Concours "Hult prize": trois projets d'étudiants de Tlemcen choisis    Maladies cardiovasculaires: les syndromes coronaires aigus, 1ère cause de mortalité en Algérie    Eucoco/Sahara occidental: plus de 500 personnes prennent part aux travaux de la Conférence    Wilaya d'Alger: signature de marchés pour le raccordement au réseau de gaz et d'électricité    Les candidats soulignent la nécessité de renforcer le front interne pour préserver la stabilité de l'Algérie    Bale, la réponse de Marca ! (Photo)    CRB : Amrani «Je ne parlerai pas d'un autre club, je respecte ma profession»    Deux individus appréhendés à Relizane et El Taref pour tentative de ralliement aux groupes terroristes    Nouveau Gouvernement tunisien: Ennahdha s'oppose à la participation de certains partis    Des partisans du président agressent des opposants    Sonatrach renouvelle avec le français Engie    L'homme d'affaires Omar Allilat incarcéré à El Harrach    Egypte-Côte d'Ivoire en finale    Les chapeaux connus    2 représentants de la Fifa à Alger    Fin de la phase aller le 18 décembre    Velud a testé les jeunes joueurs    Il y a tromperie sur la marchandise    «Les rassemblements contre les élections sont antidémocratiques»    Bengrina s'en prend à l'opposition    «Les maladies professionnelles, l'affaire de tous»    Des mises en demeure aux enseignants grévistes    De nouvelles structures pour le secteur de la santé    Plongée dans l'univers d'Amadeo Modigliani    ACTUCULT    Réunion du Gouvernement: plusieurs projets de décrets exécutifs examinés    Ligue 2 (13e j): l'OM freiné à Oran, le WAT se rapproche    L'ANIE se renforce par une plateforme électronique de surveillance des élections    Israël ferme des organisations palestiniennes à El-Qods occupée    Présidentielle 2019: paroles de candidats au quatrième jour de la campagne    Hai Nedjma: Saisie de 210 comprimés psychotropes    Chlef: Plus de 14.000 nouveaux électeurs inscrits    Se disputer avec soi-même    Quand le «pays inutile» se souvient de l'Algérie utile !    La grogne d'un peuple n'est pas un projet politique, c'est la nécessité d'en construire un    VENT(S) DE LIBERTE    Marche de soutien à l'organisation des élections    Cela s'est passé un 28 juin 1835 : la bataille d'El-Megta'â    James Ellroy : «Bien-sûr que je suis un génie»    Ouargla : Le moineau blanc observé pour la première fois à Touggourt    Futures gares de péage : Mise en service courant 2021    L'Algérie peut rééquilibrer son économie    Sahara occidental : 15 e Congrès du Polisario : conférences préparatoires au niveau de l'Armée sahraouie    La police anti-émeute disperse des manifestants    Mali : 24 soldats et 17 jihadistes tués dans des combats    Zimbabwe: La Chine accuse Harare de " sous-estimer " l'importance de son aide financière    Recettes douanières: Hausse de plus de 5% durant les 9 premiers mois de 2019    Forum de l'Unesco: Rabehi relève l'importance accordée par l'Algérie à la culture    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les algérois manifestent malgré la répression
[Vidéos] 14ème vendredi de marche contre le système
Publié dans Liberté le 24 - 05 - 2019

Le dispositif sécuritaire monstre déployé depuis ce matin à Alger, et les nombreuses arrestations opérées dans les différentes artères de la capitale, n'ont pas eu raison de la détermination des algérois.
En effet, pour ce 14ème vendredi de marche contre le système, des centaines de manifestants occupaient déjà la rue dès 10h30, entre la Place Audin et la Grande Poste.
A partir de 11h, les rangs des manifestants ont grossi davantage. Ils se comptent désormais par milliers.
Ils sont regroupés en face de l'esplanade de la Grande Poste, où une taule a été installée depuis mercredi pour barricader les lieux.
Selon le député du Rassemblement de la culture et la démocratie, Atmane Mazouz, qui s'exprimait sur son compte facebook, «de nombreuses interpellations sont opérées par les services de sécurité depuis ce matin dont font partie des élus et la députée Nora Ouali».
Pour lui, «Gaïd Salah exécute l'état de siège sur Alger annoncé à travers son discours par la nouvelle gestion des marches populaires». Ce qui représente, à ses yeux, une «dérive autoritaire» et une «escalade dangereuse» qui «discrédite(nt) davantage l'institution militaire à travers son intrusion assumée dans l'empêchement des marches et de l'expression pacifiques et populaires».
Rédaction Web


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.