part à l'ouverture    Sellal a rencontré samedi leurs responsables.. Onze organisations estudiantines soutiennent Bouteflika    Après la destruction par la douane libyenne de sa cargaison de jus pour «non-conformité».. L'entreprise NCA Rouiba réagit    En adressant un message aux pays de la région.. Bouteflika exprime le vœu de relancer l'UMA    Hausse de débit, baisse de tarification, exportation d'Internet vers l'Afrique.. Les promesses de Houda Faraoun    Un eurodéputé dénonce les accords commerciaux Maroc-UE.. La question sahraouie mobilise les consommateurs espagnols    Iran.. Egypte et Jordanie dénoncent l'attentat terroriste    Béjaïa.. Les RN 26 et 09 bloquées par des protestataires    Alger.. Arrestation d'un terroriste recherché    Coupe du monde de sabre féminin «juniors».. La Française Sarah Noutcha remporte l'étape d'Alger    Tournoi International de la LAT.. 25 nations au rendez-vous    INVESTISSEMENT : 4 000 émigrés algériens veulent investir en Algérie    Manchester United.. Tout pour prolonger David de Gea    ADRAR : 10 personnes asphyxiées sauvées in-extremis    LOGEMENTS SOCIAUX A ORAN : Des brigades pour lutter contre la sous-location    La guerre des amulettes ?    L'opposition sceptique    Les Algériens en conquérants    Les mal classés respirent mieux    Soulagement pour Coman, disponible pour Liverpool    Escalade des attaques de colons contre les Palestiniens    Ankara ne reviendra pas sur l'achat des missiles S-400 à la Russie    Téhéran accuse Islamabad de soutien à un groupe derrière un attentat meurtrier    Les chiffres de la Cacobatph    Remède relaxant pour les douleurs au genou    Le meeting national des retraités de l'armée annulé    Les meilleurs réunis autour d'une exposition collective    Romain Gary sur les écrans    Albayazin inaugure l'année 2019 avec le guide de la wilaya de Boumerdès    Jijel : Le corps d'un jeune disparu en mer repêché à la plage Aftis    Nouvelles d'Oran    A la recherche du temps perdu    400 kilomètres de fibre optique en projet    Présidentielle 2019: Une campagne avant l'heure et des protestations    Importations: La facture alimentaire a dépassé les 8,5 milliards de dollars    Volley-ball - Super Division: Bonne opération pour le RC Msila    Kateb Yacine, la mère de Mohammed Dib et les «bons à rien»    El Tarf - Guerre de libération : un recueil sur la Base de l'Est    Préparatifs de l'élection présidentielle    Du clinker algérien pour l'Afrique de l'Ouest    «Nathan le sage» présentée à Alger    Exposition de Djamel Bouttaba    Sécurité : Le nouveau DGSN met en avant l'importance du partenariat entre les différents corps    Coupe d'Algérie (1/4 de finale) : La double confrontation CSC - MCO décalée au mois de mars (Arama)    Nigeria : L'élection présidentielle reportée d'une semaine    Syrie : Sommet trilatéral à Sotchi en vue d'un règlement durable de la crise    Venezuela : Maduro appelle le Royaume-Uni à rendre l'or "volé"    CACI-France : Une stratégie plus offensive pour consolider le partenariat algéro-français    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Meilleur ambassadeur de l'art plastique algérien en Europe
Disparition de Abdelkader Houamel
Publié dans Liberté le 17 - 07 - 2018

Le plasticien Abdelkader Houamel, natif de N'gaous (Batna), décédé à l'âge de 82 ans mercredi à Rome (Italie), était le "meilleur ambassadeur" de l'art plastique algérien en Italie et en Europe, selon des témoignages recueillies par l'APS.
Pour l'artiste miniaturiste Moussa Kechkeche, également directeur de l'école régionale des beaux-arts de Batna, le défunt a réussi à donner "une image remarquable" de l'art plastique algérien notamment par ses œuvres consacrées à la femme targuie et ses bijoux ainsi qu'au folklore, à la musique et aux traditions des Touaregs.
M. Kechkeche qui a côtoyé le défunt artiste durant ses études d'art à Rome de 1981 à 1985, a également indiqué que "Houamel qui fut alors chargé du bureau des visas à l'ambassade d'Algérie à Rome a réussi par son pinceau et ses couleurs à renvoyer une belle image de la femme du Sahara algérien avec tous les détails de son monde et de ce qu'elle représente de patrimoine, de culture et d'authenticité plongeant leurs racines loin dans l'histoire humaine". Et d'ajouter : "Le défunt fut de la vague des plasticiens modernistes et a pu développer un style propre à lui ayant assuré une notoriété en Italie, où il s'était installé mais aussi dans les autres pays où il a exposé". Proche du défunt, Nabil Houamel a relevé que l'aventure artistique d'Abdelkader qui a rejoint très jeune les maquis de la Révolution de libération depuis djebel Boutaleb près de N'gaous a débuté avec une bourse d'étude des arts en 1961. Les moudjahidine de la Wilaya1 historique l'avaient aidé à traverser la frontière algérienne avec la Tunisie où il avait rencontré une équipe de journalistes radiophoniques italiens enquêtant sur la révolution, ajoute Nabil Houamel. Cette rencontre, a-t-il considéré, a été décisive pour la suite du parcours de l'artiste "considéré par le commandement du Front de libération nationale (FLN) comme un des cadres de l'Algérie indépendante". Abdelkader qui a fréquenté l'Académie des beaux-arts de Rome, où il s'était établi depuis 1961, s'est vite fait remarquer par ses œuvres en obtenant le 1er Prix "San Vito Romano" en 1962 puis en 1965 celui de "Citta di Gubbio" avant d'être nommé académicien de Teberiana Academia et fut décoré par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, de la médaille du mérite le 8 juin 2000 à Oran à l'occasion de la Journée nationale de l'artiste.
Il a également obtenu le 5 juillet 2002 une médaille décernée par le ministère de la Culture. Le défunt qui a laissé une empreinte singulière dans le mouvement artistique national bien que peu connu des artistes de la région des Aurès a été signalé en 1974 sur le Bolaffi, un catalogue d'art moderne en Italie qui consacre chaque année 50 artistes présentés par 50 critiques d'art.
APS


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.