Participation croissante dans les centres de vote des wilayas de l'Ouest    20 individus à Relizane et 6 à Guelma arrêtés pour entrave à l'opération de vote    A l'issue de sa première conférence de presse Un dialogue pour prospecter les défis du moment et du futur    Les engagements du nouveau Président    Les Etats-Unis "pressés de travailler avec Tebboune"    Un député allemand : " L'Europe dépend fortement des importations du gaz, et un accord avec la Russie est raisonnable "    Bourses européennes : L'Europe termine en hausse, soutenue par l'accord USA-Chine    MARCHES FINANCIERS Rebond de la livre sterling après la victoire de Boris Johnson    OPPO annonce le lancement de smartphones 5G au premier trimestre 2020    Volkswagen suspend sa production en Algérie    À quoi joue Macron ?    La Russie s'exprime sur l'éléction de Tebboune    Législatives au Royaume-Uni: Boris Johnson remporte une large majorité    Le ton est monté lors du sommet au format Normandie Moscou en explique la raison    Boko Haram : Entre attaques et enrôlements forcés au Caméroun    Manchester City: Guardiola souhaite "rester"    Canoë-Kayak - Championnat arabe : L'Algérie prend la 2e place    Tournoi féminin de l'UNAF (U-21) : L'Algérie débutera face à l'Egypte    Littérature : Parution :    SAISON CULTURELLE 2019-2020 À AIN TEMOUCHENT Ouverture de plusieurs ateliers et clubs artistiques et pédagogiques    Barcelone : le prix de Jean-Clair Todibo est fixé    MOSTAGANEM : Démantèlement d'un dangereux gang de dealers    Une nouvelle Constitution pour une "nouvelle République" (Président élu )    CANADA : Un Algérien tue sa femme et ses deux enfants    L'ONU réaffirme ses responsabilités envers le peuple sahraoui et son droit inaliénable à l'autodétermination    VENTE D'APPAREILS DE CHAUFFAGE CONTREFAITS SANS CERTIFICAT DE GARANTIE : Plus de 11 commerçants verbalisés à Oran    Lutte contre la contrebande : 5 individus arrêtés au sud du pays    Mers Eddadjadj à Zemmouri Marine: un site archéologique à revaloriser    L'Algérien Oukidja, remis de sa commotion cérébrale, opérationnel face à Marseille    Les travaux de réfection de la pelouse avancent bien, selon la FAF    Bureaux de vote saccagés à Bordj Bou-Arréridj    Bounedjah : "Terminer la saison 2019 en beauté"    Plus de mille dossiers Cnac et Ansej traités en 2019    Houda Ferraoune n'a pas voté    Le documentaire Nice Very Nice en compétition au Sénégal    …sortir ...sortir ...sortir ...    Le président américain dans la tourmente : Dernier cap franchi avant un probable renvoi de Trump en procès    CNR de Bordj Bou Arréridj : Les effets de la retraite proportionnelle    MCA : Betrouni «Sakhri doit assumer ses responsabilités»    Tebboune remercie les Algériens pour la confiance placée en sa personne    Avec 58,15% des voix: Tebboune élu président    Jugeant disproportionnée sa part des produits fiscaux perçus: La commune d'Oran veut tirer plus de profit de la fiscalité locale    Tébessa: Un lot supplémentaire de 1.400 logements    Mascara: Saisie de boissons alcoolisées, deux mandats de dépôt    Projet de traduction des plus importants écrits    Le combat de Zahia Ziouani    Djelfa : Culture du safran à Djelfa, une expérience concluante pour le jeune Abderrahmane Khelili    Tissemsilet : Manifestations du 11 décembre 1960 : réinhumation des restes du chahid Bennai Omar à Theniet El Had    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Je suis prêt à aider sur la conduite à tenir concernant l'avenir du pays"
Ahmed Benbitour lors de sa vente-dédicace à la librairie Point-Virgule
Publié dans Liberté le 22 - 04 - 2019

L'ancien chef de gouvernement, Ahmed Benbitour, était l'hôte de la librairie Point-Virgule sise à Chéraga, à l'occasion d'une vente-dédicace de ses deux ouvrages Radioscopie de la gouvernance algérienne et D'une lointaine oasis à la haute hiérarchie de l'Exécutif, retraçant son parcours politique, notamment son passage à la tête de l'Exécutif de 1999 à 2000.Mais plutôt que de prendre une tournure littéraire, le débat entre l'orateur et l'assistance a été consacré à l'actualité politique du pays. Economie, transition, ou encore les causes de l'état de déliquescence que vit l'Algérie depuis plusieurs années, ont été quelques-uns des axes de cette rencontre, où l'homme politique a égrené les maux et les remèdes qui seraient à même de relancer l'économie, de sortir de la crise, et des outils constitutionnels pour la préparation d'une élection libre et transparente.
Pour M. Benbitour, tant que les mêmes personnes politiques tiennent encore les rênes du pouvoir, l'Algérie est dans "un 5e mandat sans Bouteflika". L'application des articles 7 et 8 est une condition sine qua non pour rompre définitivement avec cet ancien système, qui se maintient en vie actuellement faute de réelles opérations à même de changer les rapports de force."À situation exceptionnelle, solutions exceptionnelles", a insisté l'orateur.Et de renchérir : "Si nous restons dans une lecture fermée de la Constitution nous n'avancerons pas. Tant qu'il n'y aura pas l'application des articles 7 et 8 pour mettre en place une période de transition afin d'avoir des conditions adéquates pour la préparation des élections, cela ne marchera pas." Avant d'arriver à cette étape, encore faut-il désigner des représentants du mouvement populaire. "La rue commence à avoir chaque semaine un peu plus de poids dans le changement des rapports de force", a déclaré M. Benbitour avant d'ajouter : "Je donne pour exemple l'expérience de Tunis et du Caire.
La rue n'avait pas de leadership, elle a réussi à faire sortir Moubarak et Ben Ali mais n'a pas réussi à créer un changement parce qu'elle n'avait ni programme ni leadership." Si le même schéma est suivi en Algérie, prévient-il, "on risque d'être dans une situation de rapport de force et même si elle évolue en faveur de la rue, ça ne marchera pas si elle n'a pas d'objectifs précis".
Dans ce sillage, et répondant à la sollicitation d'un membre de l'assistance afin de se présenter au nom du peuple, Benbitour précisera qu'il veut uniquement "éclairer et aider sur la conduite à tenir face à ce qui attend l'Algérie". "Je suis prêt à aider, mais je ne cherche pas de poste et ne veux prendre la place de personne."

Yasmine Azzouz


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.