Real : Bale veut plus de 50 millions d'euros pour s'en aller    L'ACCUSANT D'AVOIR ORDONNE LE ‘'CADENASSAGE'' DE L'APN : Said Bouhadja charge l'ex SG du FLN    SYNDICAT SNAPO : Sit-in de pharmaciens devant le ministère de la Justice    LUTTE CONTRE LA CORRUPTION : Les procureurs généraux instruits de superviser les enquêtes    ZAKAT EL FITR : Le montant fixé cette année à 120 DA    BRADAGE DU FONCIER AGRICOLE : Des terres agricoles utilisées pour des usines et des stations d'essence    ORAN : 10 ‘'harraga'' arrêtés à Ain El Turck    Accord trouvé pour arrêter la grève des joueurs    Débouté par la commission de recours, le WA Tlemcen saisira le TAS    Egypte: 16 terroristes présumés tués par la police    Conflit Palestino-israélien : Les confidences de Moubarak à propos de Netanyahu et Trump    Le maintien de ces élections, un risque pour la cohésion et la stabilité nationale    Le procès d'Ali Haddad aura lieu le 3 juin    Les étudiants ne lâchent pas prise    NAHD – JSK : Les Canaris veulent retrouver leur nid de champions    Les souscripteurs accéderont à leurs logements samedi    Médéa : Portes ouvertes à la Caisse de retraite    Mostaganem : 57 dealers arrêtés en 10 jours    On vous le dit    Nouvelles d'Oran    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Chaou anime la soirée de clôture    Concert de jazz algéro-polonais    Les armes affluent vers Tripoli et Benghazi malgré l'embargo : Libye, une guerre par procuration ?    Le Brent progresse à plus de 72 dollars à Londres    Onze nouveaux postes électriques pour améliorer la qualité de service durant l'été    Le procès d'Ali Haddad renvoyé au 3 juin    Téhéran rétorque à Trump qu'il ne mettra «pas fin à l'Iran»    John Baraza pense que «le Sénégal et l'Algérie ne sont pas imbattables»    La CGATA refuse de se réunir avec une mission de l'OIT    Feghouli, la nouvelle année de grâce !    OC Alger-Hussein-Dey Marines pour une place en demies    «Faire de la politique n'est pas dans le rôle de l'armée»    ACTUCULT    "Une beauté loin d'être déserte"    Nouvelle protestation des journalistes de l'ENTV    Gâteau de crêpes    Propositions de sortie de crise : Le chef d'état-major de l'ANP verse dans le déni de réalité    Croissance de 7% de l'activité portuaire de l'Algérie    Le Premier ministre du Niger entame une visite à Alger    L'Onu se saisit de la crise séparatiste au Cameroun Paul Biya s'ouvre au dialogue    Le Conseil de sécurité veut l'application de l'Accord d'Alger    Boulaya prolonge jusqu'en 2022    3000 agents font la chasse aux nouveaux électeurs    L'appel des trois suscite toujours des réactions    Le pire a été évité    A la rencontre de Massinissa    L'élégie de la résilience    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le prix du poulet en chute libre
Relizane
Publié dans Liberté le 23 - 04 - 2019

Les prix des produits avicoles au niveau du marché local de la commune de Relizane connaissent des fluctuations "inédites" depuis voilà déjà des mois. En effet, les prix du poulet et des œufs connaissent une chute libre. Les ménages ont vraiment du mal à suivre ces intermittentes baisses et hausses des tarifs des produits avicoles mis sur le marché local. "Des fois c'est cher, d'autres fois c'est bas, c'est à ne rien comprendre avec ces prix du poulet et des œufs qui jouent au yoyo et avec nos nerfs !" constate un père de famille de la localité. Effectivement, comme l'a si bien résumé notre interlocuteur, ces denrées alimentaires de large consommation connaissent une instabilité pour le moins déconcertante de leurs prix, car ils passent du simple au double et vice-versa.
La production de la viande blanche a enregistré une hausse de 20%, depuis le début de l'année en cours. Le prix de poulet a connu, ces derniers temps, une baisse vertigineuse au niveau du marché national. Son prix varie entre 170 et 220 DA/le kg chez les commerçants du détail, alors que chez les éleveurs il est cédé entre 140 et 160 DA/le kg, selon M. Boukrisse Nasser Eddine, secrétaire général de la Chambre d'agriculture de Relizane. "C'est toujours en cette période que le prix de poulet chute et cela jusqu'au mois de Ramadhan où les prix vont se stabiliser", conclut notre interlocuteur. "Suite à l'augmentation de la production de la viande blanche, le prix du poulet a baissé de 50 à 60 DA", a-t-il estimé. En effet, les citoyens ont affiché leur satisfaction quant à cette baisse qu'a enregistrée ce produit de large consommation, notamment face à la hausse des prix de la viande rouge ainsi que le poisson. "Je suis très content quant à cette baisse du prix de la volaille, espérant qu'il n'augmente pas durant le mois de Ramadhan", a lancé un père de famille rencontré dans l'un des marchés de la ville. De son côté, un membre de l'association des commerçants de Relizane explique cette baisse des prix de ce produit par l'abondance de l'offre. En revanche, ce dernier n'a pas manqué de souligner que ceci a mis dans une situation inconfortable les éleveurs avicoles qui ont entamé la liquidation de leur élevage, au détriment de leur marge bénéficiaire, afin d'éviter les pertes financières. "L'abondance de la production a poussé certains éleveurs à vendre leur élevage à 100 DA/le kg." Les fêtes religieuses et autres journées fériées font toujours grimper les prix, après quoi ces derniers amorcent une certaine descente pour se stabiliser. Cependant, il semble que la raison de la chute des tarifs des produits avicoles, enregistrée ces derniers jours, est à chercher, cette fois-ci, du côté de la surproduction de ce produit.
Actuellement, le poulet vivant est passé au marché local de la fourchette de 260-280 DA/kg à celle de 150-170 DA/kg, dénotant une dégringolade libre des cours à cause de la surproduction.À son tour, le poulet labellisé et ensaché est passé de 360 à 250 DA/kg. Quant aux œufs, ceux-ci ont connu aussi la baisse de leur prix passant de 300 DA à 240 DA/le plateau.

E. Yacine


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.