Mahrez dans le Top 10 des joueurs africains les mieux payés    Présidentielle: l'ANIE a réussi la mission de préserver la voix du peule    FC Barcelone : Le successeur de Piqué déjà identifié ?    SIDI BEL ABBES : 53,43 % taux de participation à la présidentielle    ELECTION PRESIDENTIELLE : Un taux de participation de 44 ,24% à Oran    Rejet massif des résultats de l'élection    TIARET : Découverte d'une bombe artisanale    Secousse tellurique de magnitude 3,2 degrés à Boumerdès    TISSEMSILT : Délocalisation du concours des agents d'administration à Tiaret    MASCARA : Un parc illicite sur un espace de l'APC    AIN TEMOUCHENT : Arrestation d'un individu en possession d'un drone    Classement FIFA des dames : l'Algérie termine l'année à la 84e place    Premier League: Mané élu joueur du mois de novembre    Deux contrebandiers arrêtés à Ouargla et un autre appréhendé à Biskra    Présidentielle de 12 décembre : taux de participation global de 39,33 %    Abdelmadjid Tebboune élu Président de la République    Présidentielle du 12 décembre : 20 individus arrêtés à Relizane pour entrave à l'opération de vote    Des vents forts vendredi sur plusieurs wilayas du Nord et des Hauts-Plateaux    Présidentielle: le taux de participation par wilayas annoncé à 15h    Brèves    L'Algérie condamne "avec la plus grande force" l'attaque contre l'armée au Niger    Vers le report des 32es de finale de la Coupe d'Algérie    Résiliation du contrat du gardien de but Salhi    Préserver cette institution de solidarité entre générations    Nouveaux pourparlers de paix à Juba entre rebelles et Khartoum    Projet de traduction des plus importants écrits algériens en langue française    ACTUCULT    Est-ce un constat amer ou un brûlot ?    Bangkok en haut du classement    Cinq morts dans une attaque des shebab    Exportation de 460 000 tonnes de ciment    3 à 5 mois d'indisponibilité pour Atal    Transfert des centres de vote    165 foyers raccordés au gaz naturel    Mehiaoui : "Les actionnaires de la SSPA seront remplacés"    Air Algérie contrainte d'installer une cellule de crise    Eric Zemmour sera jugé le 22 janvier prochain    Le triptyque de l'édification de la citoyenneté    Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    Trois auteurs présentent leurs nouveautés au public    COP25 sur le climat : La protection de la nature cherche sa place    Dans la nuit de la prison d'El-Harrach    Afrique du sud : La Sud-Africaine Zozibini Tunzi est Miss Univers 2019    Gabon : L'opposant Jean Ping dénonce la " monarchisation de la République "    Tunisie : Les parlementaires doivent être à la hauteur de leur responsabilité    Relizane : Près de 6.400 employés dans le cadre du DAIP concernés par la confirmation    Polémique au Mali : Le chef de la Minusma à Kidal serait sur le départ    Patrimoine immatériel du sud: Des Hauts plateaux aux Oasis, la chanson saharienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Retard dans la mise en place d'une réglementation
L'agriculture biologique en débat à Oran
Publié dans Liberté le 12 - 03 - 2019

La conférence-débat sur la thématique qui a eu lieu au Centre de recherche en anthropologie sociale et culturelle (Crasc) a regroupé de nombreux participants ayant appelé à l'élaboration d'une réglementation encadrant l'activité.
Celle-ci devrait avoir pour objectif de fixer des règles s'imposant aux opérateurs depuis la production jusqu'au conditionnement final, définissant le système de contrôle à mettre en œuvre, les règles d'étiquetage et les conditions d'importation des pays tiers, ceci afin d'avoir une traçabilité qui permettra de mettre en confiance les consommateurs-demandeurs de produits agricoles biologiques. En Algérie, il n'existerait que 57 fermes pour 700 hectares de production, ce qui est extrêmement faible lorsqu'on considère que la surface mondiale cultivée est estimée à 51 millions d'hectares à travers quelque 200 pays. Au-delà de la garantie d'une alimentation saine, la mise en place d'une agriculture biologique permettrait également de prévenir des pathologies graves dont la prise en charge peut s'avérer très lourde pour la collectivité : "En Chine (3e pays producteur en mode bio), il est très important que les gens se maintiennent en bonne santé (alimentation saine, activités sportives) parce qu'il est impossible de garantir une santé à long terme à la population (…), ce qui peut constituer un problème, social et économique", a expliqué Maurice Meyer, agriculteur producteur spécialisé en agriculture biologique et biodynamique, et consultant international qui a animé une conférence sur l'agriculture biologique. Le séminaire a également été l'occasion de faire le lien entre "une alimentation saine issue d'une culture biologique, équilibrée sur le long terme, et une activité physique régulière" et de rappeler que par son alimentation et son mode de vie, le patient est devenu "le partenaire du médecin" en termes de gestion de santé. L'agriculture biologique est un mode de production qui exclut le recours à la plupart des produits chimiques et de synthèse en raison de leurs nuisances sur la santé, y compris des fœtus : "On soupçonne la présence des traces d'insecticides dans le cerveau des bébés encore en développement (…) Quand on analyse les cordons ombilicaux, on retrouve 80 pesticides de synthèse agricole (…) Et on sait depuis quelques années que le quotient intellectuel est en train de baisser en raison de la pollution généralisée (agriculture, stress, pollution urbaine…)", a encore averti Maurice Meyer en affirmant que l'agriculture biologique préserve le système neurologique.
S. Ould Ali


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.